ALGER - L'Algérie est en mesure de réaliser les objectifs de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), notamment en matière de la lutte contre la rage, si la société s'investit dans la vaccination des chiens, a indiqué le directeur de la Prévention et de la Promotion de la Santé au ministère de la Santé, Dr. Djamel Fourar.

ALGER- Dix (10) cas de décès ont été déplorés depuis le début de l’année en cours, dans une dizaine de wilayas, à la suite de morsures de bêtes enragées, sachant que la prévalence annuelle est de 15 à 20 décès, a annoncé, lundi à Alger, le Dr Djamel Fourar, directeur général de la Prévention et de la Promotion de la Santé, au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

ORAN - Un enfant âgé de 8 ans, Kaddouri Ilyes, est décédé mercredi au service infectieux de l’hôpital pédiatrique d'El Menzeh (ex Canastel) suite à une ancéphalopatie d’origine rabbique (rage humaine) après avoir été mordu le 16 juin dernier à Oran par un chien errant atteint de rage, a-t-on appris mercredi du directeur de la santé et de la population de la wilaya d’Oran.

Published in Société

ALGER - Onze (11) décès causés par la rage ont été enregistrés depuis janvier 2018 en Algérie, a annoncé lundi à Alger, une responsable à la direction de la prévention, au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Samia Hammadi.

Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako

Dim 20 septembre 2020 - 12:40
ALGER - Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, dépêché par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a entamé dimanche matin une visite de travail dans la capitale malienne Bamako au cours de laquelle il aura des entretiens sur la situation dans ce pays, indique un…

Les Lauréats du prix Nobel alternatif interpellent Guterres sur la situation au Sahara occidental

Sam 19 septembre 2020 - 17:18
WASHIGNTON- Le collectif des Lauréats du Prix Right Livelihood,aussi connu comme le prix "Nobel Alternatif", a interpellé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation inquiétante prévalant au Sahara occidental occupé,…

64% des projets ANGEM affectés aux femmes

Sam 19 septembre 2020 - 18:47
TIPASA- La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, et ministre par intérim du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Kaouthar Krikou, a déclaré samedi à Tipasa, qu’un taux de 64% des bénéficiaires…

Un nouveau souffle pour les services des urgences des CHU et de proximité

Sam 19 septembre 2020 - 17:10
ALGER- Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Pr Abderrahmane Benbouzid a déclaré qu'"un nouveau souffle sera donné aux services des urgences médicales des Etablissements sanitaires hospitaliers et de proximité à…

ALGER - L'Algérie est en mesure de réaliser les objectifs de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), notamment en matière de la lutte contre la rage, si la société s'investit dans la vaccination des chiens, a indiqué le directeur de la Prévention et de la Promotion de la Santé au ministère de la Santé, Dr. Djamel Fourar.

ALGER- Dix (10) cas de décès ont été déplorés depuis le début de l’année en cours, dans une dizaine de wilayas, à la suite de morsures de bêtes enragées, sachant que la prévalence annuelle est de 15 à 20 décès, a annoncé, lundi à Alger, le Dr Djamel Fourar, directeur général de la Prévention et de la Promotion de la Santé, au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

ORAN - Un enfant âgé de 8 ans, Kaddouri Ilyes, est décédé mercredi au service infectieux de l’hôpital pédiatrique d'El Menzeh (ex Canastel) suite à une ancéphalopatie d’origine rabbique (rage humaine) après avoir été mordu le 16 juin dernier à Oran par un chien errant atteint de rage, a-t-on appris mercredi du directeur de la santé et de la population de la wilaya d’Oran.

Published in Société

ALGER - Onze (11) décès causés par la rage ont été enregistrés depuis janvier 2018 en Algérie, a annoncé lundi à Alger, une responsable à la direction de la prévention, au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Samia Hammadi.