Les manifestations contre les élections ont eu un effet contraire sur le nombre de votants

Publié le : mardi, 10 décembre 2019 18:39   Lu : 11 fois

NANTERRE (France-Les manifestations qui ont eu lieu, surtout ces deux derniers jours, devant le consulat de Nanterre (île-de-France) ont eu un "effet contraire" sur le nombre de votants venus en "force" pour élire un nouveau président de la République, a déclaré mardi, la déléguée adjointe de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Fatima Chergui.

"Nous enregistrons, depuis l’ouverture du scrutin samedi dernier, la présence de manifestants qui se rassemblent devant les portes du consulat pour empêcher les électeurs de se rendre aux urnes, et ce, tout en les insultant de tous les mots", a déploré Mme Chergui, qui a fait savoir, néanmoins, que ces rassemblements, surtout ceux des deux premiers jours, "ont eu, par la suite, un effet contraire sur le nombre de votants".

Plus explicite, la déléguée adjointe de l'ANIE a fait savoir que les manifestations ont provoqué chez les électeurs "une volonté manifeste de se rendre aux urnes pour accomplir leur devoir électoral".

"Beaucoup de personnes ont rebroussé chemin les deux premiers jours du scrutin. Toutefois, nous avons assisté, depuis hier, à une affluence du nombre de votants. C'est leur manière à eux de répondre à ceux qui veulent les empêcher de voter", a-t-elle précisé.

"Je suis venu accomplir mon devoir en tant que citoyen Algérien. Les intimidations des uns et des autres m’ont poussé à participer et donner ma voix au candidat que j’ai estimé le mieux apte à diriger le pays", a déclaré Mohamed rencontré sur les lieux du vote.

"Au début, j'avais peur de me déplacer, mais par la suite, j’ai jugé qu’il était de mon devoir d’aller voter pour une nouvelle Algérie, où la justice règnera", a précisé pour sa part Redouane.

De son côté, Sid-Ahmed a fustigé les manifestants qui empêchent les gens de voter. "Comment ils peuvent prétendre être démocrates et veulent un Etat de droit, et empêchent les gens de voter", s'est-il interrogé.

Cinq candidats sont en lice pour l'élection présidentielle du 12 décembre à savoir, Abdelmadjid Tebboune, Ali Benflis, Abdelkader Bengrina, Azzedine Mihoubi et Abdelaziz Belaid.

Les manifestations contre les élections ont eu un effet contraire sur le nombre de votants
  Publié le : mardi, 10 décembre 2019 18:39     Catégorie : Algérie     Lu : 11 foi (s)   Partagez