ALGER - Le gouvernement de suédois a appelé la communauté internationale à faire taire les armes et éviter l'éclatement de nouveaux conflits à travers le monde, soulignant l'impératif d'agir dès maintenant pour sauver les générations futures des horreurs de la violence, des guerres, selon un document rendu public par l'ambassadrice de Suède à Alger, Marie-Claire Sward Capra, à l'occasion de la Journée des Nations unies, dont la suède est membre non permanent du Conseil de sécurité du 1er janviers 2017 pour une durée de deux années.

Published in Monde

Stockholm (Suède) - La commission de solidarité suédoise avec le peuple sahraoui a dénoncé les peines iniques prononcées à l'encontre du groupe des prisonniers politiques sahraouis de "Gdeim Izik", affirmant que le procès et selon le témoignage des observateurs internationaux qui ont assisté au  procès était juste "une pure mise en scène", et que les peines ont été prononcés sur la base des aveux obtenus sous la torture et de faux témoignages.

Published in Monde

Accidents de la route: 31 morts et 966 blessés en une semaine (PC)

Mar 16 janvier 2018 - 11:34
ALGER- Trente-et-une (31) personnes ont trouvé la mort et 966 ont été blessées dans 878 accidents de la circulation survenus entre le 7 et le 14 janvier dernier à travers le territoire national, selon un bilan de la Protection civile rendu public…

ALGER - Le gouvernement de suédois a appelé la communauté internationale à faire taire les armes et éviter l'éclatement de nouveaux conflits à travers le monde, soulignant l'impératif d'agir dès maintenant pour sauver les générations futures des horreurs de la violence, des guerres, selon un document rendu public par l'ambassadrice de Suède à Alger, Marie-Claire Sward Capra, à l'occasion de la Journée des Nations unies, dont la suède est membre non permanent du Conseil de sécurité du 1er janviers 2017 pour une durée de deux années.

Published in Monde

Stockholm (Suède) - La commission de solidarité suédoise avec le peuple sahraoui a dénoncé les peines iniques prononcées à l'encontre du groupe des prisonniers politiques sahraouis de "Gdeim Izik", affirmant que le procès et selon le témoignage des observateurs internationaux qui ont assisté au  procès était juste "une pure mise en scène", et que les peines ont été prononcés sur la base des aveux obtenus sous la torture et de faux témoignages.

Published in Monde