Algérienne des eaux: Une vision prospective pour le début de juin prochain

Publié le : jeudi, 16 janvier 2020 18:30   Lu : 1 fois
Algérienne des eaux: Une vision prospective pour le début de juin prochain

ALGER - Le secteur des Ressources en eau se penche sur les défis qui se posent à l'entreprise publique L'Algérienne des Eaux (ADE), notamment au plan financier, à travers la mis en place d'une vision prospective sur ses activités et son rôle à moyen et long termes, qui sera prête au début du moi de juin prochain, a indiqué jeudi à Alger le ministre Arezki Berraki.

Lors d'une visite d'inspection à l'ADE, le ministre a expliqué que cette vision prospective vise à adapter l'entreprise à la réalité du contexte national et à parfaire sa performance en matière de gestion et de management afin d'éviter les erreurs du passé, et ce, en cernant les difficultés et en oeuvrant à appuyer davantage ses efforts et à mieux l'accompagner pour garantir de meilleures prestations aux citoyens.

Après avoir écouté les cadres de l'entreprise lors d'une séance de travail, le ministre a appelé au maintien de la dynamique en cours pour définir les obstacles qui entravent les entreprises relevant du secteur.

"C'est le moment de connaitre le fonctionnement des entreprises du secteur, de cerner les difficultés auxquelles elles sont confrontées et d'œuvrer à leur résolution (...) il s'agit là d'une priorité en concrétisation des engagements du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de garantir à tous les citoyens l’accès à l’eau potable sur l’ensemble du territoire national", a déclaré M. Berraki.

Le ministre a assuré, dans ce sens, que  l'accompagnement et l'appui de L'ADE figurent parmi les priorités du secteur afin d'offrir aux citoyens un meilleur service et augmenter le taux de raccordement, soulignant que l'entreprise dispose de compétences humaines importances mais que l'immense superficie du pays reste un défi au regard de l'impératif de répondre à la demande de tous les citoyens. Une situation qui nécessite que "l'entreprise soit accompagnée en matière d'équipements et de maitrise de la ressource en eau et aidée à consentir davantage d'effort pour contenir les problèmes financiers", a-t-il ajouté.

Concernant le déséquilibre financier de l''ADE, M. Berraki a fait savoir que son département s'attéllera à la recherche de solutions objectives au recul des recettes.

Par ailleurs, le ministre a appelé les cadres de l'entreprise à la mise en place de cartes des zones (cités, villes et villages) non intégrées au réseau de l'ADE pour leur raccordement afin de garantir une couverture maximale en eau potable.    

Soulignant l'importance de la coordination avec le reste des entreprises du secteur en vue de bénéficier de leurs services en termes de laboratoires et d'équipements, il a appelé à la lutte contre les fuites et les raccordements anarchiques.

S'agissant des entreprises du secteur tertiaire et des établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC) ayant des factures impayées à l'ADE, M. Berraki a fait savoir que ce problème sera examiné avec leurs représentants pour le recouvrement de ces créances.


Lire aussi: Nécessité d'élaborer un plan d'action pour moderniser et développer l'ANRH


Il a évoqué, à cet effet, la nécessité de détailler les opérations de facturation à travers l'élaboration de fichiers de grands consommateurs avec les niveaux de consommation et d'engager la fabrication de compteurs intelligents en coordination avec le Centre de développement des technologies avancées (CDTA).

Concernant l'amélioration des services, le ministre a prôné l'amélioration de la communication en direction des clients à travers la mise en place de canaux modernes et l'activation du paiement à distance (E-paiement)  sur l'ensemble du territoire national, précisant que "ce sont là des priorités qui s'inscrivent dans le cadre du plan d'action du Gouvernement".

Lors de son inspection au Data Centre de l'ADE, M. Berraki a mis en avant l'impératif d'encourager la dématérialisation des transactions afin de promouvoir le rôle du numérique dans l'amélioration de la performance de l'entreprise.    

A ce propos, le ministre a précisé que le secteur vise l'objectif "zéro document" au sein de l'entreprise et dans les transactions externes (clients et opérateurs).

Dans le même sillage, le ministre a préconisé la création d'une direction de l'innovation, dont l'objectif sera l'amélioration de la gestion et du rendement, outre l'activation du guichet unique.

D'autre part, le ministre a rappelé que "la mission principale du secteur est la préparation de toutes ses entreprises à faire face aux changements climatiques à l'horizon 2030 et élaborer des actions préventives.

En réponse aux préoccupations de la section syndicale, le ministre a assuré que "le simple travailleur est au centre de l'intérêt du secteur, affichant son attachement à "oeuvrer à une augmentation de salaires, à l'amélioration des conditions de travail et à la prise en charge des travailleurs, partenaire important dans la stabilité et la viabilité de l'entreprise."

"Il est de notre devoir de trouver des solutions durables et non conjoncturelles pour améliorer les conditions des travailleurs. Je tiens à affirmer que le secteur sera aux côtés du simple travailleur pour lui permettre d'exercer ses missions dans les meilleures conditions pour peu qu'il assume sa responsabilité avec abnégation et conscience", a rassuré le ministre.

Selon les chiffres présentés au ministre par le Directeur général Ismaïl Amirouche, la production de l'ADE s'est élevée l'année écoulée à 5,28 millions m3/jour avec l'approvionnement de 27,3 millions d'habitants.

L'ADE qui compte 5,11 millions abonnés, a intégré avec ses propres fonds 141 communes au réseau de distribution durant les années 2018/2019.

Algérienne des eaux: Une vision prospective pour le début de juin prochain
  Publié le : jeudi, 16 janvier 2020 18:30     Catégorie : Economie     Lu : 1 foi (s)   Partagez