ALGER - Des diabétologues et des spécialistes en médecine interne ont affirmé, samedi à Alger, que 5% seulement des diabétiques de type 2 "ont réellement besoin d'un traitement médicamenteux innovant".

ALGER - Les spécialistes des maladies chroniques ont tiré, jeudi à Alger, la sonnette d'alarme sur la hausse du diabète et ses complications, tels que les atteintes oculaires, l'insuffisance rénale, l'insuffisance cardiaque, l'hypertension artérielle et les affections du pied.

TIPASA - Des spécialistes ayant pris part mercredi à une rencontre sur diabète à Tipasa, ont mis en garde contre la hausse progressive des cas d’obésité, de diabète et des maladies du cœur en Algérie.

ALGER - Le diabétologue Houssem Baghous, spécialiste à l'Etablissement hospitalier universitaire (EHU) Mustapha Bacha a plaidé pour l'introduction des nouvelles technologies dans la prise en charge des enfants atteints de diabète dont la prévalence est alarmante, notamment chez les obèses.

GENEVE - L'Organisation mondiale de la santé va pour la première fois examiner s'il est possible d'inclure l'insuline humaine, un traitement contre le diabète, sur sa liste des médicaments préqualifiés, afin d'élargir l'accès à ce traitement salvateur.

ALGER - Les établissements de santé de proximité spécialisés dans la prise en charge du diabète à Alger, communément appelés "Maisons du diabète", pâtissent de nombre d'insuffisances en termes d'encadrement médical et de moyens de travail, impactant négativement le niveau de prise en charge des patients, a affirmé, samedi à Alger, le président de l'Association des diabétiques de la wilaya d'Alger, Fayçal Ouhadda.

ORAN- Une moyenne de 150 femmes enceintes présentant un diabète gestationnel sont prises en charge annuellement à la clinique Larribère, relevant du CHU d’Oran et spécialisée en endocrinologie et diabétologie, a indiqué à l’APS, le Dr Merad, responsable de l’unité diabète gestationnel au niveau de l’établissement.

 ORAN- La prise en charge du pied diabétique est un véritable défi national, a estimé vendredi à Oran, le président de la Société algérienne de diabétologie, le Pr Mourad Samrouni.

ORAN- La prise en charge des diabétiques en Algérie connaît un certain retard par rapport aux nouvelles molécules qui figurent dans les nouvelles recommandations internationales, a affirmé le Pr Amine Chami, en marge des 2es journées internationales de médecine interne, ouvertes vendredi à Oran.

ALGER- L'inertie thérapeutique semble jouer un "rôle majeur" dans l'échec thérapeutique des patients diabétiques, révèle une enquête nationale sur la prise en charge des personnes diabétiques qui recommande la lutte contre ce phénomène et le développement de l'éducation thérapeutique des patients.

Début du vote de la communauté nationale à l'étranger

Sam 07 décembre 2019 - 19:10
ALGER- Les électeurs de la communauté nationale établie à l`étranger ont commencé à voter samedi pour l'élection présidentielle, cinq jours avant le scrutin du 12 décembre pour lequel cinq candidats sont en lice.

OIT: "faire du travail décent une réalité pour la jeunesse africaine"

Ven 06 décembre 2019 - 17:52
ABIDJAN - Les participants à la 14e réunion régionale africaine de l’Organisation internationale du travail (OIT) ont souligné, à la clôture des travaux vendredi à Abidjan, la nécessité de faire du travail décent et de l’emploi productif une réalité…

Les pouvoirs publics ont investi dans l'industrie pharmaceutique sans formation

Sam 07 décembre 2019 - 10:16
ALGER - Le chef de département de la pharmacie industrielle à la Fédération algérienne de pharmacie (FAP), Hakim Boudis, a affirmé, vendredi à Alger, que les pouvoirs publics avaient investi dans l'industrie pharmaceutique "sans pour autant…

ALGER - Des diabétologues et des spécialistes en médecine interne ont affirmé, samedi à Alger, que 5% seulement des diabétiques de type 2 "ont réellement besoin d'un traitement médicamenteux innovant".

ALGER - Les spécialistes des maladies chroniques ont tiré, jeudi à Alger, la sonnette d'alarme sur la hausse du diabète et ses complications, tels que les atteintes oculaires, l'insuffisance rénale, l'insuffisance cardiaque, l'hypertension artérielle et les affections du pied.

TIPASA - Des spécialistes ayant pris part mercredi à une rencontre sur diabète à Tipasa, ont mis en garde contre la hausse progressive des cas d’obésité, de diabète et des maladies du cœur en Algérie.

ALGER - Le diabétologue Houssem Baghous, spécialiste à l'Etablissement hospitalier universitaire (EHU) Mustapha Bacha a plaidé pour l'introduction des nouvelles technologies dans la prise en charge des enfants atteints de diabète dont la prévalence est alarmante, notamment chez les obèses.

GENEVE - L'Organisation mondiale de la santé va pour la première fois examiner s'il est possible d'inclure l'insuline humaine, un traitement contre le diabète, sur sa liste des médicaments préqualifiés, afin d'élargir l'accès à ce traitement salvateur.

ALGER - Les établissements de santé de proximité spécialisés dans la prise en charge du diabète à Alger, communément appelés "Maisons du diabète", pâtissent de nombre d'insuffisances en termes d'encadrement médical et de moyens de travail, impactant négativement le niveau de prise en charge des patients, a affirmé, samedi à Alger, le président de l'Association des diabétiques de la wilaya d'Alger, Fayçal Ouhadda.

ORAN- Une moyenne de 150 femmes enceintes présentant un diabète gestationnel sont prises en charge annuellement à la clinique Larribère, relevant du CHU d’Oran et spécialisée en endocrinologie et diabétologie, a indiqué à l’APS, le Dr Merad, responsable de l’unité diabète gestationnel au niveau de l’établissement.

 ORAN- La prise en charge du pied diabétique est un véritable défi national, a estimé vendredi à Oran, le président de la Société algérienne de diabétologie, le Pr Mourad Samrouni.

ORAN- La prise en charge des diabétiques en Algérie connaît un certain retard par rapport aux nouvelles molécules qui figurent dans les nouvelles recommandations internationales, a affirmé le Pr Amine Chami, en marge des 2es journées internationales de médecine interne, ouvertes vendredi à Oran.

ALGER- L'inertie thérapeutique semble jouer un "rôle majeur" dans l'échec thérapeutique des patients diabétiques, révèle une enquête nationale sur la prise en charge des personnes diabétiques qui recommande la lutte contre ce phénomène et le développement de l'éducation thérapeutique des patients.