Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |23/04/2017

USD 1$ in 108.22 in 114.83
EUR 1€ in 116.05 in 123.16
JPY 100¥ in 99.12 in 105.20
GBP in 138.71 in 147.22

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

29/04/2017 02:37

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube  

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»Algérie Presse Service - Afficher les Articles par mot clé : algerie arabie saoudite

ALGER - La compagnie aérienne Saudi Airlines qui assurait ces dernières années des vols charter pour le transport des pèlerins algériens, a repris lundi ses vols réguliers entre le Royaume d'Arabie Saoudite et l'Algérie, a indiqué à l'APS une source proche de la compagnie saoudienne.

Le premier des quatre vols hebdomadaires programmés par Saudi Airlines en provenance de Djeddah, a attéri lundi à l'aube à l'aéroport Houari Boumediene.

La compagnie saoudienne aspire à travers la reprise de ses vols réguliers à faciliter le transport des hommes d'affaires et opérateurs économiques des deux pays en vue de contribuer à promouvoir la coopération économique bilatérale.

Deux vols sont programmés dans ce cadre par Saudi Airlines: le premier reliant Djeddah à Alger à raison de deux vols par semaine et le deuxième Médine à Alger, également à raison de deux vols par semaine.

Il est à noter que la compagnie saoudienne maintiendra ses vols charter pour transporter les pèlerins algériens.

Publié dans: ECONOMIE

RYADH - Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu mercredi à Ryadh le chef des services de renseignements généraux saoudiens, Khaled Al-Hamidane, dans le cadre de la visite officielle de deux jours qu’il effectue en Arabie Saoudite.

L’audience s’est déroulée en présence du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont passé en revue les voies et moyens susceptibles de renforcer les relations bilatérales et la coopération dans le domaine sécuritaire et militaire.

Sellal reçoit à Ryadh le ministre saoudien des Finances

 

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu mercredi à Ryadh, le ministre saoudien des Finances, Mohamed Al-Jidaâne, dans le cadre de la visite officielle de deux jours qu’il effectue en Arabie Saoudite.

L’audience s’est déroulée en présence du ministre de l’Industrie et des Mines Abdeslem Bouchouareb et celui de l’Agriculture et du Développement rural Abdeslem Chelghoum.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont passé en revue les voies et moyens susceptibles de renforcer la coopération bilatérale, notamment dans le domaine des finances et des banques.

Publié dans: ALGÉRIE

RYADH- Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a indiqué mercredi à Ryadh que la visite officielle qu'il a effectuée en Arabie saoudite a été "un succès" à tous les niveaux et a permis de renforcer les relations bilatérales et d'impulser la coopération dans le sens d'un partenariat véritable bénéfique aux deux pays.

M. Sellal qui rencontrait les membres de la communauté algérienne au royaume saoudien a affirmé avoir perçu auprès des responsables saoudiens une totale réceptivité, "un signal positif et fort" pour imprimer une forte dynamique aux relations algéro-saoudiennes notamment dans le domaine économique.

"Nous allons avec nos frères saoudiens vers des relations stratégiques qui nous permettent de préserver nos intérêts mutuels et de défendre l'islam dont certains veulent ternir l'image", a soutenu M. Sellal qui s'est félicité des relations"fortes" entre l'Algérie et l'Arabie saoudite et des liens solides qui unissent les peuples algérien et saoudien frères.

Il a affirmé avoir perçu durant ses entretiens avec les responsables du royaume tout le respect que le peuple saoudien voue au peuple algérien.

Durant sa visite de deux jours en Arabie saoudite, M. Sellal a été reçu par le serviteur des Deux Lieux saints de l'islam le roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud auquel il a remis deux messages du président de la république Abdelaziz Bouteflika, le premier comportant les condoléances du président de la République au souverain saoudien pour le décès de son frère l'Emir Torki Ben Abdelaziz

et le second, un message de fraternité et de paix par le biais duquel le Premier ministre a transmis les "salutations fraternelles" du Président Bouteflika au roi Salmane Ben Abdelaziz.

Il a également eu des entretiens avec le Prince héritier, Vice-Premier ministre, le ministre de l'Intérieur, l'Emir Mohamed Ben Nayef Ben Abdelaziz, et avec le prince Mohamed ben Salmane ben Abdelaziz Al- Saoud, vice-prince héritier et ministre de la Défense saoudien, le ministre d'Etat aux affaires étrangères Nizar Ibn Oubaid Madani, le ministre du travail et du développement social Mofrij Al Hakabani, le ministre du Commerce et de l'investissement Madjid El Qassabi et le directeur du Fonds saoudien des investissement publics, Yasser Erramiane.

Les entretiens entre les deux parties ont permis de procéder à l'évaluation des relations bilatérales et l'examen des voies et moyens des les consolider dans divers domaines outre l'échange de vues sur des questions internationales et régionales d'intérêt commun.

En inaugurant le forum des hommes d'affaires algéro-saoudiens, M. Sellal a appelé à un partenariat "fort et durable" entre l'Algérie et l'Arabie Saoudite affirmant la disposition du gouvernement algérien à accompagner et à encourager ce partenariat.

Il a rappelé que l'Algérie avait lancé un programme important pour réaliser la croissance, diversifier l'économie et créer la richesse, le Premier ministre a souligné que des secteurs comme l'industrie, l'agriculture, le tourisme et les technologies de l'information et de la communication sont des secteurs prioritaires dans cette démarche.

Il a mis en exergue dans ce contexte les liens historiques et les dénominateurs communs entre l'Algérie et l'Arabie saoudite, soulignant qu'ils contribuaient grandement à dynamiser  la coopération et à établir des partenariats fructueux et bénéfiques aux deux pays.

Il a affirmé dans ce sens que tous les facteurs permettant la réalisation de cette démarche étaient réunis en Algérie, notamment la stabilité politique, les compétences universitaires et la main d'oeuvre. Facteurs, a-t-il dit, qui augurent de perspectives "prometteuses" pour le marché algérien.

Le Premier ministre a mis en avant à cette occasion les "efforts considérables" consentis par l'Etat pour améliorer le climat d'affaires en Algérie réaffirmant la disposition du gouvernement à faciliter l'accès des hommes d'affaires saoudiens au marché algérien à la lumière des "perspectives prometteuses"pour l'établissement d'un "véritable partenariat" entre les opérateurs algériens et leurs homologues saoudiens.

L'Algérie et l'Arabie saoudite ont signé lors de cette visite un mémorandum d'entente en matière de coopération commerciale dans le cadre de la visite officielle qu'effectue le Premier ministre, Abdelmalek Sellal en Arabie Saoudite.

L'accord porte essentiellement sur la protection du consommateur et le contrôle de la qualité des marchandises et des prestations dans le cadre de l'échange commercial entre les deux pays.

Publié dans: ALGÉRIE

RIYADH- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a rencontré à Riyadh les membres de la communauté nationale établie en Arabie Saoudite, au deuxième jour de sa visite au Royaume d'Arabie saoudite.

M. Sellal a insisté, lors d'une allocution prononcée à l'occasion, sur "la solidité des relations algéro-saoudiennes et des liens unissant les deux peuples frères".

Le Premier ministre a indiqué avoir perçu, lors de ses entretiens avec les responsables saoudiens, "beaucoup de considération et tout le respect que porte le peuple saoudien à son frère algérien".

Il a réaffirmé la volonté et la détermination de l'Algérie à établir des relations stratégiques avec l'Arabie Saoudite et renforcer la coopération dans tous les domaines y compris en matière de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, tout en faisant face "à tous ceux qui veulent porter atteinte aux Lieux Saints de l'Islam à la Mecque".

Par ailleurs, M. Sellal a appelé les membres de la communauté nationale à "davantage de cohésion avec leurs concitoyens en Algérie en vue de faire échec aux tentatives visant à déstabiliser notre pays et porter atteinte à son unité nationale".

"L'Algérie se porte bien sous la direction éclairée du président de la République, Abdelaziz Bouteflika et elle poursuit toujours sa marche sur la voie du développement et du progrès", a-t-il affirmé en s'adressant aux Algériens établis en Arabie Saoudite.

Il a ensuite écouté les préoccupations des membres de la communauté nationale, qui ont porté essentiellement sur les entraves et les contraintes administratives.

L'ambassadeur d'Algérie à Riyadh, Ahmed Abdulsadouq a transmis les salutations de la communauté nationale dont 3.200 cadres algériens établis à Riyadh, au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, soulignant qu'ils "ont exprimé leur disponibilité à participer à toute initiative ou effort visant le développement de l'Algérie.

Publié dans: ALGÉRIE

RYADH- Le président du conseil des chambres de commerce et de l'industrie saoudiennes Hamdane Assamrain a fait part mercredi de la volonté de son pays d'opérer un saut de qualité dans ses relations économiques avec l'Algérie à travers la promotion d'un partenariat et des projets mutuellement bénéfiques.

M. Assamrain qui s'exprimait lors du forum des opérateurs économiques algériens et saoudiens a fait état d'une ferme détermination des hommes d'affaires saoudiens à renforcer et élargir de façon permanente les relations économiques entre les deux pays par le développement d'investissements à même d'ouvrir des perspectives nouvelles aux échanges  commerciaux.

Pour le responsable des chambres de commerce et d'industrie saoudiennes, le conseil d'affaires algéro-saoudien doit constituer un véritable canal de coopération dans divers domaines économiques vitaux et un outil efficace de suivi de la mise en oeuvre des projets arrêtés et des cadres opérationnels visant l'approfondissement de la coopération entre les deux pays et l'élargissement des champs d'action commune.

Il a mis en avant l'importance de cette rencontre qui propose, a-t-il soutenu, un espace pour étudier les opportunités de coopération commerciale et d'investissement. Les conditions permettent de lever les obstacles qui ont entravé les investissements entre les deux parties et la concrétisation des projets communes retenus dans les domaines de la santé, de l'éducation, de la formation professionnelle, de l'agriculture, du tourisme, de l'artisanat, des mines, des transports maritime et aérien, de l'habitat, des banques et des douanes, a-t-il fait remarquer.

Il a émis le voeu que soient relancés les deux précédents projets  portant sur la création de la société algéro-saoudienne de transport maritime et de la banque algéro-saoudienne pour le financement de projets d'investissements communs notamment à la faveur du soutien apporté en la matière par les directions des deux pays frères.

Les relations économiques enregistrent des progrès continus en dépit d'une cadence lente, a estimé M. Assamrain rappelant que le volume des échanges commerciaux est passé au cours des dix dernières années de 95 millions à 573 millions de dollars soit une progression de l'ordre de 500%.

Nous ambitionnons de développer davantage ces relations dans le cadre des réformes économiques engagées par l'Algérie et des avantages qu'elles apportent notamment pour l'accès des produits saoudiens aux marchés africain et européen, a encore fait savoir le responsable saoudien avant de conclure que l'Algérie et l'Arabie saoudite recélaient un important potentiel à exploiter dans leur intérêt mutuel.

Publié dans: ECONOMIE

RYADH- Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a reçu mercredi à Ryadh le prince Mohamed ben Salmane ben Abdelaziz Al- Saoud, vice-prince héritier et ministre de la Défense saoudien.

L'audience s'est déroulée en présence du ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes Abdelkader Messahel, du ministre de l'Industrie et des Mines Abdesselam Bouchouareb, du ministre de l'Agriculture et du Développement rural Abdesselam Chelghoum et du ministre de l'Energie Noureddine Bouterfa.

Intervenant auparavant à l'ouverture du Forum des opérateurs économiques algériens et saoudiens, M. Sellal avait mis en exergue les liens historiques et les dénominateurs communs entre l'Algérie et l'Arabie saoudite, soulignant qu'ils contribuaient grandement à dynamiser  la coopération et à établir des partenariats fructueux et bénéfiques aux deux pays.

Il avait également souligné "la volonté commune et forte" de l'Algérie et de l'Arabie Saoudite et des dirigeants des deux pays, le Président Abdelaziz Bouteflika et le Serviteur des deux Lieux Saints de l'Islam, le roi Salmane Ben Abdelaziz, d'intensifier et diversifier leur coopération à travers

l'augmentation du volume des échanges commerciaux, estimant que l'organisation de cette rencontre se veut une consécration de cette volonté commune.

Publié dans: ALGÉRIE

RYADH - Le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdesslam Bouchouareb, a estimé mercredi à Ryadh, important d'ouvrir des perspectives "nouvelles et prometteuses" qui sous-tendront des relations économiques "solides" entre l'Algérie et l'Arabie Saoudite.

"La situation difficile que nous traversons ensemble ne saura être surmontée si les autorités publiques en Algérie ne venaient pas à prendre une batterie de dispositions et de réformes en vue d'une adaptation et une réorientation du système économique notamment à travers l'encouragement de l'investissement, l'amélioration du climat des affaires et le renforcement du partenariat et de la coopération", a affirmé M. Bouchouareb à l'ouverture des travaux du Forum des opérateurs algériens et saoudiens organisé à l'occasion de la visite officielle qu'effectue le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, au Royaume d'Arabie Saoudite.

Il a précisé à ce propos que le secteur de l'industrie et des mines en Algérie connaissait une "dynamique sans précédent qui vise, à moyen terme, une intégration effective et positive de l'économie algérienne dans le système économique mondial", rappelant la nouvelle loi sur l'investissement qui met en place un cadre "plus attractif qui accorde plus d'avantages et confère davantage de flexibilité à la concrétisation des projets".

M. Bouchouareb a énuméré à cet effet, les mesures incitatives énoncées par la loi en question, soulignant tout particulièrement, la définition du cadre des investissements directs étrangers (IDE) de manière à permettre son adéquation avec la place qu'occupe le capital étranger dans l'économie nationale, la rationalisation des mesures incitatives concernant l'investissement et à faciliter l'adaptation du système institutionnel pour un meilleur accompagnement de l'investisseur.

La révision de la loi sur les petites et moyennes entreprises est susceptible elle aussi, de "créer un cadre favorable pour le développement et la relance d'entreprises tout à fait en mesure de s'adapter aux exigences de l'ère et aux conditions de compétitivité, de développement et de créativité", a-t-il encore dit.

Outre les réformes importantes initiées par l'Algérie pour asseoir un cadre "plus attractif avec plus d'avantages" en direction des investisseurs étrangers, M. Bouchouareb a fait remarquer que la Constitution amendée en février dernier, octroyait de nouvelles garanties en matière d'industrie, de propriété industrielle et d'encouragement de l'investissement, insistant sur l'amélioration du climat des affaires et de l'investissement qui représente une "priorité" pour le gouvernement à l'heure actuelle.

Evoquant le partenariat entre l'Algérie et l'Arabie saoudite, il a rappelé la concrétisation durant la période 2002/2015,de 16 projets d'investissement dans les secteurs de pharmacie, d'industrie chimique, d'agro-alimentaire, du ciment et de groupes électrogènes outre les projets dans les secteurs tertiaires et le tourisme".

C'est là "une preuve supplémentaire attestant de l'existence d'une assise favorable à l'impulser de multiples autres projets diversifiés", a-t-il poursuivi avant d'appeler à cette occasion, les investisseurs et hommes affaires saoudiens à "intensifier leur contribution à l'économie algérienne d'autant plus que le gouvernement algérien a lancé des programmes de développement globaux".

Il a affirmé que les opérateurs économiques et les hommes d'affaires bénéficieront de "tout le soutien et l'aide nécessaire à la réalisation de leurs projets", tout en souhaitant que ces rencontres ainsi intensifiées permettront de "consacrer nos relations économiques en les hissant au niveau des relations stratégiques privilégiées".

Le président du Forum des chefs d'entreprises, Ali Haddad, a estimé pour sa part, que "la place stratégique de l'Algérie et de l'Arabie saoudite leur permet de réaliser un partenariat "véritable, productif et bénéfique pour les deux pays".

Il a ajouté que jusque-là, le volume des échanges commerciaux était "très faible" par rapport aux capacités disponibles et aux opportunités d'investissement et de partenariat qu'offrent les deux pays", appelant à passer à "une autre étape, celle de la réalisation des projets communs".

M. Haddad a affirmé à ce propos que la règle 51/49 que craignent certains "ne constitue pas un obstacle aux investissements étrangers", d'autant que, les investisseurs, a-t-il précisé, bénéficient de plusieurs avantages dans les projets créateurs de richesses et de postes d'emploi et qui garantissent le transfert des technologies.

Il a en outre appelé à "changer le processus de coopération actuel entre l'Algérie et l'Arabie saoudite et à aller vers un partenariat stratégique "solide" entre les deux pays.

Le président de la chambre algérienne d'industrie et de commerce Laid Benamar a appelé dans son intervention à intensifier les échanges commerciaux entre les deux pays, soulignant la nécessité de mettre au point des projets communs et d'exploiter toutes les opportunités offertes.

Publié dans: ECONOMIE

RYADH - Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué mercredi à Ryadh que l'Algérie soutenait l'Arabie saoudite dans la lutte antiterroriste, affirmant que le peuple algérien fera barrage à tous ceux qui voudront attenter aux Lieux saints de l'Islam.

M. Sellal a précisé à l'ouverture du Forum des opérateurs économiques algériens et saoudiens que le peuple algérien "n'hésitera pas à défendre les Lieux saints de l'Islam au Royaume d'Arabie saoudite en cas de menace terroriste".

Après avoir souligné que les relations algéro-saoudiennes étaient "fortes et bonnes", le Premier ministre a émis le vœu que sa visite au Royaume d'Arabie saoudite imprime un "nouveau souffle" pour l'approfondissement et la diversification de la coopération entre les deux pays à la faveur de la "volonté commune" qui existe en la matière.

Publié dans: ALGÉRIE

RYADH - Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a appelé mercredi à Ryadh à un partenariat "fort et durable" entre l'Algérie et l'Arabie Saoudite affirmant la disposition du gouvernement algérien à accompagner et à encourager ce partenariat.

Intervenant à l'ouverture du Forum des opérateurs économiques algériens et saoudiens, M. Sellal a souligné "la volonté commune et forte" de l'Algérie et de l'Arabie Saoudite et des dirigeants des deux pays, le Président Abdelaziz Bouteflika et le serviteur des deux Lieux Saints de l'Islam, le roi Selmane Ben Abdelaziz, d'intensifier et diversifier leur coopération à travers l'augmentation du volume des échanges commerciaux, estimant que l'organisation de cette rencontre se veut une consécration de cette volonté commune.

Rappelant que l'Algérie avait lancé un programme important pour réaliser la croissance, diversifier l'économie et créer la richesse, le Premier ministre a souligné que des secteurs comme l'industrie, l'agriculture, le tourisme et les technologies de l'information et de la communication sont des secteurs prioritaires dans ce programme.

M. Sellal a mis en exergue dans ce contexte les liens historiques et les dénominateurs communs entre l'Algérie et l'Arabie saoudite, soulignant qu'ils contribuaient grandement à dynamiser  la coopération et à établir des partenariats fructueux et bénéfiques aux deux pays.

Il a affirmé dans ce sens que tous les facteurs permettant la réalisation de cette démarche étaient réunis en Algérie, notamment la stabilité politique, les compétences universitaires et la main d'œuvre. Facteurs, a-t-il dit, qui augurent de perspectives "prometteuses" pour le marché algérien.

Le Premier ministre a mis en avant à cette occasion les "efforts considérables" consentis par l'Etat pour améliorer le climat d'affaires en Algérie réaffirmant la disposition du gouvernement à faciliter l'accès des hommes d'affaires saoudiens au marché algérien à la lumière des "perspectives prometteuses" pour l'établissement d'un "véritable partenariat" entre les opérateurs algériens et leurs homologues saoudiens.

Publié dans: ECONOMIE

RYADH - Le Premier ministre Abdelmalek Sellal qui effectue une visite officielle en Arabie saoudite a été reçu mardi à Ryadh par le Prince héritier, Vice-Premier ministre, et ministre de l'Intérieur, l'Emir Mohamed Ben Nayef Ben Abdelaziz,

La rencontre a permis aux deux parties d'évoquer les relations bilatérales et les moyens de les renforcer et de les développer pour l'intérêt des deux peuples frères algérien et saoudien.

Les entretiens ont porté également sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun, notamment la situation dans certains pays arabes.

Un dîner a été organisé par le prince héritier en l'honneur de M. Sellal et la délégation l'accompagnant.

M. Sellal est accompagné durant séjour en Arabie saoudite des ministres des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, de l'Agriculture et du Développement rural, Abdesslam Chelghoum et de l'Energie, Nouredine Bouterfa.

Publié dans: ALGÉRIE

RYADH - L'Algérie et l'Arabie saoudite ont signé, mardi à Ryadh, un mémorandum d'entente en matière de coopération commerciale dans le cadre de la visite officielle qu'effectue le Premier ministre, Abdelmalek Sellal en Arabie Saoudite.

Cet accord a été signé du côté algérien par le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel et du côté saoudien par le ministre du Commerce et de l'Investissement, Majed Al-Qasabi.

L'accord porte essentiellement sur la protection du consommateur et le contrôle de la qualité des marchandises et des prestations dans le cadre de l'échange commercial entre les deux pays.

Les échanges commerciaux entre les deux pays ont été estimés à 619 millions de dollars en 2015. Les importations algériennes ont dépassé 612 millions de dollars, alors que les exportations de l'Algérie vers ce pays n'ont pas dépassé les 7 millions de dollars.

Les discussions entre les deux délégations ont permis d'évaluer la coopération bilatérale et d'examiner les voies et moyens susceptibles de la développer et de la diversifier dans divers domaines.

Le Premier ministre prendra part, mercredi, à un Forum économique consacré à l'encouragement des opérateurs économiques des deux pays respectifs à développer l'investissement productif et à multiplier les initiatives de partenariat.

Publié dans: ECONOMIE

RYADH - Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a remis mardi à Ryadh deux messages du président de la République Abdelaziz Bouteflika au Serviteur des deux Lieux saints le roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud.

Le Premier ministre a remis les deux messages lors de l'audience que lui a accordée le souverain saoudien au palais El Yamama en présence des ministres des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, de l'Agriculture et du Développement rural, Abdesslam Chelghoum et de l'Energie, Nouredine Bouterfa.

Le premier message comporte les condoléances du président de la République au souverain saoudien pour le décès de son frère l'Emir Torki Ben Abdelaziz qui a assumé plusieurs responsabilités dont celle de ministre de la Défense du Royaume.

Le second est un message de fraternité et de paix par le biais duquel le Premier ministre a transmis les "salutations fraternelles" du Président Bouteflika au roi Salmane Ben Abdelaziz, a-t-on appris de source diplomatique algérienne à Ryadh.

Les entretiens entre M. Sellal et le souverain saoudien ont permis de procéder à une évaluation des relations bilatérales et à l'examen des voies et moyens de les renforcer dans différents domaines.

Les deux parties ont échangé les vues sur nombre de questions internationales et régionales d'intérêt commun.

Publié dans: ALGÉRIE

RYADH - Le Premier ministre Abdelmalek Sellal, a reçu mardi à Ryadh le directeur du Fonds saoudien des investissement publics, Yasser Erramiane.

L’audience s’est déroulée en présence du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslem Bouchouareb, et celui de l'Agriculture et du Développement rural, Abdesslam Chelghoum, qui accompagnent le Premier ministre dans sa visite officielle en Arabie Saoudite.

Auparavant, M. Sellal a été reçu par le serviteur des Deux Lieux Saints le roi Salmane Ibn Abdelaziz Al Saoud avant de recevoir, à son tour, le ministre d’Etat saoudien aux Affaires étrangères, Nizar Ibn Oubeid Madani.

Ces rencontres ont permis aux deux parties de procéder à l’évaluation de l'état des relations bilatérales ainsi que les voies et moyens de leur consolidation dans tous les domaines.

Elles ont été également l’occasion d’échanger les points de vue sur un certain nombre de questions internationales et régionales d’intérêt commun.

Le Premier ministre prendra part, au second jour de sa visite, mercredi, à un forum économique destiné à encourager les opérateurs algériens et saoudiens à développer l'investissement productif et à multiplier les initiatives de partenariat susceptibles de renforcer davantage les relations d’affaires entre les deux pays.

 

Sellal reçoit à Ryadh le ministre saoudien du Travail et du Développement social

RYADH- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu mardi à Ryadh le ministre saoudien du Travail et du Développement social, Moufridj Ben Saad Al-Haqabani.

L’audience s’est déroulée en présence du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslem Bouchouareb, et celui de l'Agriculture et du Développement rural, Abdesslam Chelghoum, qui accompagnent le Premier ministre dans sa visite officielle en Arabie   Saoudite.

                                 

Auparavant, M. Sellal a été reçu par le serviteur des Deux Lieux Saints le roi Salmane Ibn Abdelaziz Al Saoud.

Ces rencontres ont permis aux deux parties de procéder à l’évaluation de l'état des relations bilatérales ainsi que les voies et moyens de leur consolidation dans tous les domaines.

Le Premier ministre prendra part, au second jour de sa visite, mercredi, à un forum économique destiné à encourager les opérateurs algériens et saoudiens à développer l'investissement productif et à multiplier les initiatives de partenariat susceptibles de renforcer davantage les relations d’affaires entre les deux pays.

 

Publié dans: ALGÉRIE

ALGER- Les ministres accompagnant Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal en visite officielle en Arabie saoudite, se sont entretenus mardi à Riyadh avec plusieurs ministres et responsables saoudiens des moyens de renforcer la coopération bilatérale dans les différents domaines.

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a eu un entretien avec le ministre d'Etat aux affaires étrangères, Nizar Ben Obeid Madani.

Les ministres de l'Industrie et des mines et de l'Energie, respectivement Abdesslam Bouchouareb et Noureddine Bouterfa, ont eu des entretiens séparément avec le conseiller du ministre de l'Energie saoudien, Abderrahmane Al Abdelkarim.

De son coté, le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdesslam Chelghoum, a rencontré son homologue, Abderrahmane al Fadhli.

Peu auparavant, M. Sellal a été reçu par le souverain saoudien, le Roi Selmane Ben Abdelaziz.

Ces entrevues ont permis d'examiner et d'évaluer les relations bilatérales et les moyens de les renforcer dans divers domaines outre de procéder à un échange de vues autour de plusieurs questions internationales et régionales d'intérêt commun.

Par ailleurs, M. Sellal prendra part à un Forum économique consacré à l'encouragement des opérateurs économiques des deux pays respectifs à développer l'investissement productif et à multiplier les initiatives de partenariat à même de consolider les relations d'affaires.

Publié dans: ECONOMIE

RYADH - Le Premier ministre Abdelmalek Sellal, a été reçu mardi à Ryadh par le serviteur des Deux Lieux Saints le roi Salmane Ibn Abdelaziz Al Saoud.

L’audience s’est déroulée en présence de la délégation ministérielle accompagnant M. Sellal dans sa visite, composée du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslem Bouchouareb, du ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, et celui de l'Agriculture et du Développement rural, Abdesslam Chelghoum.

Le Premier ministre est arrivé lundi soir à Ryadh pour une visite officielle de deux jours en Arabie Saoudite dans le cadre des rencontres périodiques de dialogue et de concertation entre les responsables des deux pays.

M. Sellal aura des entretiens avec de hauts responsables saoudiens sur l’évaluation de l'état des relations bilatérales ainsi que les voies et moyens de leur consolidation dans tous les domaines.

Durant son séjour à Ryadh, le Premier ministre prendra part à un forum économique destiné à encourager les opérateurs des deux pays à développer l'investissement productif et à multiplier les initiatives de partenariat susceptibles de renforcer davantage les relations d’affaires existantes.

D’autre part, la visite sera l’occasion pour les deux parties d’échanger leurs points de vue sur un certain nombre de questions internationales et régionales d’intérêt commun.

Sellal reçoit le ministre d’Etat saoudien aux Affaires étrangères

 

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a reçu, mardi à Ryadh, le ministre d’Etat saoudien aux Affaires étrangères Dr Nazzar Ibn Abid Madani avec lequel il a évoqué les moyens de consolider la coopération bilatérale dans les différents secteurs.

L’entretien s’est déroulé en présence de la délégation ministérielle accompagnant M. Sellal dans sa visite, en l’occurrence le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslem Bouchouareb, le ministre de l’Energie Noureddine Boutarfa, et celui de l'Agriculture et du Développement rural, Abdesslam Chelghoum.

Les deux parties ont procédé à une évaluation de l'état des relations bilatérales ainsi que les voies et moyens de leur consolidation dans tous les domaines et ont échangé leurs points de vue sur plusieurs questions régionales et internationales d’intérêt commun.

 

 

Publié dans: ALGÉRIE

RYADH - Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, est arrivé lundi à Ryad pour une visite officielle de deux jours en Arabie Saoudite dans le cadre des rencontres périodiques de dialogue et de concertation entre les responsables des deux pays.

M. Sellal a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international de Ryadh par l’émir Mohamed Ben Nayef Ibn Abdelaziz, prince héritier, vice-président du Conseil des ministres et ministre saoudien de l’Intérieur.

M. Sellal est accompagnée dans sa visite du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslem Bouchouareb, du ministre de l’Energie Noureddine Boutarfa, et du ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Abdesslam Chelghoum.

Cette visite permettra aux deux parties de procéder à une évaluation de l'état des relations bilatérales ainsi que les voies et moyens de leur consolidation dans tous les domaines.

Durant son séjour à Ryadh, le Premier ministre prendra part à un forum économique destiné à encourager les opérateurs des deux pays à développer l'investissement productif et à multiplier les initiatives de partenariat susceptibles de renforcer davantage les relations d’affaires existantes.

D’autre part, la visite sera l’occasion pour les deux parties d’échanger leurs points de vue sur un certain nombre de questions internationales et régionales d’intérêt commun.

 

Publié dans: ALGÉRIE

RYADH - A travers l'intensification de l'échange de visites de leurs hauts responsables, l'Algérie et l'Arabie saoudite oeuvrent à consolider leur relation d'excellence et à promouvoir leur coopération bilatérale avec l'ambition de la hisser au niveau d'un partenariat d'exception.

C'est dans cet esprit que s'inscrit la visite officielle que le Premier ministre Abdelmalek Sellal effectuera mardi et mercredi à Ryadh où il examinera avec les hauts responsables du royaume les voies et moyens de consolider les relations bilatérales et promouvoir la coopération dans divers domaines et évoquera avec ses interlocuteurs saoudiens des questions d'intérêt commun notamment la situation dans le monde arabe.

Sur le plan économique, le Premier ministre prendra part au cours de cette visite à un forum économique visant à encourager les opérateurs économiques des deux pays à promouvoir les investissements productifs et à multiplier les initiatives de partenariat et d'affaires.

Le Premier ministre avait affirmé que le peuple algérien vouait une considération particulière au royaume d'Arabie saoudite, peuple et direction, notamment à son souverain, le serviteur des Deux Lieux Saints le roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud.

Il a avait indiqué que les relations politiques entre les deux pays étaient excellentes et qu'elles étaient entretenues dans un cadre de concertation et de coordination constante autour des questions d'intérêt commun dans les espaces arabo-islamique et international.

M. Sellal a également mis en avant l'ambition des deux pays de hisser leur coopération bilatérale à un partenariat stratégique au regard des moyens et aux opportunités de complémentarité qu'ils recèlent et de la forte volonté politique du président de la République, Abdelaziz Bouteflika et du serviteur des deux Lieux saints de l'Islam, le roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud de développer et diversifier leurs relations bilatérales au mieux des aspirations des deux peuples frères.

Pour le Premier ministre, les domaines de coopération et de partenariat entre les deux pays sont nombreux et comptent, entre autres, les hydrocarbures, la pétrochimie, l'agriculture, l'industrie, l'économie du savoir et le tourisme.

Dans tous ces secteurs, le gouvernement appuie l'investissement par des facilités multiples, a-t-il encore soutenu.

Il a rappelé les réformes initiées par l'Algérie depuis plus d'une décennie ayant favorisé l'émergence d'un secteur privé fort et ambitieux qui joue une rôle important dans le processus de développement économique. Il a fait valoir à l'appui de statistiques que ce secteur contribuait à hauteur de 70% à la croissance économique annuelle hors hydrocarbures et à plus de 60% du volume des importations algériennes.

Il a réitéré l'engagement de l'Algérie à "tout mettre en oeuvre" pour lever les obstacles que pourraient rencontrer les investisseurs saoudiens et garantir les conditions nécessaires pour promouvoir les investissement et hisser le volumes des échanges commerciaux entre les deux pays.

Il a mis en avant la possibilité d'une interaction entre les hommes d'affaires des deux pays à travers la mise en place de mécanismes permanents.

Au terme de la 11 session de la commission mixte qui s'est tenue décembre 2015 à Ryadh  les deux pays ont signé plusieurs accords de coopération dans les domaines des transports maritimes, des marchés financiers, de la planification, de la prospective et des statistiques.

L'accent a été mis durant cette rencontre sur la nécessité de renforcer la coopération bilatérale dans différents domaines d'activité économique et commerciale notamment par le biais du partenariat et de l'investissement et en matière d'échanges scientifiques, culturels et de ressources humaines.

Un programme d'action à été arrêté a cette occasion pour favoriser la consolidation des relations de coopération dans différents domaines et secteurs.

Le conseil d'affaires algéro-saoudien dans sa 8e session tenue à Alger en mars dernier a examiné quelque 12 projets de partenariat entre les opérateurs privés des deux pays pour une valeur de 2 milliards de dollars.

Les participants ont mis l'accent a été mis sur l'impératif de hisser les échanges commerciaux bilatéraux au mieux des intérêts des deux pays en allusion au déficit de la balance commerciale annuelle algéro-saoudienne.

La valeur des échanges commerciaux se situait à 619 millions de dollars en 2015. Les importations algériennes s'estimaient à plus de 612 millions de dollars.

quatre projets validés par le conseil d'affaires algéro-saoudien sont actuellement au stade de l'évaluation. Ces projets portent sur la réalisation d'un hôpital privé, d'une entreprise d'engins mécaniques, d'une usine de production de pansements médicaux et une autre de transformations alimentaires.

Compte tenu des opportunités de partenariat pouvant lier les pays, la valeur des projets validés entre les opérateurs des deux pays s'élève à 2 milliards de dollars touchant notamment les secteurs immobilier et industriel, un montant appelé à connaitre une hausse selon le président de la chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI) Mohamed Laid Benamor pour qui, le contexte économique marqué par la chute des prix de pétrole "nous oblige à chercher de nouveaux partenariats et de nouvelles occasions pour diversifier l'économie pour atténuer les effets négatifs des mutations de l'économie mondiale.

Il a avait appelé les hommes d'affaires des deux pays à saisir cette occasion pour prospecter de nouvelles opportunités d'investissement entre les deux pays et promouvoir les voies de coopération dans des créneaux porteurs en Algérie citant notamment l'agriculture, les industries manufacturières, l'industrie pharmaceutiques et les industries pétrochimiques.

Publié dans: ECONOMIE

ALGER - Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera mardi et mercredi une visite officielle en Arabie Saoudite dans le cadre des rencontres périodiques de dialogue et de concertation entre les responsables des deux pays, indique lundi les services du Premier ministre dans un communiqué.

"Cette visite, qui rentre dans le cadre des rencontres périodiques de dialogue et de concertation entre les responsables des deux pays, permettra d'examiner et d'évaluer l'état des relations bilatérales ainsi que les voies et moyens de leur consolidation dans tous les domaines", précise la même source.

A ce titre, le Premier ministre prendra part, entre autres, à un forum économique destiné "à encourager les opérateurs des deux pays à développer l'investissement productif et à multiplier les initiatives de partenariats susceptibles de renforcer davantage les relations d’affaires existantes".

Par ailleurs, la visite sera l’occasion, pour les deux parties, de procéder "à un large échange de vues sur un certain nombre de questions internationales et régionales d’intérêt commun".

Le Premier ministre sera accompagné d’une délégation ministérielle, conclut le communiqué.

Publié dans: ALGÉRIE

ALGER - Le ministre de l'Energie Noureddine Boutarfa et son homologue saoudien Khalid al-Falih ont affiché leur optimisme quant à la conclusion d'un accord lors de la réunion de l'OPEP à Vienne, qui concrétisera l'accord d'Alger, a indiqué dimanche le ministère de l'Energie dans un communiqué.

M. Boutarfa a reçu samedi à Alger le ministre saoudien de l'Energie, de l'Industrie et des ressources minérales, Khalid al-Falih.

Lors de cet entretien, ils ont abordé l'évolution des marchés pétroliers et les perspectives de mise en oeuvre de l'accord historique d'Alger auquel sont parvenus les membres de l'OPEP le 28 septembre dernier, qui prévoit de réduire la production de l'OPEP à un niveau oscillant entre 32,5 et 33 millions de barils par jour.

Les deux ministres "se sont montrés très optimistes quant à la perspective de trouver un accord juste, équilibré et équitable lors de la prochaine réunion de l'OPEP prévue le 30 novembre à Vienne qui viendra concrétiser l'accord d'Alger", précise le communiqué.

A ce propos, M. Boutarfa a déclaré que l'accord d'Alger était déjà en cours de mise en œuvre et que les préparatifs pour la réunion de l'OPEP se déroulaient dans un esprit "constructif et coopératif".

"Je suis optimiste. Nous allons, je l'espère, parvenir à un accord collectif à Vienne qui mettra en œuvre la décision d'Alger et qui démontrera que l'OPEP est encore une organisation opérante et active en vue de stabiliser les marchés", a ajouté M. Boutarfa cité dans le communiqué.

Pour sa part, le ministre saoudien "a rappelé combien l'accord d'Alger a transformé les marchés pétroliers et a amélioré les relations entre pays membres de l'OPEP en convergeant les opinions et en aboutissant à un accord dont la mise en œuvre est aujourd’hui une nécessité", note le communiqué.

"Pour stabiliser les marchés, il est nécessaire de mettre en œuvre l'accord historique d'Alger. Je reste confiant et optimiste de voir la raison l'emporter. Nous arriverons, nous l'espérons, à un accord juste et équilibré qui prenne en considération les événements exceptionnels survenus dans quelques pays membres de l'OPEP et auquel tous contribueront y compris les pays non membres", a déclaré M. Al Falih cité dans le communiqué.

Par ailleurs, les deux ministres "ont jugé pertinente l'idée d'avancer la réunion du Haut comité d'experts (prévue initialement le 25 novembre) au 21 novembre afin de donner le temps aux ministres de mieux examiner et d'apprécier les propositions du comité et, éventuellement, de se concerter afin de mieux préparer la réunion ministérielle du 30 novembre 2016" qui se tiendra dans la capitale autrichienne, précise le communiqué.

Cette démarche "permettrait de réunir les bonnes conditions pour assurer sa réussite", ajoute la même source.

Publié dans: ECONOMIE

ALGER- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a affirmé que l'Algérie et l'Arabie saoudite aspiraient à hisser leur coopération bilatérale à la hauteur du "partenariat stratégique".

"Nous aspirons à hisser la coopération algéro-saoudienne à la hauteur du partenariat stratégique, eu égard aux moyens et aux opportunités de complémentarité disponibles dans les deux pays ainsi qu'à la forte volonté politique du président de la République, Abdelaziz Bouteflika et de son frère le Serviteur des deux Lieux saints de l'Islam, le roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud", a indiqué M. Sellal dans un entretien au quotidien panarabe "Asharq Al-Awsat" paru dans son édition de vendredi.

Cette volonté vise à "développer et diversifier nos relations bilatérales de façon à concrétiser les aspirations des deux peuple frères", a ajouté le Premier ministre.

"Les domaines de coopération et de partenariat entre les deux pays sont nombreux et comptent, entre autres, les hydrocarbures, la pétrochimie, l'agriculture, l'industrie, l'économie du savoir et le tourisme", a-t-il précisé.

"Dans tous ces secteurs, le gouvernement appuie l'investissement par des facilités multiples, les meilleures dans le bassin méditerranéen", a-t-il dit, soulignant que les deux pays "veulent examiner les voies à même d'augmenter le volume des échanges commerciaux et réaliser une interactivité

directe entre les hommes d'affaires entre les deux pays, à travers des mécanismes permanents en mettant l'accent sur le développement de l'échange culturel et le renforcement de la coordination dans le dossier de la Omra et du Hadj".

Dans ce contexte, M. Sellal a souligné que les relations politiques entre les deux Etats "sont excellentes dans le cadre de la concertation et la coordination continue autour des questions d'intérêt commun dans les espaces arabe, musulman et international".

Concernant le rôle de l'Algérie dans l'aboutissement du dernier accord pétrolier, le Premier ministre a précisé que "l'accord d'Alger a lancé des indicateurs positifs aux marchés pétroliers internationaux, des indicateurs à appuyer et à renforcer", rappelant le rôle de "facilitateur et de médiateur" que l'Algérie avait joué dans ce sens.

L'Algérie "milite pour un prix raisonnable et juste qui permettrait de réinvestir en matière d'énergie, de valoriser la production et d'assurer l'approvisionnement des consommateurs", a-t-il dit, ajoutant qu'elle "a toujours veillé à consacrer un véritable esprit de dialogue et de concertation entre les différents acteurs internationaux dans ce domaine".

A une question sur la situation sécuritaire prévalant dans la région, d'autant que l'Algérie est entourée de pays où sévissent des guerres et des soubresauts en particulier la Libye et le Mali, le Premier ministre a indiqué: "nous avons longtemps reproché aux politiques et aux médias occidentaux de vouloir attribuer aux groupes terroristes les qualificatifs d'+islamique+ et d'+Etat+ et voilà qu'aujourd'hui, les médias arabes tombent dans ce piège et reproduisent la même erreur".

"Il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit de criminels dont l'implication dans des réseaux de contrebande, de trafic de drogue et de traite humaine est établie et dont les objectifs sont aussi vils qu'infâmes, en ce sens qu'ils veulent asservir les populations, par la terreur et la violence, pour spolier leurs richesses ", a-t-il estimé.

"Les vaillants éléments de notre Armée nationale populaire (ANP) et des autres corps de sécurité sont prêts à accomplir leur mission dans toutes les situations et en toutes circonstances aux fins de garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens, sur tout le territoire national, dans les espaces terrestre, maritime ou aérien", a-t-il soutenu.

Dans ce contexte, le Premier Ministre a précisé que la situation qui prévaut dans certains pays de la région "ne nous a jamais amené à considérer nos frontières communes comme étant une source de préoccupation ou de risques.

Bien au contraire, nous sommes fiers de les avoir pour voisins et nous restons confiants que nos frères en Libye et au Mali surmonteront cette difficile épreuve à travers de réels processus de dialogue national qui préserveraient l'unité de leurs peuples, l'intégrité territoriale de leur pays et la souveraineté de leur décision".

 

-La révision constitutionnelle a conforté les libertés et consacré le principe d'équité-

 

Concernant la révision constitutionnelle de février dernier, M. Sellal a affirmé que la Constitution "a conforté les libertés individuelles et collectives et proscrit l'application de peines privatives de libertés dans les affaires d'édition, tout en consacrant le principe d'équité devant la loi et l'obligation ,du respect de la vie privée".

Evoquant la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), instituée par la Constitution, M. Sellal a indiqué qu'''elle a été revendiquée par l'ensemble de la classe politique nationale, sans exclusion aucune".

A une autre question sur "le danger que représente le chauvinisme religieux sur le référent religieux de l'Algérie", le Premier ministre a affirmé "nous respectons toutes les doctrines musulmanes et nous nous gardons d'émettre des jugement quelconques sur la compréhension, voire l'interprétation par certains des textes religieux ou leur lecture de certaines étapes de l'histoire de la civilisation musulmane". "Nous estimons que ce domaine relève de la compétence des spécialistes et des ulémas (théologiens)", a-t-il ajouté.

Pour M. Sellal "il serait vain d'impliquer le citoyen lambda dans des débats qu'il ne pourra tenir, ni assimiler à défaut de connaissances spécialisées et d'outils scientifiques. Si ces débats utilisent un discours subversif, ils pourraient sérieusement entamer la paix civile et remettre en cause la sagesse de l'acte religieux, censé véhiculer la piété et la ferveur".

"C'est pourquoi nous nous refusons à verser dans des conflits dont les conséquences seraient désastreuses. En Algérie, nous sommes déterminés à rétablir et à promouvoir la véritable image de l'Islam, religion d'ouverture et de tolérance", a conclu le Premier ministre.

 

Publié dans: ECONOMIE
Page 1 sur 2
banner-aps