"La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d’une militante associative

Publié le : vendredi, 30 octobre 2020 13:39   Lu : 2 fois
"La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d’une militante associative

ALGER -  Yamina Khodri, une militante associative engagée dans des projets socioculturels de bénévolat, partage sa longue expérience dans le milieu associatif et son parcours de combattante pour les droits des jeunes aveugles dans un nouvel ouvrage intitulé "La honte à ceux qui séparent les épines des roses".

Paru récemment aux éditions Rafar, ce livre de 183 pages, est un témoignage vivant sur le calvaire des acteurs d'une association de parents des élèves d'une école algéroise de jeunes aveugles à la fin des années 1980.

Impliquée depuis quarante ans dans la création de plusieurs associations, Yamina Khodri avait fondé, en 1986, l'Association nationale des loisirs et culture (ANLC), une des premières organisations agréées à l'échelle nationale après l'indépendance, avant de de se lancer dans un bras de fer "ourdi'  avec l'administration pour les locaux "convoités" devant servir de centre d'accueil pour les enfants aveugles.

L'absence de financement public et les ennuis administratifs n'ont point démotivé les parents d'élèves membres de l'association à continuer à dispenser des cours aux non-voyants à l'Ecole des jeunes aveugles de Hydra (quartier des hauteurs d'Alger).

Si l'ouvrage dénonce les anomalies et pratiques "maladroites" de l'époque qui avaient pour but d'entraver le travail du mouvement associatif, Yamina Khodri met en exergue aussi la mobilisation des acteurs du mouvement associatif, artistes et journalistes, qui ont soutenu les actions de bénévolat pour l'enseignement des enfants non-voyants.

Illustré de photos et de documents (coupures de presse et correspondances), l'ouvrage dresse un état des lieux sur le mouvement associatif, "muselé par la bureaucratie et la suspicion", relève l'auteure pour qui l'administration était aussi "incapable" de gérer les problèmes des citoyens.

A travers "Honte à ceux qui séparent les épines des roses", Yamina Khodri dit "accomplir" un "devoir de mémoire" envers les enfants non-voyants de l'Ecole de jeunes aveugles d'Hydra.

Installée en France, Yamina Khodri y fonde et préside "Algeria-Com Event", une association engagée dans la promotion des échanges culturels entre l'Algérie et la France à travers l'organisation d'évènements culturels et littéraires.

Passionnée par l'architecture traditionnelle de la vallée du M'zab et des Touaregs, elle œuvre aujourd'hui à sensibiliser les habitants de ces régions du Sahara algérien à prendre conscience de leur patrimoine architectural.

Yamina Khodri est l'auteure de plusieurs ouvrages notamment  "Handicapés", un recueil de poèmes édité en 1988, "Les gaufrettes à lharissa", un livre sur la situation dans les banlieues françaises.

 

 

"La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d’une militante associative
  Publié le : vendredi, 30 octobre 2020 13:39     Catégorie : Culture     Lu : 2 foi (s)   Partagez