La présidentielle, une occasion historique pour la consécration de la démocratie et l'Etat de droit et des institutions

Publié le : mercredi, 11 décembre 2019 22:07   Lu : 9 fois
La présidentielle, une occasion historique pour la consécration de la démocratie et l'Etat de droit et des institutions

ALGER- Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a affirmé mercredi, que le scrutin présidentiel prévu demain jeudi était "une occasion historique" pour la consécration de la démocratie et de la justice sociale et l'édification de l'Etat de droit et  des institutions.

Dans une allocutions à l'ouverture des travaux du Conseil des ministres, le chef de l'Etat a déclaré que "le scrutin du 12 décembre constitue une occasion historique pour nos citoyens, qui portent l'Algérie dans leurs cœurs, de donner un sens à leur engagement pour la consécration de la démocratie et de la justice sociale et l'édification de l'Etat de droit et des institutions auquel aspire notre peuple".

Soulignant "la réunion des garanties et la mise en place de toutes les dispositions pour cette élection, il a réitéré son appel "à la mobilisation des citoyennes et des citoyens pour sa concourir à sa réussite".

A cette occasion, le chef de l'Etat a tenu à saluer "les membres de la communauté nationale à l'étranger "qui ont répondu à l'appel du devoir national, en se dirigeant aux urnes, réaffirmant ainsi leur attachement à leur patrie en dépit de tentatives visant à semer la confusion et le doute, provenant de parties qui chantent la démocratie sans respect de ses règles les plus élémentaires".

Dans ce contexte, M. Bensalah s'est félicité "des grands pas franchis sur la voie du  processus menant à ce rendez-vous décisif pour l'histoire de la patrie, conformément à l'approche adoptée, telle que je l'ai annoncée précédemment, et dans le cadre du respect des principes et dispositions de la loi fondamentale de l'Etat et des lois de la République".

"Cet exploit prouve, indéniablement, que l'Etat a tenu, malgré toutes les tentatives de discréditation et les différents obstacles, ses engagements et n'a pas dévié de sa ligne de conduite sincère pour permettre à notre peuple de choisir, en toute liberté, probité et souveraineté, un président de la République", a-t-il encore affirmé.

Il a relevé, à ce propos, "avec satisfaction et fierté l'adhésion du peuple algérien à cette démarche national, ce qui traduit le degré de sa maturité politique et sa profonde conscience de l'ampleur des défis, aussi bien au plan national qu'à l'échelle régionale et internationale".

Il a estimé, à cette occasion, "impératif d'interpeller à nouveau l'ensemble des citoyens algériens pour les inviter à prendre conscience de l'importance du scrutin présidentiel pour l'avenir de notre pays et les exhorter à ne pas perdre de vue cet objectif pour des problèmes conjoncturels et à ne pas céder à des manœuvres politiciennes et à des rancœurs, étrangères à leurs  mœurs".

Le chef de l'Etat a tenu, en outre, à "appeler les citoyens à la vigilance face aux appels tendancieux des voix de la démagogie qui n'ont aucun sens de la responsabilité nationale et à mesurer pleinement les réels enjeux et défis qui se posent à notre pays".

 

== Les Algériens appelés à assumer leur responsabilité en se rendant aux urnes==

 Le Chef de l'Etat a poursuivi en exhortant les Algériens et les Algériennes à assumer leur responsabilité en se rendant demain aux urnes pour choisir, en toute liberté et conscience, le prétendant et le programme qui correspondent à la conviction de chacun, en vue de faire sortir notre pays de cette situation, dont la perduration n'est nullement dans l'intérêt de l'Algérie".

Après avoir souligné que "le Gouvernement a inlassablement œuvré, dans ce contexte aussi décisif que crucial pour l'avenir de notre pays, à la réunion des conditions indispensables à la continuité de l'activité socio-économique", il a rappelé "la prise de plusieurs décisions pertinentes, qui ont permis de prendre en charge les préoccupations des citoyens dans un climat empreint de sérénité et de stabilité, ce qui prouve que les autorités publiques ont placé les préoccupations des citoyens en tête de leurs priorités", a-t-il dit.

"A la veille de la Présidentielle, je ne puis que vous exprimer toute ma considération et ma reconnaissance pour vos efforts dévoués, et favorablement accueillis par une grande partie de la société, et en particulier au Premier ministre, Noureddine Bedoui, qui a résisté à de nombreuses tentatives tendancieuses et a fait montre, en ces moments difficiles que traverse le pays, de qualités et de capacités exceptionnelles grâce auxquelles le Gouvernement a pu non seulement s'acquitter de ses missions quotidiennes mais traiter des questions fondamentales, et engager la mise en place des bases de profondes réformes, qui auront un impact positif sur l'avenir du pays", a-t-il poursuivi.

Dans le même ordre d'idée, le Chef de l'Etat a estimé que "ces avancées positives n'auraient pu être concrétisées sans la coordination étroite et continue au sein des institutions de l'Etat", louant, dans ce sens, la mobilisation et la persévérance de toutes les instituions de l'Etat, à leur tête l'Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de la glorieuse Armée de libération nationale (ALN) "au Haut commandement duquel, et en particulier le Général de corps d'Armée, Vice ministre de la Défense, Chef d'états major Ahmed Gaid Salah, je réitère mes respects pour son engagement franc et constant en faveur de la voie constitutionnelle, de la préservation des institutions de l'Etat et de la garantie de leur fonctionnement régulier".

Il a également rendu hommage au Commandement de l'Armée pour "son positionnement aux côtés de notre peuple, en cette conjoncture sensible de son histoire et pour la protection de la sécurité et de l'intégrité de notre territoire des manœuvres qui visent à le déstabiliser et à semer la Fitna et la division entre ses enfants".

Le chef de l'Etat a saisi, en outre, cette occasion pour "louer l'engagement du Commandement de l'Armée à accompagner la justice dans sa démarche de lutte contre la corruption, qui était au cœur des revendications populaires, ce qui contribuera à libérer l'économie nationale des pratiques qui ont, longuement, entravé son fonctionnement et son développement.

Il a indiqué, par ailleurs, que "la date du 12 décembre 2019 sera un rendez-vous que  le peuple algérien donnera à l'histoire, comme ce fut le cas le 11 décembre 1960, dont  nous commémorons le 59ème anniversaire, en rééditant les plus belles images de patriotisme, que notre peuple n'a eu de cesse de défendre".

Réaffirmant à ka fin que "les Algériens et les Algériennes, sont conscients aujourd'hui des priorités de cette étape cruciale que traverse le pays", le chef de l'Etat s'est dit convaincu que le peuple "ne donnera nullement l'occasion à ceux qui refusent de se soumettre aux règles de la démocratie, reflétant la volonté du peuple, en tant que source de tout pouvoir".

La présidentielle, une occasion historique pour la consécration de la démocratie et l'Etat de droit et des institutions
  Publié le : mercredi, 11 décembre 2019 22:07     Catégorie : Algérie     Lu : 9 foi (s)   Partagez