Perturbations dans l'alimentation en eau potable à Alger : la SEAAL assure le service minimum

Publié le : dimanche, 23 février 2020 19:20   Lu : 11 fois
Perturbations dans l'alimentation en eau potable à Alger : la SEAAL assure le service minimum

ALGER - Un service minimum d'alimentation en eau potable sera assuré par la Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger (SEAAL) durant la période de réparation des 4 fuites d'eau, prévus du lundi au jeudi, a fait savoir dimanche à Alger le directeur général de la SEAAL, Brice Cabibel.

S'exprimant lors d'une conférence de presse tenue à Alger, M. Cabibel a précisé que les travaux de réparation et de remplacement des canalisations de transfert présentant des fuites (débit de 6000 m3/j) au niveau des communes de Rouiba, Ouled Moussa et Ouled Haddadj débuteront ce lundi 24 février et entraineront une perturbation dans l'alimentation en eau potable durant toute la période des travaux.

Ces travaux sont nécessaires et porteront sur le remplacement de certaines anciennes grandes canalisations (1500 à 2000 mm de diamètre) formant le réseau de production d'eau potable à partir du barrage de Keddara (long de 94km sur une profondeur de 10m), réalisé en 1988 et assurant le transfert de 600.000 m3/j d'eau potable, a expliqué le DG de la SEAAL.

Le même responsable a affirmé que toutes les mesures nécessaires avaient été prises pour parachever ces travaux dans les délais impartis tout en assurant un service minimum d'alimentation en eau potable (de 6h00 à 16h), faisant état de la mise en place d'un dispositif de citernage au profit des citoyens et des établissements publics et hospitaliers.

De son côté, le directeur de l'exploitation à la SEAAL, Slimane Bounouh a fait savoir que ces travaux ont été programmés pour réparer les fuites enregistrées l'année dernière en raison de la vétusté des canalisations qui seront remplacées par de nouvelles d'une durée de vie de 20 ans.

Le même responsable a souligné que ces travaux nécessitent l'arrêt total d'une des deux canalisations de transfert d’eau issues de la station de traitement de Boudouaou, destinées à alimenter certaines communes de la Wilaya d’Alger et non pas l'intégralité du réseau.

Ces travaux causeront un déficit de production s'élevant à près de 230.000 M3/jour, ce qui se impactera de manière significative la distribution de l'eau dans la capitale, ajoute M. Bounouh.

Il a appelé les citoyens à faire des réserves suffisantes pour couvrir leurs besoins durant la nuit, période durant laquelle la SEAAL procède au remplissage des réservoirs.

Expliquant la teneur des travaux, M. Bounouh a indiqué que (04) équipes procéderont d'abord à la réalisation de pistes dans des terres agricoles pour accéder aux canalisations. Ces canalisations seront vidangées 24 heures durant jusqu'au mardi pour permettre aux équipes en deuxième phase d'intervenir pour les réparer, remplacer les canalisations et les souder.

Après l'assainissement des canalisations, les équipes de contrôle de qualité effectueront des analyses pour s'assurer de la qualité de l'eau, a-t-il poursuivi.

 

Une stratégie à moyen et long termes pour réduire les fuites

 

La SEAAL a programmé les travaux pour le mois de février, étant une période marquée par une baisse des niveaux de consommation par rapport à la saison estivale où la moyenne de consommation grimpe à 1.2 million M3/jour, a expliqué M. Bounouh.

Interrogé par l'APS au sujet d'une éventuelle programmation d'autres travaux de remplacement, M. Bounouh a fait savoir que la SEAAL adoptait une stratégie pour réduire les fuites à moyen et long termes à travers le remplacement et la maintenance des canalisations des grands transferts et de distribution de manière progressive.

En janvier dernier, SEAAL est intervenue pour réparer 16 fuites, contribuant ainsi à la préservation de 7 millions m3/an, en sus de plusieurs autres fuites réparées en 2017 et 2018.

Les équipes de la SEAAL interviennent pour réparer jusqu'à 100 fuites par jour (100 à 120 km/an) signalées sur un réseau de distribution long de 5000 Km.

Pour réduire les pertes d'eau, la société procède à la détection des fuites invisibles et à la gestion et l'atténuation de la pression sur les grandes conduites d'eau en vue d'éviter leur dégradation, a-t-il dit.

Il a en revanche rassuré les citoyens quant à la disponibilité des ressources en eau à même de couvrir les besoins des clients de la société durant la période estivale en exploitant des ressources estimées à 233 millions m3, et ce à travers les barrages qui alimentent la capitale avec un taux de remplissage de 46%.

Afin d'alimenter sa clientèle en eau potable, SEAAL exploite 50% de barrages, 25% des eaux souterraines et 25% des eaux traitées, indique M. Bounouh qui a affirmé que l'augmentation du nombre d'agglomérations à la capitale conduisait à une augmentation de la demande sur l'eau et constituait une pression sur les ressources.

A ce titre, le même responsable a appelé les citoyens à rationnaliser la consommation de l'eau qui enregistre un taux de 58% contre 22% du volume d'eaux perdues et 20% des eaux consommées à travers le raccordement illicite au réseau.

Pour rappel, les communes concernées par les coupures d'eau à partir de lundi jusqu'à jeudi soir sont: Ain Taya, Hraoua, El Marsa, Bordj El Bahri, Reghaia, Rouiba, Bordj El Kiffan, Bab Ezzouar, Eucalyptus, Baraki, El Harrach, El Mohammadia, Oued Smar, Hussein Dey, El Magharia, Bachdjerah, Bourouba, Gué de Constantine, Birkhadem, Alger Centre, Belouizdad, Sidi M'hamed, Chéraga, Bouzaréah, Ben Aknoun, Hydra, El Biar, Bir Mourad Rais, Kouba, Benimessous, Dely Brahim, Bab El Oued, la Casbah, Oued Koriche, Bouloghine et Rais Hamidou.

Les communes sises aux alentours, à l'instar de Douéra, Kheraisia, Baba Hassen, Draria, El Achour, Ouled Fayet et Souidania connaitront, à leur tour, d'autres perturbations.

Perturbations dans l'alimentation en eau potable à Alger : la SEAAL assure le service minimum
  Publié le : dimanche, 23 février 2020 19:20     Catégorie : Economie     Lu : 11 foi (s)   Partagez