ALGER - Les médecins résidents ont décidé dimanche de reprendre les gardes à partir de la semaine prochaine, privilégiant la voie du dialogue avec la tutelle pour mettre fin à la grève qui paralyse les  hôpitaux du pays depuis plus de six mois.

Publié dans : Algérie

ALGER - Les médecins résidents, en grève depuis le mois de novembre, ont décidé de reprendre l'activité de garde à partir du 3 juin prochain, sous condition de "négociations fructueuses", indique dimanche un communiqué du Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), qui prévoit "un dénouement total en cas de propositions satisfaisantes" de la tutelle.

ALGER - Les résidents en sciences pharmaceutiques et fondamentales ont décidé de reprendre leurs activités hospitalières et pédagogiques suite à la réponse du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière à leurs principales revendications au cours d'une réunion qui a regroupé la tutelle et les représentants des résidents grévistes.

ORAN - L’Etablissement hospitalo-universitaire "1er novembre" d’Oran s’adapte difficilement au déficit engendré par l’interminable grève des médecins résidents et, pour le corps médical, chaque jour est un challenge à relever : garantir une prise en charge adéquate aux malades.

ALGER - Le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) a affirmé, mercredi à Alger, son attachement à la grève, déclenchée depuis plus de 5 mois, et à l'arrêt des gardes et du service minimum dans les hôpitaux.

CONSTANTINE- Considérés comme étant l'épine dorsale du système hospitalier, les médecins résidents, en rupture de ban, maintiennent le cap à Constantine obligeant l'administration à recourir à un ''plan B'' en sonnant la mobilisation de leurs "ainés" qui replongent dans le rythme des gardes itératives et éreintantes.

ALGER - La grève observée par les médecins résidents depuis six mois a impacté le fonctionnement de plusieurs établissements hospitaliers, créant de l'anarchie et un manque de prise en charge des malades, notamment les cas urgents, a constaté l'APS dans des hôpitaux de la capitale.

ALGER - Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a réaffirmé lundi à Alger que "les portes du dialogue demeurent ouvertes devant tous les professionnels de la santé et les médecins résidents", rappelant que ces derniers avaient décliné, dimanche, l'invitation de ses services pour poursuivre le dialogue.

ALGER - Le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, a affirmé dimanche "l'activation de toutes les mesures administratives nécessaires pour garantir la garde au niveau des hôpitaux", suite à la décision des médecins résidents d'arrêter le service de garde à compter d'aujourd'hui.

ALGER - La grève, entamée dimanche par les Enseignants chercheurs hospitalo-universitaires, concerne uniquement les activités pédagogiques et non celles de soins, a-t-on appris auprès du Syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires (SNECHU).