Le public conquis par des prestations de musiciens venus d'Allemagne, de Tunisie et de Syrie

Publié le : jeudi, 17 octobre 2019 12:55   Lu : 223 fois
Le public conquis par des prestations de musiciens venus d'Allemagne, de Tunisie et de Syrie

ALGER - Des musiciens d'Allemagne, de Tunisie et de Syrie ont séduit, mercredi, le public algérois venu en nombre à l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh par leurs prestations musicales inscrites au programme du 11e Festival culturel international de musique symphonique (Fcims) qui prendra fin jeudi.

L'une des plus belles soirées de la 11e édition du Fcims, ouverte samedi, a été animée par un duo allemand, deux troupes musicales de Tunisie et de Syrie qui ont ébloui le public de l'Opéra, deux heures durant, par un florilège de musique classique occidentale et orientale.

La soirée a été ouverte par le duo Aust composé des frères Bettina Aust, clarinettiste et Robert Aust, pianiste, qui ont interprété des morceaux musicaux à l'instar de Fantazia du clarinettiste Louiguy Bassey inspirée de l'opéra italien Rigoletto de Giuseppe Verdi.

Crée depuis plus d'une vingtaine d'années, le duo Aust, l'un des plus prestigieux du moment, qui interprète notamment le patrimoine allemand et européen, a animé des concerts dans plusieurs pays européens.

La seconde partie de la soirée a été animée par "l'Orchestre symphonique de Carthage" de Tunisie qui a enchainé par un bouquet de musiques classique, européenne et tunisienne, dont "Adagietto" du compositeur Robert Kajanus et un morceau de la pièce théâtrale "Sur un marché persan" du compositeur britannique Albert Ketèlbey ainsi que des musiques de danses tunisiennes et espagnoles composées par le compositeur Mohamed Makni.

Créé en 2018 par le musicien Hafedh Makni qui dirigeait auparavant l'Orchestre symphonique tunisien (OST),  l'orchestre symphonique de Carthaga compte 36 musiciens et plus 120 choristes.

La clôture de la soirée a été cédée à l'orchestre symphonique national de Syrie dirigé par le maestro Missak Baghboudarian qui a charmé le public avec des morceaux tirées de la comédie musicale "Le Fantôme de l'Opéra" d'Andrew Lioyd Webber et un recueil musical inspiré du patrimoine syrien, algérien et arabe, à l'instar du chef d'œuvre "El Helwa di" du parolier égyptien Badie Khairy et du compositeur Sayed Darwich ainsi que la célèbre chanson "Ya rayah" de Dahmane El Harrachi.

La 11e édition du Fcims, qui a vu la participation de 16 pays dont l'Egypte -invité d'honneur- prendra fin jeudi avec des prestations musicales de Chine et d'Ukraine.

Le public conquis par des prestations de musiciens venus d'Allemagne, de Tunisie et de Syrie
  Publié le : jeudi, 17 octobre 2019 12:55     Catégorie : Culture     Lu : 223 foi (s)   Partagez