LF 2020: l'importance des dispositions encourageant de l’investissement mise en exergue

Publié le : dimanche, 19 janvier 2020 18:45   Lu : 5 fois
LF 2020: l'importance des dispositions encourageant de l’investissement mise en exergue

ORAN - Les dispositions de la Loi de finances (LF) 2020 relatives à l’encouragement de l’investissement et au soutien aux franges sociales les plus vulnérables ont été au centre d’une rencontre, organisée dimanche à Oran.

Lors d'une journée d’étude sur "la loi de finances 2020 et son impact sur le développement économique national", organisée par le "Club des promoteurs et des investisseurs d’Oran", le directeur des relations publiques et de la communication auprès de la Direction générale des impôts (DGI), Brahim Benali a affirmé, lors de son intervention que la loi de finances 2020 encourage l’investissement à travers les avantages fiscaux et garantit l'amélioration du cadre de vie des citoyens.

A ce propos, il a mis en évidence les incitations offertes au titre de la Loi de finances aux petites entreprises, dont les micro-entreprises et les startups, leur faisant bénéficier d’exonérations fiscales.

D’autre part, le représentant de la DGI a indiqué que la loi de finances 2020 permet l’amélioration de l’imposition des taxes et impôts et assurer à l’Etat et aux collectivités locales des ressources financières à travers l’élargissement de l’assiette fiscale, faisant remarquer que la fiscalité ordinaire de l’année en cours représente environ le double de la fiscalité pétrolière, contrairement aux années précédentes.

M. Benali a souligné que l’objectif est d'assurer le financement des dépenses de fonctionnement par la fiscalité ordinaire, précisant que le financement de 80% des dépenses de gestion cette année en cours s'effectuera par la fiscalité ordinaire.

Les pouvoirs publics ont décidé de créer des zones économiques au niveau des régions frontalières et au Sud du pays pour contribuer au développement économique, a-t-il déclaré.

Lors de cette rencontre, qui a vu la participation d’opérateurs économiques de l’ouest du pays, ainsi que des notaires, le directeur de fiscalité et des bases de taxation auprès de la Direction générale des douanes, Sassi Toufik a, pour sa part expliqué les nouvelles dispositions de la Loi de finances 2020 relatives au secteur des douanes.

Il a ainsi évoqué les augmentations des taxes douanières ayant touché quelques marchandises importées, à l’instar des composants entrant dans le montage des téléphones qui sont passées de 5 à 30% ainsi que les équipements fonctionnant à l’électricité entre 5 et 40% selon le type d’appareil.

Concernant l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le représentant des Douanes algériennes a indiqué que l’opération sera lancée dès la parution de la décision du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et les ministères des Finances, des Affaires étrangères et de l’Industrie et des Mines.

Lors des débats, des responsables locaux, des députés, des agents des Douanes et des participants ont abordé de nombreuses questions relatives notamment aux procédures pratiques d’importation des véhicules de moins de 3 ans et à la nécessité de déterminer les partenariats stratégiques non concernées par la levée des restrictions édictées dans le cadre du principe 51/49  régissant l’investissement étranger en Algérie.

LF 2020: l'importance des dispositions encourageant de l’investissement mise en exergue
  Publié le : dimanche, 19 janvier 2020 18:45     Catégorie : Economie     Lu : 5 foi (s)   Partagez