Récupération de papier : un potentiel national de 500.000 tonnes par an

Publié le : mardi, 10 mars 2020 17:45   Lu : 113 fois
Récupération de papier : un potentiel national de 500.000 tonnes par an

ALGER- Le potentiel de récupération de papier utilisé au niveau national est de 500.000 tonnes/an alors qu'actuellement, uniquement 50.000 tonnes sont récupérées afin d'être réutilisées dans l'industrie de l'emballage, ont estimé mercredi à Alger des experts de ce secteur.

A l'occasion d'une table ronde sous la thématique "l'emballage à l'ère de l'économie circulaire" organisée en marge du salon de l'impression et de l'emballage "Print Pack", l'expert international, Aman Allah Ben Nasr, a fait savoir qu'il est nécessaire de soutenir la création d'une industrie du papier afin de développer la récupération de ce produit à travers le pays en évitant l'inexploitation de près de 450.000 tonnes/an "qui partent dans la nature".

"Pour permettre une production locale de ce papier recyclé, il faudrait un investissement sur les infrastructures et les équipements à hauteur de 300 à 350 millions d'euros", a-t-il souligné, précisant que cet investissement nécessite un partenariat étranger. Selon lui, ce projet de création de "machines à papier", des unités de production de papier, doit être encouragé par les pouvoirs publics dans le cadre de la réduction de la facture des importations de papier.

"Il faudrait copier des modèles de machine à papier et trouver des partenaires étrangers pour créer de la plus-value et une économie circulaire. Les pouvoirs publics doivent soutenir cette démarche", a-t-il insisté.

L'expert a également noté que l'ensemble du papier récupéré en Algérie est exporté directement "alors qu'il est possible d'exploiter ce papier localement pour créer  de la valeur-ajoutée et de beaucoup d'emplois".

Par ailleurs, M. Ben Nasr, également gérant d'une société espagnole de production de papier 100% recyclé, a indiqué que cette société constitue le principal fournisseur du marché algérien avec près de 200.000 tonnes livrés en 2019 sur un marché de 350.000 tonnes de papier importé annuellement par l'Algérie.


Lire aussi:  Transition écologique: vers une mise en place imminente des bases de l'économie circulaire


Pour sa part, le P-dg de Maghreb Emballage, Abd Samad Mered, a déploré le manque, voire l'absence de recyclage de papier et de carton en Algérie.

Selon lui, l'économie circulaire, consiste à réutiliser des produits dans le cadre d'un cycle ininterrompu, s'inscrivant dans le cadre du développement durable de son entreprise.

Outre la consommation nationale de papier, celle du carton ondulé a atteint pour sa part 250.000 tonnes en 2019, selon les experts qui ont estimé "très porteur" le marché national de carton ondulé.

L'Algérie produit l'équivaut de 7 à 8 kilos par habitant, "tandis qu'au niveau des pays voisins, la production atteint 12 kilos/habitant en Tunisie et 15kg/habitant au Maroc", a-t-on fait savoir.

La fabrication du carton ondulé est consommée principalement par les industries agroalimentaires, pharmaceutiques et de l'électroménager. Le carton peut aussi être consommé dans l'industrie automobile et celle des moto-cycles.

 

 

 

Récupération de papier : un potentiel national de 500.000 tonnes par an
  Publié le : mardi, 10 mars 2020 17:45     Catégorie : Economie     Lu : 113 foi (s)   Partagez