Noredine Chegrane expose son "Hommage au jazz" à Alger

Publié le : dimanche, 26 janvier 2020 09:44
Noredine Chegrane expose son "Hommage au jazz" à Alger

ALGER- Une exposition de peinture contemporaine célébrant le jazz et jetant des passerelles entre la musique et les arts visuels a été inaugurée samedi à Alger par l'artiste peintre Noredine Chegran sous le titre "Hommage au jazz".

Organisée par l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) à la villa Dar Abdeltif, cette exposition célèbre le jazz par la liberté qu'il exprime, la fusion et l'importante place qu'occupe l'improvisation.Dans une première collection Noredine Chegrane rend hommage à de grands noms du jazz américain comme Ella Fitzgerald, Louis Armstrong, Duke Ellington, ou encore Miles Davis par des toiles reproduisant de nombreux instruments (guitare, saxophone, batterie, piano,...) et portent ces noms comme des graffitis.

l'artiste précise qu'il ne prétend pas reproduire les instruments de musique à l'identique mais "tel que je les perçois dans un symbolique de création".

Une seconde collection est dédiée aux origines africaines du jazz et des instruments de musique. Des musiciens, des instruments traditionnels et des danseurs du continent sont représentés avec une palette plus riche et plus chaude, portant une infinité de symboles de la culture et des noms de jazzmen afro-américains.

Noredine Chegrane, qui a aussi été musicien de jazz dans sa jeunesse, explore la fusion musicale à travers les toiles "Jazz in Algeria", "Afro-Jazz" et "Jazz Gnawa".

Dans ces œuvres, le bendir, le ney, le goumbri ou encore le tbel sont intégrés pour composer, avec des couleurs et des traits, une mélodie aussi harmonieuse que la fusion de styles musicaux.


Lire aussi: Le Jazz Manouche à l'honneur à la 2e soirée du Dimajazz 2019


Réputé pour son utilisation du symbole berbère et nord-africain dans ses œuvres, le peintre revisite le costume traditionnel, la tapisserie et les tatouages dans certains de ses travaux.

Comme dans ces précédentes expositions, Noredine Chegrane sort du conformisme du support et propose des toiles rondes et triangulaires.

L'artiste, pour qui le jazz et la peinture sont "similaires du point de vue de la création et de l'improvisation", tente de restituer visuellement l'harmonie exprimée par cette musique avec le même processus de création.

Né en 1942 Noredine Chegrane a étudié à l'école d'Architecture et des Beaux-arts d'Alger auprès de M'hamed Issiakhem. Il appartient au groupe "Aoucham" (Taouage),  un courant artistique célébrant le patrimoine culturel algérien et nord-africain.

Il a exposé dans de nombreuses villes du monde. Son "Hommage au jazz" est visible jusqu'au 7 février prochain.

                                                                                                                                                           

 

Noredine Chegrane expose son "Hommage au jazz" à Alger
  Publié le : dimanche, 26 janvier 2020 09:44     Catégorie : Culture     Lu : 12 foi (s)   Partagez