ORAN- Un glissement de terrain s’est produit mardi au niveau d’un bidonville à Belgaïd dans la commune de Bir El-Djir (Oran) entraînant l’effondrement de plusieurs habitations sans faire de victime.

Le glissement de terrain s’est produit vers midi et les premières habitations qui se sont effondrées sont celles érigées illicitement sur le flanc d’une falaise où s’est installé ce nouveau bidonville depuis environ trois années. Aucune victime n'est à déplorer, a indiqué le capitaine Bellala Abdelkader, chargé de la communication à la direction de la protection civile de la wilaya d’Oran.

"Dès l’alerte donnée, nous avons sécurisé le périmètre et évacué les familles dont les habitations se sont effondrées. Nous restons en alerte en cas de développement de la situation", a-t-il déclaré.

Lors d’un point de presse, le wali d’Oran, Abdelkader Djellaoui, a expliqué que le glissement de terrain "s’est produit en raison des pluies diluviennes qui sont abattues dernièrement sur la région. Mais ce n’est pas la principale raison, puisque ce sont des habitations érigées de manière illicite et sont très fragiles et, en plus, elles ont été bâties sur les flancs d’une falaise".

Un dispositif sanitaire et humanitaire a été mis en place pour transférer de manière temporaire les habitants de ce bidonville à l’auberge de jeunes du quartier de Belgaïd, a-t-il fait savoir.

Le wali a également indiqué "qu’une cellule de crise a été créée dès que l’incident s’est produit et nous avons effectué une sortie avec la protection civile pour constater la situation et parer au plus pressé, à savoir la prise en charge des familles à risques", assurant que "les familles du bidonville seront prises en charge temporairement, en attendant l’achèvement d’une étude détaillée sur la situation, au même titre que les autres quartiers d’Oran, dans le cadre du programme de la wilaya."

Abdelkader Djellaoui a déclaré que "ces familles ne seront pas relogées dans l’immédiat car, aujourd’hui, nous prenons en charge les familles dont les habitations se sont effondrées, puis le site sera intégré dans le plan de la wilaya concernant la lutte contre l’habitat précaire".

Published in Régions

Chanegriha : Impératif d'adopter des critères objectifs lors de la désignation dans les postes et les fonctions

Lun 13 juillet 2020 - 17:58
ALGER -Le chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le Général de corps d'Armée Saïd Chanegriha, a mis l'accent lundi à Ouargla sur l'impératif d'adopter des "critères objectifs", lors de la désignation dans les postes et les fonctions, en choisissant les hommes "les plus émérites",…

Renforcer la coopération entre les secteurs de la culture et la micro-entreprise

Mar 14 juillet 2020 - 11:27
ALGER - La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda s'est entretenue lundi à Alger avec le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises, Nassim Diafat sur les voies et moyens à même de renforcer la coopération…

Béjaïa: un vautour fauve observé sur les crêtes de Yemma Gouraya

Mar 14 juillet 2020 - 09:46
BEJAIA - Un vautour fauve, de type percnoptère (néphron percnopterus), une espèce rare quasiment disparue de la région, a été aperçu, survolant lundi les crêtes du mont Gouraya, au nord ouest de Béjaïa, a-t-on appris de la cellule de communication…

Extension du métro Place des Martyrs-Bab El Oued: lancement des travaux au cours du dernier trimestre 2020

Mar 14 juillet 2020 - 11:17
ALGER - Le wali d’Alger, Youcef Chorfa a annoncé lundi le lancement prochain des travaux de réalisation du tronçon de métro reliant la Place des Martyrs à Bab El Oued dans le cadre d’un projet d’extension sur une distance de 16 km vers Alger Ouest.

ORAN- Un glissement de terrain s’est produit mardi au niveau d’un bidonville à Belgaïd dans la commune de Bir El-Djir (Oran) entraînant l’effondrement de plusieurs habitations sans faire de victime.

Le glissement de terrain s’est produit vers midi et les premières habitations qui se sont effondrées sont celles érigées illicitement sur le flanc d’une falaise où s’est installé ce nouveau bidonville depuis environ trois années. Aucune victime n'est à déplorer, a indiqué le capitaine Bellala Abdelkader, chargé de la communication à la direction de la protection civile de la wilaya d’Oran.

"Dès l’alerte donnée, nous avons sécurisé le périmètre et évacué les familles dont les habitations se sont effondrées. Nous restons en alerte en cas de développement de la situation", a-t-il déclaré.

Lors d’un point de presse, le wali d’Oran, Abdelkader Djellaoui, a expliqué que le glissement de terrain "s’est produit en raison des pluies diluviennes qui sont abattues dernièrement sur la région. Mais ce n’est pas la principale raison, puisque ce sont des habitations érigées de manière illicite et sont très fragiles et, en plus, elles ont été bâties sur les flancs d’une falaise".

Un dispositif sanitaire et humanitaire a été mis en place pour transférer de manière temporaire les habitants de ce bidonville à l’auberge de jeunes du quartier de Belgaïd, a-t-il fait savoir.

Le wali a également indiqué "qu’une cellule de crise a été créée dès que l’incident s’est produit et nous avons effectué une sortie avec la protection civile pour constater la situation et parer au plus pressé, à savoir la prise en charge des familles à risques", assurant que "les familles du bidonville seront prises en charge temporairement, en attendant l’achèvement d’une étude détaillée sur la situation, au même titre que les autres quartiers d’Oran, dans le cadre du programme de la wilaya."

Abdelkader Djellaoui a déclaré que "ces familles ne seront pas relogées dans l’immédiat car, aujourd’hui, nous prenons en charge les familles dont les habitations se sont effondrées, puis le site sera intégré dans le plan de la wilaya concernant la lutte contre l’habitat précaire".

Published in Régions