Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d’autres pièces archéologiques

Publié le : jeudi, 23 janvier 2020 19:43   Lu : 38 fois
Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d’autres pièces archéologiques

TEBESSA- L’archéologue  spécialisé dans la restauration de mosaïques du Centre national de recherche en archéologie -CNRA), Ilyas Arifi, a souligné jeudi à Tébessa l'importance d'élargir les zones des fouilles dans la commune de Negrine (Sud de Tébessa) "pour mettre au jour d'éventuelles autres pièces archéologiques".

"La découverte de deux mosaïques dans cette commune en 15 jours renseigne sur la richesse  archéologique de cette région et interpelle pour mettre au jour autant de pièces anciennes de diverses civilisations et d’œuvrer à les protéger du vandalisme et pillage", a précisé à l’APS le spécialiste, dépêché depuis Alger pour une expertise approfondie de la découverte.

Il a dans ce sens ajouté que la mosaïque découverte  (une partie du toit d’un caldarium romain) est scindée en deux lots dont le premier a été " très endommagé conséquemment des opérations de creusement non autorisées".

M.Arifi qui était accompagné lors de son inspection par le chef du bureau des monuments et des sites archéologiques de la direction locale de la culture, M. Mahran Salmi a aussi relevé que le deuxième lot de cette même mosaïque était "moins endommagées". 

Une opération de restauration de cette fresque sera lancée "prochainement" assurée  par des experts du CNRA selon le même spécialiste qui a déclaré que "cette fresque remonte au 4ème ou 5ème siècle après J.C".


Lire aussi: Tébessa: découverte d'une nouvelle mosaïque à Negrine


En outre, le chercheur a mis en avant l’importance de protéger les vestiges de la wilaya de Tébessa ceux notamment de la commune de Negrine "contre le vandalisme et le trafic", soulignant l'importance d'intensifier et coordonner les efforts entre intervenants concernés pour mettre fin hors d’état de nuire les réseaux criminels qui s’adonnent au trafic des pièces archéologiques.

Pour sa part, le directeur local de la culture, Abdel-Djabbar Belahssen, a déclaré qu’ "une clôture sera érigée en coordination avec les services de l'APC de Negrine pour circonscrire le périmètre, où a été découverte cette mosaïque".

Aussi, deux agents de sécurité relevant de l'Office National de Gestion et d'exploitation des biens culturels (OGEBC) seront désignés pour surveiller le site, "en attendant des mesures supplémentaire que décidera  la tutelle".

Pour rappel, un citoyen résidant dans la région de Tifache avait découvert mardi dernier cette fresque dans sa propre ferme lors d'une opération de creusement et avait informé les autorités locales.

Le ministère de la Culture a dépêché un spécialiste en archéologie et restauration de la mosaïque pour examiner cette découverte archéologique afin de prendre les mesures nécessaires.

Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d’autres pièces archéologiques
  Publié le : jeudi, 23 janvier 2020 19:43     Catégorie : Culture     Lu : 38 foi (s)   Partagez