Industrie textile et cuir: redynamiser l'activité pour encourager la production et limiter l'importation

Publié le : mercredi, 19 février 2020 19:52   Lu : 118 fois

ALGER - Le président de l'Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), Hadj Tahar Boulenouar a mis l'accent, mercredi à Alger, sur la redynamisation et l'encouragement impératifs de l'industrie locale du cuir et du textile pour contribuer aux efforts de limitation des importations et de création de postes d'emploi.

Lors d'une rencontre, tenue au siège de l'Association avec l'organisateur du Salon international du textile, du cuir et de l'habillement (Texstyle EXPO), prévu du 25 au 27 février à Alger, et un membre de la fédération nationale des travailleurs du textile et du cuir (FNTTC), M. Boulenouar a mis en avant l'impératif d'encourager la production locale des industries du cuir et du textile et d'accompagner les investisseurs dans ce domaine dans le but de réduire la facture d'importation.

M. Boulenouar a tenu à préciser que la production nationale ne répondait pas actuellement aux besoins du marché local en termes d'habillement, de textile et de chaussures, ce qui nécessite la conjugaison des efforts pour encourager l'industrie locale dans ces domaines, générateurs de postes d'emploi.

Il existe près d'une cinquantaine d'entreprises seulement activant dans le domaine de l'industrie du cuir et du textile, impliquant ainsi la redynamisation de ce secteur qui jouit de grandes potentialités d'investissement mais demeurent inexploitées, a fait savoir le président de l'ANCA.

Concernant l'importation, M. Boulenouar a rappelé que la Chine était le premier fournisseur du marché algérien en tissus et en cuir, soulignant qu'après la propagation du coronavirus, depuis près de deux mois, l'activité commerciale extérieure avec ce pays a grandement reculé.

De son côté, le conseiller et membre de la FNTTC, Amar Takdjout a indiqué que le secteur du textile, cuir et habillement en Algérie avait besoin "d'un nouveau souffle", ajoutant que cette activité vitale peut avoir un rôle économique important à jouer et contribuer efficacement à réduire la facture d'importation et à résorber le chômage.

Il a également appelé les entreprises économiques à s'organiser, à adhérer à la Chambre algérienne de commerce et d'Industrie (CACI) et à se regrouper pour mener des concertations et chercher de  nouveaux partenariats d'investissement.

L'Algérie consomme près de 90 millions paires de chaussures par an, soit une moyenne de deux paires de chaussures pour chaque personne et 500 millions mètres de tissus par an, a-t-il fait observer.

L'organisateur du salon "Texstyle expo 2020", Bekouche Mohammed Amine a fait savoir que lors de cette édition, près de 53 entreprises chinoises seront absentes à cause du coronavirus qui continue à faire des victimes en Chine.

Près de 30 entreprises indiennes, 10 entreprises turques et d'autres représentants plusieurs pays du monde sont attendus à cette manifestation économique, en plus des entreprises algériennes publiques et privées, a expliqué le même responsable.

Cet évènement vise l'encouragement de l'industrie locale, la conclusion de partenariats et l'intensification des rencontres entre les opérateurs économiques dans le domaine du textile et du cuir en vue de découvrir les dernières nouveautés dans ce domaine.

Industrie textile et cuir: redynamiser l'activité pour encourager la production et limiter l'importation
  Publié le : mercredi, 19 février 2020 19:52     Catégorie : Economie     Lu : 118 foi (s)   Partagez