La nécessité de l'ouverture de l’Université au monde professionnel soulignée

Publié le : dimanche, 23 février 2020 17:23   Lu : 220 fois
La nécessité de l'ouverture de l’Université au monde professionnel soulignée

ORAN- Les participants aux travaux d’un colloque international sur entreprenariat, la formation et les perspectives professionnelles, ouvert dimanche à l’université Oran 2 "Mohamed Benahmed", ont insisté sur l’a nécessité d’ouvrir l’université au monde professionnel.

Pr Malik Mebarki, enseignant à l’université de Lille (France), spécialiste en économie des ressources humaines a mis l'accent, dans sa communication intitulée "Compétences et insertion professionnelle des jeunes diplômés:

cas d’une formation professionnelle et diplomante", sur la nécessité de développer une professionnalisation des formations universitaires en faisant appel à des professeurs ayant capitalisé un savoir-faire dans le milieu du travail.

Il s'agit d'impliquer ces professeurs dans la conception de contenus de formation basés sur davantage de compétences que les connaissances seulement, notamment à travers la formation en alternance, a-t-il dit.

"L‘Université algérienne doit s’ouvrir au monde professionnel, au monde économique surtout", a-t-il souligné, déplorant, au passage, les obstacles auxquels sont confrontés les jeunes diplômés dans leur démarche dans le cadre de leur insertion professionnelle.

Pr Ahmed Bouyakoub de la Faculté des sciences économiques, commerciales et de gestion de l’université d’Oran 2, qui a abordé "l’entreprenariat: de l’approche théorique à l’approche empirique", a mis en exergue les différents travaux scientifiques articulés autour de ces thématiques et consacrés notamment à la petite et moyenne entreprise, soutenant que "l’entreprise peut être considérée comme un facteur de croissance".

Abordant des informations sur les entreprises algériennes puisées dans une base de données de plusieurs institutions algériennes, il a fait observer l’engouement suscité pour la recherche sur l’entreprise et la petite et moyenne entreprise (PME), en témoigne 200 thèmes soutenus en juin 2019 et le nombre de PME en Algérie qui a augmenté de 20 pour cent de 2000 à 2019, indiquant que les PME ont contribué à augmenter le produit intérieur brut pour la même période.

Plusieurs communications ont traité, lors de la première journée de cette rencontre scientifique, entre autres, du "rôle de l’accompagnement post création sur le développement entreprenarial: résultat d’une expérience sur les très petites et moyennes entreprises (TPE) par Bachir Bekkar, enseignant économiste à l’université d’Oran 2 , "l'essaimage d’activité au moyen de stimulation du comportement entrepreunarial" par Dr Moulai Ali de l'université Oran et "système éducatif et entrepreunariat" par Salah Eddine Arif de l’université d’Evry (France).

Le colloque de deux jours comporte un atelier sur l’entreprenariat féminin en Algérie et les difficultés des femmes entrepreneurs algériennes, selon les organisateurs qui ont souligné que plus de 120 participants des universités d’Oran, de Tlemcen, Sidi Bel-Abbes, Mascara, Tizi Ouzou, Alger et Biskra et de France prennent part à cette rencontre scientifique à l’auditorium "Touati Abdelaziz" de l’université Oran 2.

Dans une allocution d'ouverture, le recteur de l’Université Oran 2, Abdelkader Abdelillah s’est félicité de la "Maison de l’Entreprenariat'' au sein de l’université, qu’il considère comme "un acquis à valoriser".

La nécessité de l'ouverture de l’Université au monde professionnel soulignée
  Publié le : dimanche, 23 février 2020 17:23     Catégorie : Economie     Lu : 220 foi (s)   Partagez