ALGER - Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qui a présidé samedi à Alger la sortie de la 47e promotion de l'Ecole nationale d'Administration (ENA), a valorisé le rôle de cet établissement dans l'édification d'une administration locale "solide" et la garantie d'un service public "de qualité".

Published in Algérie

ALGER- Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a présidé, samedi, la cérémonie d'ouverture de l'année académique (2017-2018) de l'Ecole nationale d'administration "Ahmed Medeghri".

Published in Algérie

 ALGER- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a présidé  samedi à Alger la cérémonie de sortie de la 46ème promotion de l'Ecole  nationale d'Administration (ENA) "Ahmed Medaghri", baptisée du nom de l'ancien  président de la République, le défunt Ahmed Ben Bella.

La cérémonie s'est déroulée en présence du ministre de l'Intérieur et des  collectivités locales, Noureddine Bedoui, des membres du Gouvernement, des  walis et  des anciens étudiants à l'ENA.

Lors de son intervention à cette occasion, M. Bedoui a affirmé que l'Ecole  Nationale d'Administration (ENA) demeurait un espace "de sérieux, de  persévérance, de pensée, de conception et de travail pratique dans le but  de former un cadre compétent et de le préparer à assumer la responsabilité

dans tous les domaines de l'administration et de gestion", soulignant que  ses services accordaient un intérêt à cette école qui, selon lui, est "un  réservoir" des éléments compétents, ouverts au monde et conscients des  défis auxquels le pays fait face.

M. Bedoui a rappelé que plusieurs réformes avaient été introduites au  programme de formation de l'ENA depuis 2016 pour former des éléments aptes  à "relever les défis" dans une ambiance marquée par une large utilisation  des TIC, "la rapidité de l'exécution" lors de la prise en charge en matière  d'administration et la nécessité de répondre aux besoins du citoyen.

La formation dans le domaine juridique et administratif et le management  revêtent "un caractère spécifique", a-t-il ajouté, soulignant que le rôle  de l'Ecole "sera renforcé davantage" dans le cadre des fondements de la  Constitution de 2016 relatifs au service publique ou le service du citoyen ou des collectivités locales qui ont accordé une nouvelle dimension à  savoir la démocratie participative et la mise en oeuvre de la démocratie "  de manière à permettre de mobiliser les capacités et les compétences  humaines pour relancer le développement.

Le concept sur lequel se basera la réforme de l'ENA devrait définir les  objectifs pédagogiques prenant en compte les aspects théoriques et  pratiques du programme général, a révélé le ministre de l'Intérieur,  rappelant que ce concept intervenait dans le processus de modernisation  tracé par l'Etat pour réaliser le développement économique, social,  culturel et environnemental.

"Malgré les séquelles de la crise économique et la baisse des ressources  financières, l'Etat "n'a pas cessé, dans le cadre de ce programme de  promouvoir et de protéger l'individu", a poursuivit M. Bedoui.

Il a précisé, en outre, que l'école, dès sa création "a renforcé""  avec  plus de 6.300 cadres, les administrations, affirmant dans le même contexte  que le processus de la modernisation de l'administration et le service du  citoyen déjà lancé "a pris une grande part" du programme du Président de la  République, Abdelaziz Bouteflika, qui "a donné ses fruits" en rapprochant  l'administration du citoyen, simplifiant les démarches et organisant  de  différentes activités  au profit des usagers des "Services publics" ,  soulignant que ce "changement positif" est devenu une réalité concrète  vécue quotidiennement par le citoyen dans ses relations avec  l'administration.

"Hisser le Service public au niveau escompté par le Gouvernement,  dont  les repères sont bien précis dans le programme du président de la  République "ne peut être atteint qu'à travers les efforts conjugués de tout  un chacun sur tous les plans" a-t-il soulevé, expliquant  que "la promotion

a été baptisée du nom du défunt Ahmed ben Bella" parce qu'il est  le  premier président qui a mis les premiers jalons de l'administration  algérienne après l'indépendance, dans une condition difficile marquée par  l'insuffisance de cadres", appelant les étudiants diplômés à s'armer de  l'esprit de l'initiative et de responsabilité.

Lors de cette cérémonie, une distinction a été remise par les étudiants,  majors de promotion, au président de la République, Abdelaziz, pour ses  efforts visant à "promouvoir et moderniser" l'administration, et aussi pour  l'intérêt accordé à L'ENA et en faveur de ce qu'il a donné au pays et au  peuple "sans relâche". La distinction a

 

été reçue en son nom par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Par ailleurs, la famille d'Ahmed Ben Bella a été honorée. Une minute de  silence a été observée à la mémoire du défunt président.

Published in Algérie

Education nationale: début des inscriptions aux examens de fin d'année le 22 octobre

Sam 19 octobre 2019 - 15:18
ALGER- Les inscriptions des candidats aux examens nationaux de l'année scolaire 2019-2020 débuteront le 22 octobre courant sur la plateforme numérique, mise à la disposition des établissements d'enseignement, a indiqué, samedi, le ministère de l'Education nationale dans un communiqué.

Libye: les autorités doivent élucider le sort d'une députée enlevée

Ven 18 octobre 2019 - 18:00
TRIPOLI - La mission des Nations unies en Libye (Manul) a demandé jeudi aux autorités dans l'est du pays de faire la lumière sur le sort d'une députée enlevée il y a trois mois à Benghazi, ville sous le contrôle des forces du maréchal Khalifa…

Projet d’élaboration du plan d’aménagement urbain du "Grand Médéa" examiné

Sam 19 octobre 2019 - 14:10
MEDEA- Le projet d’élaboration du plan directeur d’aménagement urbain (PDAU) du "grand Médéa" a été examiné, en conseil d’exécutif restreint, en vue de définir les principaux axes d’extension urbaine et identifier les zones à urbaniser dans un futur…

Octobre rose : diagnostic précoce du cancer du sein pour près de 300 femmes à Sétif

Sam 19 octobre 2019 - 20:03
SETIF - Près de 300 femmes ont bénéficié vendredi et samedi à Sétif d'un diagnostic précoce du cancer du sein dans le cadre de la campagne de dépistage menée par l'association locale "Chifa'' d'aide aux cancéreux, a indiqué samedi le président de…

ALGER - Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qui a présidé samedi à Alger la sortie de la 47e promotion de l'Ecole nationale d'Administration (ENA), a valorisé le rôle de cet établissement dans l'édification d'une administration locale "solide" et la garantie d'un service public "de qualité".

Published in Algérie

ALGER- Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a présidé, samedi, la cérémonie d'ouverture de l'année académique (2017-2018) de l'Ecole nationale d'administration "Ahmed Medeghri".

Published in Algérie

 ALGER- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a présidé  samedi à Alger la cérémonie de sortie de la 46ème promotion de l'Ecole  nationale d'Administration (ENA) "Ahmed Medaghri", baptisée du nom de l'ancien  président de la République, le défunt Ahmed Ben Bella.

La cérémonie s'est déroulée en présence du ministre de l'Intérieur et des  collectivités locales, Noureddine Bedoui, des membres du Gouvernement, des  walis et  des anciens étudiants à l'ENA.

Lors de son intervention à cette occasion, M. Bedoui a affirmé que l'Ecole  Nationale d'Administration (ENA) demeurait un espace "de sérieux, de  persévérance, de pensée, de conception et de travail pratique dans le but  de former un cadre compétent et de le préparer à assumer la responsabilité

dans tous les domaines de l'administration et de gestion", soulignant que  ses services accordaient un intérêt à cette école qui, selon lui, est "un  réservoir" des éléments compétents, ouverts au monde et conscients des  défis auxquels le pays fait face.

M. Bedoui a rappelé que plusieurs réformes avaient été introduites au  programme de formation de l'ENA depuis 2016 pour former des éléments aptes  à "relever les défis" dans une ambiance marquée par une large utilisation  des TIC, "la rapidité de l'exécution" lors de la prise en charge en matière  d'administration et la nécessité de répondre aux besoins du citoyen.

La formation dans le domaine juridique et administratif et le management  revêtent "un caractère spécifique", a-t-il ajouté, soulignant que le rôle  de l'Ecole "sera renforcé davantage" dans le cadre des fondements de la  Constitution de 2016 relatifs au service publique ou le service du citoyen ou des collectivités locales qui ont accordé une nouvelle dimension à  savoir la démocratie participative et la mise en oeuvre de la démocratie "  de manière à permettre de mobiliser les capacités et les compétences  humaines pour relancer le développement.

Le concept sur lequel se basera la réforme de l'ENA devrait définir les  objectifs pédagogiques prenant en compte les aspects théoriques et  pratiques du programme général, a révélé le ministre de l'Intérieur,  rappelant que ce concept intervenait dans le processus de modernisation  tracé par l'Etat pour réaliser le développement économique, social,  culturel et environnemental.

"Malgré les séquelles de la crise économique et la baisse des ressources  financières, l'Etat "n'a pas cessé, dans le cadre de ce programme de  promouvoir et de protéger l'individu", a poursuivit M. Bedoui.

Il a précisé, en outre, que l'école, dès sa création "a renforcé""  avec  plus de 6.300 cadres, les administrations, affirmant dans le même contexte  que le processus de la modernisation de l'administration et le service du  citoyen déjà lancé "a pris une grande part" du programme du Président de la  République, Abdelaziz Bouteflika, qui "a donné ses fruits" en rapprochant  l'administration du citoyen, simplifiant les démarches et organisant  de  différentes activités  au profit des usagers des "Services publics" ,  soulignant que ce "changement positif" est devenu une réalité concrète  vécue quotidiennement par le citoyen dans ses relations avec  l'administration.

"Hisser le Service public au niveau escompté par le Gouvernement,  dont  les repères sont bien précis dans le programme du président de la  République "ne peut être atteint qu'à travers les efforts conjugués de tout  un chacun sur tous les plans" a-t-il soulevé, expliquant  que "la promotion

a été baptisée du nom du défunt Ahmed ben Bella" parce qu'il est  le  premier président qui a mis les premiers jalons de l'administration  algérienne après l'indépendance, dans une condition difficile marquée par  l'insuffisance de cadres", appelant les étudiants diplômés à s'armer de  l'esprit de l'initiative et de responsabilité.

Lors de cette cérémonie, une distinction a été remise par les étudiants,  majors de promotion, au président de la République, Abdelaziz, pour ses  efforts visant à "promouvoir et moderniser" l'administration, et aussi pour  l'intérêt accordé à L'ENA et en faveur de ce qu'il a donné au pays et au  peuple "sans relâche". La distinction a

 

été reçue en son nom par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Par ailleurs, la famille d'Ahmed Ben Bella a été honorée. Une minute de  silence a été observée à la mémoire du défunt président.

Published in Algérie