Nécessité d'une action rapide incluant un soutien financier pour faire face au Coronavirus

Publié le : jeudi, 05 mars 2020 19:50   Lu : 5 fois
Nécessité d'une action rapide incluant un soutien financier pour faire face au Coronavirus

ALGER - Le Gouverneur de la Banque d'Algérie, Aymane Benabderrahmane, a insisté sur la nécessité de développer un cadre général pour une action rapide, incluant le soutien financier, avec une attention particulière aux pays vulnérables, pour faire face à la propagation de l'épidémie du Coronavirus, a indiqué jeudi la Banque d'Algérie dans un communiqué.

Intervenant à une session du Comité monétaire et financier international (IMFC), relevant du Fond monétaire international (FMI), M. Benabderrahmane a "favorablement" accueilli l'initiative de la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, dans la recherche d'une réponse "globalement coordonnée à cette menace mondiale", a souligné le document.

Cité par le document, M. Benabderrahmane a, dans ce sens, insisté sur "la nécessité de développer un cadre général pour une action rapide, incluant le soutien financier, en étroite coordination avec les autres institutions internationales, et avec une attention particulière aux pays vulnérables qui sont financièrement et logistiquement les moins lotis pour faire face à cette crise, au moment où ils tentent de relever les défis de développement et d'affronter d'autres chocs extérieurs".

La session du IMFC, composé de 24 pays, dont l'Algérie, s'est tenue en urgence, mercredi 4 mars 2020, par téléconférence, sous la présidence de Mme Georgieva et le Gouverneur de la Banque de réserve de l'Afrique du Sud, président du IMFC en exercice.

Elle était exclusivement consacrée à la propagation du Coronavirus, son impact sur l'économie et la finance, ainsi que les actions conjointes à entreprendre face à ce "sérieux défi".

Treize Gouverneurs et membres de Gouvernements ont été invités à intervenir durant cette séance, parmi lesquels le Gouverneur de la Banque d'Algérie, au titre de sa représentation de la circonscription qui regroupe l'Algérie, la Tunisie, la Libye, le Maroc, le Ghana, l'Iran, le Pakistan et l'Afghanistan.

A l'issue de cette session, une déclaration a été publiée par le IMFC, dans laquelle il est assuré que "les 189 pays membres du FMI sont unis pour relever les défis mondiaux liés à l'épidémie Coronavirus (COVID-19), et nous exprimons nos condoléances à toutes les personnes touchées".

"L'impact économique et financier s'est également fait ressentir à l'échelle mondiale, créant une incertitude et des perspectives préjudiciables à court terme", est-il estimé, ajoutant que "nous sommes déterminés à fournir le soutien nécessaire pour atténuer l'impact, en particulier sur les personnes et les pays vulnérables".

La déclaration a souligné qu'il a été demandé au FMI d'utiliser "tous ses instruments de financement disponibles pour aider les pays membres dans le besoin", en rassurant "nous sommes confiants qu'en travaillant ensemble, nous surmonterons le défi auquel nous sommes confrontés et instaurer la croissance et la prospérité pour tous".

Nécessité d'une action rapide incluant un soutien financier pour faire face au Coronavirus
  Publié le : jeudi, 05 mars 2020 19:50     Catégorie : Economie     Lu : 5 foi (s)   Partagez