LF 2020: l'importance de la digitalisation de l’administration fiscale mise en exergue

Publié le : mercredi, 22 janvier 2020 18:15   Lu : 51 fois

ORAN - L’importance de la digitalisation de l’administration fiscale a été soulignée par les participants à une journée d'études sur la loi de finances 2020, organisée mercredi au siège de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO), en présence du wali d’Oran, de représentants centraux de la Direction générale des impôts (DGI), du ministère des Finances, de la Direction régionale des Douanes, d’experts et de nombreux opérateurs économiques locaux.

Le directeur de la législation et de la réglementation fiscale à la DGI, Kamel Touati a expliqué un nombre d’articles à caractère fiscal en lien avec l’élargissement de l’assiette fiscale, l’amélioration du budget et la simplification des procédures, mettant en exergue l’importance de la digitalisation de l’administration fiscale.

Un chantier difficile que prépare l’administration fiscale pour renforcer les divers dispositifs de suivi et d’encadrement du recouvrement et d’amélioration de la qualité de services, a souligné M. Touati.

Il a évoqué, à ce propos, la dématérialisation des procédures, à l’instar de l’attestation d’exonération de la franchise, rappelant à l’assistance formée d’opérateurs économiques, de cadres des impôts et d’universitaires, l’engagement de l’administration fiscale pour simplifier les procédures grâce à un excellent travail de collaboration entre la DGI , les Douanes et le ministère du Commerce.

Au passage, il a énoncé l’instauration du télé-paiement et de la télé-déclaration, ainsi que d’autres projets concrétisés liés au chantier de la réforme fiscale qui prévoit la connexion des installations des centres d’impôt avec le système d’information fiscal, la liaison des canaux d’information avec le Centre national du registre de commerce (CNRC), les Domaines et autres administrations de l’Etat.

Le sous-directeur général des impôts au ministère des Finances, Achouri El hachemi a abordé la fiscalisation des opérations qui attend les textes d’application dont celles du commerce électronique, de même que la modification apportée dans la loi de finances 2020 dans certains articles comme les biens meubles, la réduction du taux d’abattement sur l’investissement des redevances, l’élargissement de l’assiette fiscale et l'amélioration du budget.

Dans sa communication abordant "les lois de finances et le nouveau contexte international: rupture ou continuité", Pr Rafik, Bouklia Hassane de l’université d’Oran, expert en fiscalité s’est demandé si les lois de finances ont pris en considération le contexte international pour préserver la croissance économique et la justice sociale et la solidarité, mettant en avant les efforts déployés par l'Etat en matière d’équipement en dépit du choc pétrolier depuis 2014 où les recette budgétaires ont été réduites de 38 pour cent.

Donnant un aperçu sur la baisse du budget d’équipement en 2020 estimé à moins de 18,7 pc, il a estimé nécessaire la mise en place de réformes du système national des investissements publics pour améliorer l’efficacité et préserver la dynamique de croissance, plaidant pour une cohérence des politiques publiques et un appui à la création de start ups et à la mise en relation entre les universités et les entreprises.

Le directeur de la réglementation à la Direction régionale des Douanes a expliqué les dispositions concernant les contentieux contenues dans la loi de finances 2020, abordant les manœuvres frauduleuses volontaires, le dédouanement des véhicules touristiques de moins de 3 ans pour les résidents établis en Algérie et les droits et taxes qui doivent être en conformité aux textes de loi en matière de protection de l’environnement.

Les débats ont porté notamment sur des questions liées au chantier de la réforme fiscale.

LF 2020: l'importance de la digitalisation de l’administration fiscale mise en exergue
  Publié le : mercredi, 22 janvier 2020 18:15     Catégorie : Economie     Lu : 51 foi (s)   Partagez