Menu principal

Menu principal

AGENDA

DJELFA- Le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi a estimé, jeudi à Djelfa, que le marché de gros des fruits et légumes en réalisation à Ain Ouessara est un acquis d'importance qui ira de paire avec l'avenir prometteur du secteur agricole dans la wilaya de Djelfa.

Publié dans Régions

ALGER - Les prix du poisson ont connu des baisses sensibles durant les mois de juillet et d'août, au détriment, cependant, des ressources halieutiques des eaux côtières algériennes, a indiqué le président du Comité national des marins pêcheurs et des poissonniers (CNMPP), Hocine Bellout, dans un entretien accordé à l'APS.

Publié dans Economie

ALGER - Le nombre de marchés informels qui restent encore à éradiquer est de 403 sur les 1.453 marchés recensés en 2012, a indiqué samedi le directeur général de la régulation et de l`organisation des activités au ministère du Commerce, Abdelaziz Aït Abderrahmane.

Publié dans Economie

ALGER - Des actions d'encouragement et de facilitation seront menées par le gouvernement "en vue d'insérer le secteur informel dans l'espace formel", afin d'établir une "plus grande transparence" dans l'activité économique et commerciale, indique le Plan d'action du gouvernement pour la mise en œuvre du programme du président de la  République, qui sera présenté mardi prochain devant l'Assemblée populaire nationale (APN).

Publié dans Economie

AIN DEFLA - Au total, huit (8) marchés de gros des fruits et légumes sont en cours de réalisation à l’échelle nationale, a affirmé samedi à Aïn Defla le ministre du Commerce, Sassi Ahmed Abdelhafidh.

Publié dans Economie

ALGER- Les marchés spécifiques installés spécialement durant le Ramadhan attirent de plus en plus de ménages dont essentiellement  ceux à faible revenu, qui viennent s’approvisionner en produits alimentaires et habillement à des prix relativement moins élevés, a constaté l'APS dans plusieurs de ces marchés de la région algéroise.

Publié dans Economie

ALGER - Le réseau algérien pour la défense des droits de l'enfant "NADA" a lancé mercredi à Alger un programme de sensibilisation et de prévention contre le travail des enfants dans le marché informel.

Publié dans Société

ORAN - Une délégation de mandataires affiliés à l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) a visité, dernièrement, le célèbre marché de gros français "Rungis" afin de s'imprégner des modalités de son fonctionnement en vue de promouvoir le marché de gros des fruits et légumes d’El Kerma, a-t-on appris mardi du  président de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO), Abed Mouad.

Une délégation, composée de mandataires affiliés à l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), d’agriculteurs et d’un représentant du wali d’Oran, a, à cet effet, effectué, dernièrement, une visite au célèbre marché de gros de Rungis (France) afin de constater de visu des modalités de son fonctionnement et s'imprégner de son expérience, a-t-il indiqué.

Les responsables de ce marché parisien, un des plus grands au monde, ont fourni à la délégation algérienne, conduite par M. Mouad, des explications détaillées sur son fonctionnement et sa gestion.

"Notre intérêt pour le marché de Rungis où transitent des produits frais (légumes, fruits, viandes, poissons, fromages...) du monde entier est d'avoir une idée permettant de donner une dimension plus importante au marché de gros d’El-Kerma, voire une dimension maghrébine ou africaine, dans l’objectif principal de booster son activité", a indiqué à l'APS le président de la Chambre de commerce et de l’industrie de l’Oranie, rappelant les atouts dont dispose cette infrastructure commerciale.

S’étalant sur une superficie de 18 hectares à proximité de l'aéroport international "Ahmed Benbella", d'un réseau ferroviaire et de l'autoroute Est-ouest menant à la pénétrante du port d'Oran, le marché de gros d’El Kerma est doté de structures administratives, d’un laboratoire pour d’éventuelles analyses préliminaires (qualité, vétérinaire, phytosanitaire, entre autres), d'un bloc de sécurité et d'équipements d'accompagnement, dont une agence bancaire, une cafétéria, un restaurant, des locaux de vente, une officine pharmaceutique, deux ponts bascule d’une capacité de 60  tonnes chacun, sept parkings d’une capacité de 1.000 véhicules, deux blocs sanitaires (24 cabines), une bâche à eau de 200 mètres cubes et des entrepôts frigorifiques composés de 20 chambres froides, totalisant une capacité de stockage de 3.200 m3.

Plus de 110.000 tonnes de légumes et fruits transitent, chaque année, par ce marché situé à l’entrée ouest d’Oran, depuis son ouverture en 2012, d'au moins une vingtaine de wilayas dont Mascara, Saïda, Tiaret, Sidi Bel-Abbes,  Relizane, Aïn Témouchent, Tlemcen, Blida, Boufarik, Chlef, Aïn Defla, Tipasa, Tizi Ouzou, Médéa, Biskra, El Oued, Ghardaïa, Alger, Boumerdès et Sétif.

La visite de la délégation oranaise à Paris a été mise à profit pour discuter avec les responsables de Rungis de l’exportation de produits frais de l’Oranie en vue de leur commercialisation dans ce marché, a fait savoir M. Mouad.

 

Des représentants du marché international de Rungis sont attendus à Oran afin de visiter le marché de gros d’El Kerma et d’étudier la possibilité de mettre en place des structures d’accompagnement similaires que sur le grand  marché français, a-t-il ajouté.

Publié dans Régions

ORAN - Le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, a annoncé jeudi à Oran qu’un projet de cahier de charges portant l'organisation du marché de la pièce de rechange était en cours de préparation.

Publié dans Economie

Les mesures prévues dans le plan du gouvernement sur l'information réaffirment la détermination de l'exécutif à…

Lun 25 septembre 2017 - 19:41
ALGER- Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane a déclaré, lundi à Alger que les mesures prévues dans le plan d'action du gouvernement sur l'information, soulignent l'intérêt accordé par l'exécutif au champ médiatique national et sa détermination à relancer ce secteur "important".

DJELFA- Le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi a estimé, jeudi à Djelfa, que le marché de gros des fruits et légumes en réalisation à Ain Ouessara est un acquis d'importance qui ira de paire avec l'avenir prometteur du secteur agricole dans la wilaya de Djelfa.

Publié dans Régions

ALGER - Les prix du poisson ont connu des baisses sensibles durant les mois de juillet et d'août, au détriment, cependant, des ressources halieutiques des eaux côtières algériennes, a indiqué le président du Comité national des marins pêcheurs et des poissonniers (CNMPP), Hocine Bellout, dans un entretien accordé à l'APS.

Publié dans Economie

ALGER - Le nombre de marchés informels qui restent encore à éradiquer est de 403 sur les 1.453 marchés recensés en 2012, a indiqué samedi le directeur général de la régulation et de l`organisation des activités au ministère du Commerce, Abdelaziz Aït Abderrahmane.

Publié dans Economie

ALGER - Des actions d'encouragement et de facilitation seront menées par le gouvernement "en vue d'insérer le secteur informel dans l'espace formel", afin d'établir une "plus grande transparence" dans l'activité économique et commerciale, indique le Plan d'action du gouvernement pour la mise en œuvre du programme du président de la  République, qui sera présenté mardi prochain devant l'Assemblée populaire nationale (APN).

Publié dans Economie

AIN DEFLA - Au total, huit (8) marchés de gros des fruits et légumes sont en cours de réalisation à l’échelle nationale, a affirmé samedi à Aïn Defla le ministre du Commerce, Sassi Ahmed Abdelhafidh.

Publié dans Economie

ALGER- Les marchés spécifiques installés spécialement durant le Ramadhan attirent de plus en plus de ménages dont essentiellement  ceux à faible revenu, qui viennent s’approvisionner en produits alimentaires et habillement à des prix relativement moins élevés, a constaté l'APS dans plusieurs de ces marchés de la région algéroise.

Publié dans Economie

ALGER - Le réseau algérien pour la défense des droits de l'enfant "NADA" a lancé mercredi à Alger un programme de sensibilisation et de prévention contre le travail des enfants dans le marché informel.

Publié dans Société

ORAN - Une délégation de mandataires affiliés à l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) a visité, dernièrement, le célèbre marché de gros français "Rungis" afin de s'imprégner des modalités de son fonctionnement en vue de promouvoir le marché de gros des fruits et légumes d’El Kerma, a-t-on appris mardi du  président de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO), Abed Mouad.

Une délégation, composée de mandataires affiliés à l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), d’agriculteurs et d’un représentant du wali d’Oran, a, à cet effet, effectué, dernièrement, une visite au célèbre marché de gros de Rungis (France) afin de constater de visu des modalités de son fonctionnement et s'imprégner de son expérience, a-t-il indiqué.

Les responsables de ce marché parisien, un des plus grands au monde, ont fourni à la délégation algérienne, conduite par M. Mouad, des explications détaillées sur son fonctionnement et sa gestion.

"Notre intérêt pour le marché de Rungis où transitent des produits frais (légumes, fruits, viandes, poissons, fromages...) du monde entier est d'avoir une idée permettant de donner une dimension plus importante au marché de gros d’El-Kerma, voire une dimension maghrébine ou africaine, dans l’objectif principal de booster son activité", a indiqué à l'APS le président de la Chambre de commerce et de l’industrie de l’Oranie, rappelant les atouts dont dispose cette infrastructure commerciale.

S’étalant sur une superficie de 18 hectares à proximité de l'aéroport international "Ahmed Benbella", d'un réseau ferroviaire et de l'autoroute Est-ouest menant à la pénétrante du port d'Oran, le marché de gros d’El Kerma est doté de structures administratives, d’un laboratoire pour d’éventuelles analyses préliminaires (qualité, vétérinaire, phytosanitaire, entre autres), d'un bloc de sécurité et d'équipements d'accompagnement, dont une agence bancaire, une cafétéria, un restaurant, des locaux de vente, une officine pharmaceutique, deux ponts bascule d’une capacité de 60  tonnes chacun, sept parkings d’une capacité de 1.000 véhicules, deux blocs sanitaires (24 cabines), une bâche à eau de 200 mètres cubes et des entrepôts frigorifiques composés de 20 chambres froides, totalisant une capacité de stockage de 3.200 m3.

Plus de 110.000 tonnes de légumes et fruits transitent, chaque année, par ce marché situé à l’entrée ouest d’Oran, depuis son ouverture en 2012, d'au moins une vingtaine de wilayas dont Mascara, Saïda, Tiaret, Sidi Bel-Abbes,  Relizane, Aïn Témouchent, Tlemcen, Blida, Boufarik, Chlef, Aïn Defla, Tipasa, Tizi Ouzou, Médéa, Biskra, El Oued, Ghardaïa, Alger, Boumerdès et Sétif.

La visite de la délégation oranaise à Paris a été mise à profit pour discuter avec les responsables de Rungis de l’exportation de produits frais de l’Oranie en vue de leur commercialisation dans ce marché, a fait savoir M. Mouad.

 

Des représentants du marché international de Rungis sont attendus à Oran afin de visiter le marché de gros d’El Kerma et d’étudier la possibilité de mettre en place des structures d’accompagnement similaires que sur le grand  marché français, a-t-il ajouté.

Publié dans Régions

ORAN - Le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, a annoncé jeudi à Oran qu’un projet de cahier de charges portant l'organisation du marché de la pièce de rechange était en cours de préparation.

Publié dans Economie