Salon de l’agriculture d’Oran: des démarches pour donner une impulsion à la cuniculture

Publié le : vendredi, 24 janvier 2020 15:20   Lu : 6 fois
Salon de l’agriculture d’Oran: des démarches pour donner une impulsion à la cuniculture

ORAN - L’association nationale "Nouvelle génération" des éleveurs de lapins d’Algérie (ANGELA) mise énormément sur les foires agricoles pour donner une impulsion à la cuniculture et l'élargir à travers l’ensemble des wilayas du pays dans le but de diversifier le marché des viandes blanches en Algérie, a-t-on appris à Oran du président d'association.

Bouheddoun Madjid a indiqué à l’APS en marge de la 5ème édition du Salon International de l’agriculture qui se poursuit à Oran, que l’un des objectifs de l’ANGELA, est de donner une impulsion à l’élevage de lapins qui a connu un recul à cause d’un certain nombre de problèmes liés notamment au manque de médicaments, à la commercialisation et à la cherté des aliments nécessaires pour ce type d’animaux domestiques.

L'alimentation pour lapin est disponible en Algérie mais son prix reste élevé oscillant entre 4500 et 4600 DA le kilogramme, a-t-il fait remarquer.

"Cet état de fait nécessite une initiative pour faire baisser ce prix qui pèse énormément sur les épaules de l’élevage", a-t-il souligné, attirant l’attention sur l’intérêt manifeste d'opérateurs pour ce créneau, en témoigne le dénombrement de 10 unités spécialisées dans la fabrication des aliments, alors que leur nombre ne dépassait pas une en 2006.

En plus du renchérissement des prix de cette matière importante dans l’élevage des lapins, le prix de sa viande reste élevé sur le marché tant il est vrai qu’il varie entre 900 et 1.000DA/ kg chez les bouchers, alors que le prix du lapin vivant dont le poids varie entre 1 et 3 kilogrammes varie entre 360 et 400 DA, selon le président de cette association, éleveur de lapins de son état à Tigzirt (Tizi-Ouzou).


Lire aussi: Salon international d'agriculture "Agribio 2020": 50 exposants à Oran


Cette association qui compte 10 adhérents en son sein issus de différentes wilayas du pays, entend participer à différents événements à caractère agricole et organiser des séances de dégustation, et ce, pour promouvoir la culture de la consommation de la viande de lapin, qui n’est pas assez répandue en Algérie, comme l’a souligné notre interlocuteur qui atteste que "la viande de lapin est riche en vitamines et protéines animale et occupe la deuxième place après le poisson".

Toujours, dans le cadre du développement de cette filière en Algérie, cette association aspire à ce que ce genre d’activités agricoles soit maintenu de manière pérenne.

En juillet dernier, l'association a pris une initiative en procédant à la signature de conventions avec l’Institut technique d’élevage de Baba Ali (Alger) pour disposer d’éleveurs de lapins pour la conduite des espèces algériennes dont notamment celle connue sous le label "Itlaf 2006" et sa reproduction, selon son président.

Cette variété est considérée comme la meilleure en Algérie car elle dispose d’une grande immunité et résiste aux conditions les plus difficiles, s’adapte facilement aux spécificités locales et se distingue par rapidité dans la reproduction, a fait savoir la même source, qui fait observer que l’élevage de cette variété de lapins a prouvé sa réussite.

Salon de l’agriculture d’Oran: des démarches pour donner une impulsion à la cuniculture
  Publié le : vendredi, 24 janvier 2020 15:20     Catégorie : Economie     Lu : 6 foi (s)   Partagez