GENEVE - L'Organisation mondiale de la santé va pour la première fois examiner s'il est possible d'inclure l'insuline humaine, un traitement contre le diabète, sur sa liste des médicaments préqualifiés, afin d'élargir l'accès à ce traitement salvateur.

ALGER - Les établissements de santé de proximité spécialisés dans la prise en charge du diabète à Alger, communément appelés "Maisons du diabète", pâtissent de nombre d'insuffisances en termes d'encadrement médical et de moyens de travail, impactant négativement le niveau de prise en charge des patients, a affirmé, samedi à Alger, le président de l'Association des diabétiques de la wilaya d'Alger, Fayçal Ouhadda.

ORAN- Une moyenne de 150 femmes enceintes présentant un diabète gestationnel sont prises en charge annuellement à la clinique Larribère, relevant du CHU d’Oran et spécialisée en endocrinologie et diabétologie, a indiqué à l’APS, le Dr Merad, responsable de l’unité diabète gestationnel au niveau de l’établissement.

 ORAN- La prise en charge du pied diabétique est un véritable défi national, a estimé vendredi à Oran, le président de la Société algérienne de diabétologie, le Pr Mourad Samrouni.

ORAN- La prise en charge des diabétiques en Algérie connaît un certain retard par rapport aux nouvelles molécules qui figurent dans les nouvelles recommandations internationales, a affirmé le Pr Amine Chami, en marge des 2es journées internationales de médecine interne, ouvertes vendredi à Oran.

ALGER- L'inertie thérapeutique semble jouer un "rôle majeur" dans l'échec thérapeutique des patients diabétiques, révèle une enquête nationale sur la prise en charge des personnes diabétiques qui recommande la lutte contre ce phénomène et le développement de l'éducation thérapeutique des patients.

 

ALGER- Les sociétés savantes spécialisées en diabétologie, en endocrinologie et en médecine interne, ont plaidé, samedi à Alger, pour le remboursement des molécules innovantes par la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS).

SIDI BEL ABBES - Les participants à une journée d’étude sur "le diabète et ses complications", tenue samedi à Sidi Bel-Abbès, ont insisté sur "le suivi pluridisciplinaire" des diabétiques pour prévenir des complications pouvant survenir durant le mois de ramadhan.

ALGER- Le chef de service de médecine interne à l'Etablissement hospitalier spécialisé en chirurgie médicale Salim Zmirli d'El Harrach, Pr Nadia Oumnia a mis en avant, jeudi à Alger, l'efficacité de certains médicaments innovants dans le traitement du diabète, ce qui nécessite leur remboursement par la sécurité sociale vu leur coût élevé.

ORAN - L’unité spécialisée dans la prise en charge des femmes enceintes atteintes de diabète au niveau de l’EHU "1er novembre" d’Oran, enregistre un très faible taux de grossesses programmées, a-t-on appris de la responsable du service interne dont dépend l’unité.

Sahara Occidental: 139.000 t de poissons congelés exportés illégalement par le Maroc en 2019

Mar 31 mars 2020 - 14:16
BRUXELLES - Les quantités de poissons congelés en provenance du Sahara Occidental, exportés illégalement par le Maroc en 2019, avoisinent les 139.000 tonnes pour un montant de 100 millions de dollars, révèle un nouveau rapport l’Observatoire Western…

Covid-19 : SAIDAL ambitionne de fabriquer de la chloroquine localement

Mar 31 mars 2020 - 13:56
ALGER- Le Groupe SAIDAL compte se lancer dans le développement et la fabrication de la chloroquine utilisée dans le protocole thérapeutique pour traiter des patients atteints du nouveau coronavirus (Covid-19), a-t-on appris lundi auprès du directeur…

GENEVE - L'Organisation mondiale de la santé va pour la première fois examiner s'il est possible d'inclure l'insuline humaine, un traitement contre le diabète, sur sa liste des médicaments préqualifiés, afin d'élargir l'accès à ce traitement salvateur.

ALGER - Les établissements de santé de proximité spécialisés dans la prise en charge du diabète à Alger, communément appelés "Maisons du diabète", pâtissent de nombre d'insuffisances en termes d'encadrement médical et de moyens de travail, impactant négativement le niveau de prise en charge des patients, a affirmé, samedi à Alger, le président de l'Association des diabétiques de la wilaya d'Alger, Fayçal Ouhadda.

ORAN- Une moyenne de 150 femmes enceintes présentant un diabète gestationnel sont prises en charge annuellement à la clinique Larribère, relevant du CHU d’Oran et spécialisée en endocrinologie et diabétologie, a indiqué à l’APS, le Dr Merad, responsable de l’unité diabète gestationnel au niveau de l’établissement.

 ORAN- La prise en charge du pied diabétique est un véritable défi national, a estimé vendredi à Oran, le président de la Société algérienne de diabétologie, le Pr Mourad Samrouni.

ORAN- La prise en charge des diabétiques en Algérie connaît un certain retard par rapport aux nouvelles molécules qui figurent dans les nouvelles recommandations internationales, a affirmé le Pr Amine Chami, en marge des 2es journées internationales de médecine interne, ouvertes vendredi à Oran.

ALGER- L'inertie thérapeutique semble jouer un "rôle majeur" dans l'échec thérapeutique des patients diabétiques, révèle une enquête nationale sur la prise en charge des personnes diabétiques qui recommande la lutte contre ce phénomène et le développement de l'éducation thérapeutique des patients.

 

ALGER- Les sociétés savantes spécialisées en diabétologie, en endocrinologie et en médecine interne, ont plaidé, samedi à Alger, pour le remboursement des molécules innovantes par la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS).

SIDI BEL ABBES - Les participants à une journée d’étude sur "le diabète et ses complications", tenue samedi à Sidi Bel-Abbès, ont insisté sur "le suivi pluridisciplinaire" des diabétiques pour prévenir des complications pouvant survenir durant le mois de ramadhan.

ALGER- Le chef de service de médecine interne à l'Etablissement hospitalier spécialisé en chirurgie médicale Salim Zmirli d'El Harrach, Pr Nadia Oumnia a mis en avant, jeudi à Alger, l'efficacité de certains médicaments innovants dans le traitement du diabète, ce qui nécessite leur remboursement par la sécurité sociale vu leur coût élevé.

ORAN - L’unité spécialisée dans la prise en charge des femmes enceintes atteintes de diabète au niveau de l’EHU "1er novembre" d’Oran, enregistre un très faible taux de grossesses programmées, a-t-on appris de la responsable du service interne dont dépend l’unité.