ALGER- Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Belkacem Zeghmati, a affirmé, dimanche soir, que le nouveau projet de loi relatif à la prévention et à la lutte contre les crimes d'enlèvement prévoit une série de mesures sévères, à leur tête la perpétuité ou la peine de mort pour les auteurs d’enlèvement d’enfants soulignant la possibilité de se constituer partie civile pour les associations activant dans la protection des droits humains.

Published in Algérie

Révision de la Constitution: appel à faire preuve d'abnégation pour la réussite du référendum

Dim 25 octobre 2020 - 16:48
ALGER - Le général de Corps d'Armée, Chanegriha Saïd, Chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a appelé dimanche à Ouargla, à faire preuve davantage d'abnégation et à privilégier la voix de la raison et du bon sens, pour la réussite du référendum sur le projet de révision de la…

Constitution: la société civile, principal allié du redressement de l'Etat

Dim 25 octobre 2020 - 18:31
BORDJ BOU ARRERIDJ- Le conseiller auprès du président de la République, chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l'étranger, Nazih Berramdane a affirmé, dimanche à Bordj Bou Arreridj, que la société civile sera "le premier…

ALGER- Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Belkacem Zeghmati, a affirmé, dimanche soir, que le nouveau projet de loi relatif à la prévention et à la lutte contre les crimes d'enlèvement prévoit une série de mesures sévères, à leur tête la perpétuité ou la peine de mort pour les auteurs d’enlèvement d’enfants soulignant la possibilité de se constituer partie civile pour les associations activant dans la protection des droits humains.

Published in Algérie