L’artiste palestino-belge détenu dans les prisons israéliennes, soumis à des interrogatoires

Publié le : dimanche, 19 août 2018 13:06   Lu : 24 fois
L’artiste palestino-belge détenu dans les prisons israéliennes, soumis à des interrogatoires
Photo: Wafa

RAMALLAH (Cisjordanie) - Le jeune artiste palestino-belge, Mustafa Awad arrêté le 19 juillet dernier au niveau des frontières palestino-jordaniennes par les forces de l'occupation israélienne, est soumis à de longs interrogatoires depuis son arrestation, a rapporté l'agence de presse palestinienne Wafa.

Awad, citoyen belge d’origine palestinienne, est né dans le camp de réfugiés "Ein el-Hilwa" au Liban. Il était en visite "à la terre de ses parents", lors de sa détention par les forces de l'occupation israélienne, selon l'agence.

Depuis son arrestation, "Il a été soumis à un interrogatoire de 20 h par jour, sachant qu’il souffre de problèmes de santé dont de graves douleurs lombaires".

"Mustafa Awad n’a pas eu d’avocat pour le défendre et n’a pas eu les droits les plus élémentaires,  et il lui a été interdit de contacter sa famille", a ajouté Wafa.

Il n'a pu rencontrer le consul belge, qu'après vingt 20 jours de détention, soit, le 8 du mois en cours avant sa présentation le 16 du même mois, devant un tribunal israélien.

Mais " Il a été à nouveau remis au centre d’interrogatoire israélien".

L’association belgo-palestinienne a exprimé son inquiétude sur le sort de Awad, "craignant avoir subi de la torture, un traitement inhumain et dégradant dans les prisons israéliennes".

Le jeune comédien de théâtre attaché à la cause palestinienne, est bénévole dans plusieurs associations et défenseur des droits de l’homme, c'est aussi  un artiste théâtrale.

Mustafa Awad est le cofondateur de la troupe populaire "Raj’een" spécialisée dans la danse traditionnelle palestinienne"Dabka", et ayant participé à plusieurs événements en Belgique et en Europe.

Jeudi, treize Palestiniens dont trois adolescents et une femme, ont été arrêtés par l'armée d'occupation israélienne dans différentes régions de la Cisjordanie, a rapporté Wafa.

Quelque 520 Palestiniens des territoires occupés ont été arrêtés au cours du mois de juillet écoulé par les forces de l'occupation israélienne dont 69 enfants, neuf femmes et cinq journalistes, selon le rapport mensuel des institutions des prisonniers et des droits de l’homme.

Au cours du premier semestre de 2018, quelque 3533 Palestiniens des territoires occupés ont été arrêtés par les forces de l'occupation israélienne dont 651 enfants, 63 femmes et 4 journalistes, selon un bilan des institutions palestiniennes des prisonniers et des droits de l’Homme arrêté au 30 juin dernier.

Les Palestiniens protestent quasiment tous les vendredi depuis le 30 mars écoulé à Ghaza pour dénoncer le blocus imposé depuis plus de dix ans à l'enclave et réclamer le droit au retour des Palestiniens qui ont été spoliés de leurs terres. Plus de 163 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dans l'enclave, depuis cette date.

L’artiste palestino-belge détenu dans les prisons israéliennes, soumis à des interrogatoires
  Publié le : dimanche, 19 août 2018 13:06     Catégorie : Culture     Lu : 24 foi (s)   Partagez