Bendouda: les sites archéologiques nécessitent d’être valoriser

Publié le : mercredi, 26 août 2020 22:30
Bendouda: les sites archéologiques nécessitent d’être valoriser

ANNABA - La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda a indiqué mercredi à Annaba que les sites archéologiques et les espaces culturels protégés constituent "un actif précieux à valoriser pour devenir des sites d’attraction créateurs de richesse et contribuant au développement de l’économie alternative".

La création d’activités revalorisantes en rapport direct avec la nature de ces sites et leurs dimensions civilisationnelles "contribuera à une redynamisation permettant de transformer ces sites en pôles d’activités commerciales et de services créateurs de richesses", a précisé la ministre dans une conférence de presse en marge d’une visite de travail de deux jours dans cette wilaya.

Dans ce contexte, Mme Bendouda a indiqué que les démarches du ministère de tutelle pour la classification du site archéologique de la ville romaine Hippone d’Annaba parmi le patrimoine mondial permettront d’injecter un dynamisme sans précédent dans le domaine d’exploitation des sites archéologiques et la valorisation de leurs dimensions économiques qui demeurent exploitables par les micros entreprises et les start up.

Par ailleurs, la ministre qui a fait part de la stratégie adoptée par son secteur pour la relance de la vie culturelle, a affairé que tout l’accompagnement nécessaire sera assuré aux porteurs de projets et d’initiatives.

Dans ce sens, elle a rappelé que le projet "théâtre de poche" constitue pour les porteurs d’initiatives provenant de la volonté des jeunes talents une "véritable opportunité pour les petits investissements permettant d’exploiter les espaces vacants pour créer l’ambiance culturelles à travers les quartiers".


Lire aussi: La récupération du masque de Gorgone valorise le secteur de la culture


La ministre de la culture et des Arts s’est rendue au cours du deuxième jour de sa visite à Annaba au théâtre romain du site archéologique Hippone où elle a insisté sur l’importance de son aménagement à travers des campagnes de nettoiement impliquant les Scouts musulmans algériens SMA et les associations à caractère culturel.

Elle a également visité la mosquée Abi Marouane situé à vieille ville d’Annaba où elle a proposé la préservation des manuscrits historiques existant dans ce monument religieux et culturel remontant à plus de 4 siècles, en usant des moyens technologiques de numérisation.

La ministre de la culture et des Arts qui était accompagnée du ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière auprès du ministère de la santé, Ismail Mesbah, avaient remis 25 passeports culturels au profit des staffs médicaux luttant contre la propagation du coronavirus à Annaba.

De sa part, le ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière a poursuivi le deuxième jour de sa visite à Annaba la série de rencontres entamées avec les professionnels du secteur dans le cadre des consultations avec la base pour concevoir la cartographie de la réforme hospitalière.

M. Mesbah qui a présidé mardi des rencontres avec les professionnels et représentants des syndicats et associations de malades, s’est réuni mercredi avec les chefs des différents services hospitaliers d’Annaba et a écouté leurs préoccupations en rapport avec leurs activités quotidiennes relatives à l’hospitalisation, la gestion des infrastructures et équipements et les propositions pour remédier aux lacunes constatées.

Bendouda: les sites archéologiques nécessitent d’être valoriser
  Publié le : mercredi, 26 août 2020 22:30     Catégorie : Culture     Lu : 491 foi (s)   Partagez