Communauté nationale : le flux reste régulier au 6e et dernier jour du scrutin

Publié le : jeudi, 12 décembre 2019 17:14   Lu : 7 fois
Communauté nationale : le flux reste régulier au 6e et dernier jour du scrutin

MARSEILLE - Le scrutin pour l’élection présidentielle du 12 décembre 2019, dans la région de Marseille, continuait jeudi, au 6e et dernier de l'opération de vote, de susciter l’intérêt des membres de la communauté nationale établie dans cette région.

Les "retardataires" parmi les 65000 inscrits sur les listes électorales de la circonscription consulaire de la ville phocéenne se sont rendus dés la matinée, à l’instar de leurs compatriotes en Algérie et ailleurs, dans les bureaux de vote pour exercer leur droit d’élire l'homme qui sera en mesure de présider aux destinées du pays.

Le flux, qualifié depuis le début de l’opération de "très intéressant" par les membres de la Délégation de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), a connu la même "régularité" en ce dernier jour, selon ces mêmes responsables.

Malgré un attroupement d'"opposants à ce rendez-vous" qui se sont présentés tôt le matin devant le Parc Chanot, situé dans le 8e arrondissement de la cité phocéenne, lieu du déroulement du vote de la communauté, les électeurs ont défié "les menaces et les intimidations", à l’image d'El-Hadja Kheira et sa fille.

Octogénaire, El-Hadja kheira s’est présentée au Parc Chanot arborant un emblème national datant de... 1962, année de l'indépendance du pays.

Un emblème qu’elle a cousu elle-même, tenait-elle à préciser. Quelque peu "défraichi" par le temps, l’emblème est chargé d’histoire. "Tahia el djazair" et "Allahou Akbar", peut-on y lire, difficilement.

"A cette époque, j’étais couturière. J'ai cousu les tenues des scouts algériens musulmans et des drapeaux. Celui-là m’a servi au défilé de célébration de l’indépendance", a confié El Hadja Kheira.

A la question de savoir comment elles se sont frayées un chemin devant les opposants qui tentent de perturber le déroulement du scrutin, sa fille rétorque : "Cet emblème a fait taire tous les récalcitrants (...) il a été notre protection".

Pour rappel, le corps électoral à Marseille compte un peu plus de 65 000 inscrits sur les listes électorales.

Cinq (05) candidats sont en lice à la présidentielle du 12 décembre, à savoir Abdelmadjid Tebboune (indépendant), Ali Benflis du parti Talaie el Hourriyet, Abdelaziz Belaid du Front Al-Moustakbel, Azzedine Mihoubi du Rassemblement national démocratique (RND) et Abdelkader Bengrina du Mouvement El-Bina.

Communauté nationale : le flux reste régulier au 6e et dernier jour du scrutin
  Publié le : jeudi, 12 décembre 2019 17:14     Catégorie : Algérie     Lu : 7 foi (s)   Partagez