ALGER- Le Président du Conseil national de l'Ordre des Médecins algériens, Dr Mohamed Bekkat Berkani, a valorisé le chapitre consacré à la santé dans le plan d’action du gouvernement, tout en préconisant la mise en place "impérative" d'agences spécialisées.

CONSTANTINE - Entre des patients qui dénoncent une "maltraitance banalisée" et des professionnels de santé qui invoquent des tensions et des conditions d'exercice contraignantes, la déshumanisation et l’insécurité dans les hôpitaux à Constantine catalysent la colère et la violence, selon des avis recueillis par l'APS auprès de responsables et de professionnels du secteur.

Published in Société

ALGER- Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui a fait état d'une série de mesures "d'urgence" prise pour faire face au phénomène des agressions contre les personnels des établissements de santé, un phénomène qui a connu une hausse "effrayante" avec 1922 cas d'agressions physiques et 27909 agressions verbales enregistrées au cours du premier semestre de l'année 2019 au niveau national. 

ALGER- Le Premier ministre, Noureddine Bedoui a annoncé, samedi à Alger, la multiplication par deux et demi du salaire des praticiens spécialistes de la santé publique exerçant dans les wilayas du Sud, par rapport à celui de ceux exerçant dans le Nord, outre la généralisation de la prime du service civil.

Published in Economie

SKIKDA - Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune, a souligné jeudi à Skikda l’importance de doter les régions du Sud et des Hauts plateaux en médecins spécialistes, d'y ouvrir les polycliniques 24 heures sur 24 et de mettre en place des permanences.

TIZI-OUZOU - Quelque 41 malades de la wilaya de Tamanrasset ont été soignés par des médecins du Centre hospitalo-universitaire Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou, en mission dans cette wilaya du Sud, a-t-on appris jeudi du CHU de Tamanrasset.

BECHAR - Le conseil de l’Ordre des pharmaciens du sud-ouest du pays a tiré la sonnette d’alarme sur ce qu'il a qualifié de prescription médicale "abusive" de psychotropes à travers cette partie du pays, notamment dans la wilaya de Bechar, au moment où les médecins affirment être dans le "droit" de prescrire un traitement de trois mois incluant parfois des psychotropes pour des patients dont la pathologie nécessiterait une telle option.

Covid-19: Taleb Ibrahimi appelle à la solidarité et au respect des orientations des autorités sanitaires

Dim 29 mars 2020 - 16:37
ALGER - Le Dr Ahmed Taleb Ibrahimi a appelé dimanche à Alger le peuple algérien à "faire prévaloir" l'esprit de solidarité nationale, à "faire preuve de discipline" et à s'en tenir aux orientations des autorités sanitaires pour faire face à la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

Semoule: commercialisation des sacs de 10 kg pour une large distribution

Dim 29 mars 2020 - 17:18
ALGER - Le ministère de l'industrie et des mines a instruit le Groupe agro-industries (AGRODIV) de procéder à la vente directe et indirecte de la semoule aux consommateurs à travers tous ses points de vente, ainsi que la commercialisation des sacs de 10 kg au lieu de 25 kg pour faire face à la…

Sahara occidental: aucun cas du coronavirus dans les camps de réfugiés et les territoires libérés

Dim 29 mars 2020 - 16:53
CHAHED EL-HAFED (camps de réfugiés) - La Commission nationale sahraouie de prévention contre le coronavirus a assuré dimanche que, "jusqu'à présent aucun cas de contamination au Coronavirus (COVID-19) n'a été enregistré dans les camps de réfugiés ou…

Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles

Dim 29 mars 2020 - 15:38
ALGER - Près de 320.000 boites de médicaments à base d'hydroxychloroquine seront disponibles d'ici quelques jours dans le cadre du protocole de soin des patients atteints par le coronavirus, a indiqué dimanche à Alger le ministre délégué, Lotfi…

ALGER- Le Président du Conseil national de l'Ordre des Médecins algériens, Dr Mohamed Bekkat Berkani, a valorisé le chapitre consacré à la santé dans le plan d’action du gouvernement, tout en préconisant la mise en place "impérative" d'agences spécialisées.

CONSTANTINE - Entre des patients qui dénoncent une "maltraitance banalisée" et des professionnels de santé qui invoquent des tensions et des conditions d'exercice contraignantes, la déshumanisation et l’insécurité dans les hôpitaux à Constantine catalysent la colère et la violence, selon des avis recueillis par l'APS auprès de responsables et de professionnels du secteur.

Published in Société

ALGER- Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui a fait état d'une série de mesures "d'urgence" prise pour faire face au phénomène des agressions contre les personnels des établissements de santé, un phénomène qui a connu une hausse "effrayante" avec 1922 cas d'agressions physiques et 27909 agressions verbales enregistrées au cours du premier semestre de l'année 2019 au niveau national. 

ALGER- Le Premier ministre, Noureddine Bedoui a annoncé, samedi à Alger, la multiplication par deux et demi du salaire des praticiens spécialistes de la santé publique exerçant dans les wilayas du Sud, par rapport à celui de ceux exerçant dans le Nord, outre la généralisation de la prime du service civil.

Published in Economie

SKIKDA - Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune, a souligné jeudi à Skikda l’importance de doter les régions du Sud et des Hauts plateaux en médecins spécialistes, d'y ouvrir les polycliniques 24 heures sur 24 et de mettre en place des permanences.

TIZI-OUZOU - Quelque 41 malades de la wilaya de Tamanrasset ont été soignés par des médecins du Centre hospitalo-universitaire Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou, en mission dans cette wilaya du Sud, a-t-on appris jeudi du CHU de Tamanrasset.

BECHAR - Le conseil de l’Ordre des pharmaciens du sud-ouest du pays a tiré la sonnette d’alarme sur ce qu'il a qualifié de prescription médicale "abusive" de psychotropes à travers cette partie du pays, notamment dans la wilaya de Bechar, au moment où les médecins affirment être dans le "droit" de prescrire un traitement de trois mois incluant parfois des psychotropes pour des patients dont la pathologie nécessiterait une telle option.