Marbre: un marché créateur de richesse et d'emploi nécessitant une réorganisation

Publié le : dimanche, 02 février 2020 17:37   Lu : 19 fois
Marbre: un marché créateur de richesse et d'emploi nécessitant une réorganisation

ALGER- L’exploitation optimale du marbre contribuera efficacement à la diversification de l’économie nationale et à la création d’emploi, mais pour booster cette filière d"avantage, il est nécessaire de la réorganiser, a affirmé dimanche à Alger le vice-président de l’Association inter-wilayas des professionnels des matériaux de construction "El Bouniane" M.  Stiti Raouf.

S’exprimant lors d’une rencontre des professionnels du marbre et autres pierres de construction et d’ornementation, M. Stiti a indiqué que le marbre algérien constitue un marché prometteur mais délaissé, ajoutant que l’Algérie possède de nombreux gisements qui restent selon lui, "insuffisamment exploité".

"La filière marbre peut générer des richesses et contribuer à la diversification de l’économie nationale si elle est bien exploitée" a-t-il affirmé.

Il a souligné, par ailleurs, la nécessité de mettre en place un système d’information "efficace" pour réorganiser cette filière.

"L’attribution des titres miniers, le manque des statistiques et une main d’œuvre qualifiée figurent parmi les difficultés rencontrées par les professionnels de la filière marbre" a-t-il dit.

Il a appelé les professionnels à s’organiser et créer des regroupements pour fournir des statistiques officielles concernant cette filière et autres matériaux de construction.


Lire aussi: Granite et marbre: attribution de 6 titres miniers pour plus de 92 millions DA


De son coté ,le Président de l’association "El Bouniane" M.Baghli Omar a indiqué que son association contribue à promouvoir les métiers du marbre, des granites et autres pierres de construction et d’ornementation, en réunissant également les différents intervenants concernés par les activités liées à l’exploitation et l’utilisation de la pierre de construction.

L’expert consultant, M.Daiboun Farouk a indiqué lors de son intervention que l’Algérie importe annuellement plus de 70 millions dollars du marbre, en mettant l'accent sur  la nécessité d’exploiter nos gisements et booster cette filière.

Pour sa part, l’expert international M.Martinelli Maurizio a affirmé que la formation est "indispensable" pour booster la filière du marbre, en relevant l’importance de créer une école spécialisée pour dispenser des formations aux métiers du marbre et autres pierres de construction.

L’association "El Bouniane" organise jusqu’au 4 février des rencontres dédiées aux professionnels des métiers du marbre et autres pierres de construction et d’ornementation.

Marbre: un marché créateur de richesse et d'emploi nécessitant une réorganisation
  Publié le : dimanche, 02 février 2020 17:37     Catégorie : Economie     Lu : 19 foi (s)   Partagez