Dimajazz : Anis Benhallak offre un merveilleux moment de jazz fusion

Publié le : jeudi, 20 décembre 2018 12:43
Le guitariste et compositeur Anis Benhallak
Le guitariste et compositeur Anis Benhallak PHOTO APS

CONSTANTINE - Le 2ème concert de la soirée de mercredi soir de la 15ème édition du Festival international Dimajazz , animé par le guitariste et compositeur Anis Benhallak, a subjugué les spectateurs du Théâtre régional Mohamed Tahar Fergani de Constantine qui ont pu apprécier en cet artiste et son sextet toute la magie du jazz fusion.

Se produisant pour la première fois de sa carrière devant le public du Dimajazz , Anis Benhallak n'a eu besoin que de quelques secondes sur scène pour mettre tout le monde d'accord sur son immense talent et sa capacité insolente à brasser les styles pour offrir un riche élixir de jazz moderne au grand bonheur de l’assistance.

Venu présenter son second opus '' Apes Theate'' , le musicien natif de Chelghoum Laid a plongé les spectateurs dans un univers musical atypique mêlant musique traditionnelle algérienne, à la subtile élégance du jazz et à l’énergie du rock à l'exemple des superbes morceaux '' breakfast in Damascus'' , ''insomnia'' , ''Midnight in Berbes'' ou encore de l'hypnotique son arabo-andalou d'''El Djazair''.

Accompagné de Damien Hennicker(saxophone) ,( Maximillien Hele-Forget-piano ) ,Mauro Gargano (contre-basse) et Karim Ziad (Batterie), Anis Benhallak a trouvé un parfait équilibre entre musique orientale et méditerranéenne d' une beauté toujours amplifiée par la voix suave de la chanteuse algérienne Kawthar Meziti.


Lire aussi: 13è festival de la musique andalouse et des musiques anciennes à Alger 


Le rock chaoui a également été à l’honneur lors de cette 2ème soirée du festival qui a débuté par une prestation longuement applaudie du groupe "Ithrène'' qui a notamment interprété des compositions de leurs album ''El Mahfel'', en plus d’autres morceaux puisés dans un riche répertoire et plus de 20 ans de carrière.

Exécutés à la perfection, les morceaux comme, "Ouchen" (le loup), "Idheli" (hier) "El Mahfel" et "El Fouchi" (le fusil) ont mis en avant toute la richesse d'un patrimoine musical chaoui envoutant et particulièrement ouvert sur les musiques du monde.

Porté notamment par Aziz Laïb, au chant et au bendir, Mohcène et Yazid Ferrah, aux guitares, électrique et basse, le groupe originaire d'Oum El Bouaghi a rendu un spectacle maitrisé de bout en bout, mettant le feu à un théâtre régional de Constantine qui ne demande qu'à revivre ce genre d’expérience musicale.

Pour la troisième soirée du Dimajazz 2018, deux têtes d'affiche sont au programme, la soirée commencera avec des habitués du festival, à savoir les BB blues, puis se poursuivra avec la très attendue Samira Brahmia.   

Dimajazz : Anis Benhallak offre un merveilleux moment de jazz fusion
  Publié le : jeudi, 20 décembre 2018 12:43     Catégorie : Culture     Lu : 17 foi (s)   Partagez