DJELFA- Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé, samedi soir à Djelfa, que les manifestations des Algériens à Paris, le 17 octobre 1961, réprimées dans le sang par la police française, demeureront "une marque d'infamie dans l'histoire de la colonisation française".

Published in Algérie

ORAN- Les wilayas de l’Ouest du pays ont été dotées de projets mis en service samedi, à l’occasion de la journée nationale de l’émigration commémorée le 17 octobre de chaque année.

Published in Régions

ALGER- Les massacres du 17 octobre 1961, un crime colonial commis contre des Algériens qui manifestaient pacifiquement à Paris, est "peu présent" dans le cinéma algérien, ont estimé samedi à Alger des participants à une rencontre sur l’événement.

Published in Culture

AIN DEFLA- Les massacres commis lors des évènements du 17 octobre 1961 à Paris sont considérés comme une infraction pénale punissable par la loi et sont, de ce fait, "imprescriptibles", a indiqué samedi à Aïn Defla, un enseignant de l’université Djillali Bounaâma de Khémis Miliana, Kamel Kadimi.

Published in Algérie

MASCARA - Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Tayeb Zitouni a souligné que les jeunes algériens sont mobilisés de manière permanente pour tous les rendez-vous nationaux et sont attachés au message de référence de novembre.

Published in Algérie

DJELFA- Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, s'est recueilli samedi, au cimetière des chouhada de Djelfa, à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération nationale, à l’occasion de la Journée nationale de l'émigration, marquant le 59e anniversaire des manifestations du 17 octobre 1961.

Published in Algérie

PARIS - Une pétition pour demander "l'ouverture des archives sur les évènements" du 17 octobre 1961 à Paris et pour que les massacres commis ce jour-là par la police française contre des Algériens sortis manifester pacifiquement soient "reconnus crimes d'Etat", a été lancée en France à l'occasion de la commémoration du 59ème anniversaire de ces tragiques événements.

Published in Algérie

ALGER- Le Mouvement français de la Paix a exigé, à la veille de la commémoration des manifestations d'Algériens à Paris, réprimées dans le sang le 17 octobre 1961, une reconnaissance officielle et une condamnation de ce qu'il a qualifié de crime d'Etat.  

Published in Algérie

BLIDA - Le moudjahid Mohamed Ghafir, dit "Moh Leklichi", membre de la Fédération de France du Front de libération nationale (FLN), durant la guerre de libération nationale, a estimé, jeudi à Blida, que les manifestations du 17 octobre 1961, auxquelles ont pris part des milliers d’Algériens à Paris, étaient la dernière halte de la Guerre de libération nationale, couronnée par l’indépendance du peuple algérien.

Published in Algérie

ALGER - La répression policière lors des tragiques manifestations du 17 octobre 1961 à Paris avait montré le visage de la France qui voulait "liquider" la Fédération de France du Front de libération nationale (FLN) en vue d'affaiblir la glorieuse Révolution algérienne, ont soutenu jeudi à Alger des anciens moudjahidine de cette Fédération.

Published in Algérie