BECHAR - Le conseil de l’Ordre des pharmaciens du sud-ouest du pays a tiré la sonnette d’alarme sur ce qu'il a qualifié de prescription médicale "abusive" de psychotropes à travers cette partie du pays, notamment dans la wilaya de Bechar, au moment où les médecins affirment être dans le "droit" de prescrire un traitement de trois mois incluant parfois des psychotropes pour des patients dont la pathologie nécessiterait une telle option.

Algérie-Nigéria : hisser la coopération économique au niveau des relations politiques

Jeu 26 novembre 2020 - 19:15
ALGER- Le ministre des Affaires étrangères, M. Sabri Boukadoum et son homologue nigérian, Geoffrey Onyeama, ont relevé à Abuja l'importance de donner l'élan nécessaire à la coopération économique, afin de la hisser au niveau des relations politiques traditionnelles entre les deux pays empruntes…

Illizi: recensement de plus de 17.690 sites archéologiques depuis 2016

Mar 24 novembre 2020 - 16:19
ILLIZI- Pas moins de 17.692 sites archéologiques ont été répertoriés ces quatre dernières années à travers le territoire du Parc culturel du Tassili N’Ajjer (wilaya d’Illizi), a-t-on appris mardi auprès des services de l’Office national du parc…

Lancement d’une opération pilote de désinfection de la maison des personnes âgées

Jeu 26 novembre 2020 - 17:54
AIN TEMOUCHENT- Le secteur de la solidarité a lancé jeudi à Aïn Témouchent une initiative de désinfection de la maison des personnes âgées, dans le cadre d’une opération pilote, qui sera généralisée à travers le territoire national, a-t-on appris du…

Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire

Jeu 26 novembre 2020 - 18:17
ALGER- Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-major de l'Armée Nationale Populaire, a présidé jeudi une cérémonie de conversion temporaire de l'hôtel militaire du Centre de Regroupement et de Préparation des Equipes Sportives…

BECHAR - Le conseil de l’Ordre des pharmaciens du sud-ouest du pays a tiré la sonnette d’alarme sur ce qu'il a qualifié de prescription médicale "abusive" de psychotropes à travers cette partie du pays, notamment dans la wilaya de Bechar, au moment où les médecins affirment être dans le "droit" de prescrire un traitement de trois mois incluant parfois des psychotropes pour des patients dont la pathologie nécessiterait une telle option.