Festival du malouf: pur moment de plaisir avec l’orchestre de tunisien et l’association Maqam

Publié le : mercredi, 06 décembre 2017 16:18   Lu : 156 fois
Festival du malouf: pur moment de plaisir avec l’orchestre de tunisien et l’association Maqam
Photo APS

CONSTANTINE - La deuxième soirée du 10ème Festival international du malouf a abritée par le Théâtre régional de Constantine (TRC) Mohamed Tahar Fergani a mis à l’affiche l’orchestre de malouf tunisien et l’association constantinoise Maqam et a offert un pur moment de plaisir au public.

L’orchestre tunisien de malouf qui se produisait, mardi soir pour la première fois devant le public constantinois, a ouvert le bal de la plus belle des manières pour donner tout son sens à cette soirée placée sous le thème "Fragrance de malouf".

Créé en 2001 par un groupe passionné, bien soucieux de faire connaître le patrimoine musical tunisien au-delà de ses frontières, l’orchestre a interprété une nouba "Sika" à la façon tunisienne ponctuée par des "Istikhibarat" superbement portées par la voix de Hamdi Chelghmi.

En habituée du festival, l’association Maqam de Constantine a encore une fois démontré tout son talent lors de la deuxième partie de la soirée, offrant une prestation laquelle, de l’avis des mélomanes présents, laisse présager des lendemains radieux pour la musique authentique algérienne.

 

 

Longuement ovationnés, les vingt membres de Maqam ont gratifié le public du TRC Mohamed-Tahar Fergani de la nouba "Mezmoum", introduite par un "Bashraf Rakik" et jalonnée par les "Istikhbarat" rendues par la voix du  jeune Badis Djamel.

Le leader de l’orchestre de malouf tunisien, Fathi Bousenina à, dans une déclaration à l’APS, exprimé "son bonheur d’être dans une ville qui respire et vénère  le malouf", avant d’affirmer qu’il "répondrait toujours présent  aux invitations émanant de l’Algérie", tout en se rappelant au bon souvenir de sa participation aux manifestations "Tlemcen capitale de la Culture islamique" et "Alger capitale de la Culture arabe".

Cette deuxième soirée a également permis de rendre un hommage posthume à Samir Azizi (1983-2017), un féru de la musique authentique, à la voix sans pareille qui avait remporté en 2016 le prix de la meilleure voix au  festival national de Malouf.

La troisième soirée de la 10ème édition du Festival international du malouf de ce mercredi soir sera  placée sous le thème "Les passerelles du malouf" et le public est convié à apprécier les mélodies et les voix d’un orchestre  algéro-tunisien de musique mixte, à côté de  l’association locale Nedjm Kortoba.

L’hommage de la soirée sera rendu à "Beit El Malouf", l’espace créé par des mélomanes de la musique savante, pour honorer et préserver un pan de l’histoire de la musique dans la ville des ponts.

Festival du malouf: pur moment de plaisir avec l’orchestre de tunisien et l’association Maqam
  Publié le : mercredi, 06 décembre 2017 16:18     Catégorie : Culture     Lu : 156 foi (s)   Partagez