Benflis s'engage de Ghardaïa à être "le rassembleur" des Algériens

Publié le : mardi, 26 novembre 2019 17:21   Lu : 16 fois

GHARDAIA-Le candidat à la Présidentielle du 12 décembre prochain, Ali Benflis a mis en garde, mardi à partir de Ghardaïa, contre les "discordes" qui menacent le pays, s'engageant à être le "rassembleur" des Algériens, s'il venait à être élu président de la République.

Lors d'un meeting animé au centre-ville de Ghardaïa, au dixième jour de la campagne électorale, M. Benflis a déclaré que l'Algérie, qui fait face à "des difficultés", est menacée par "des discordes et des dangers", appelantà "s'attacher au nationalisme et à l'unité et à rester fidèle au serment des chouhada".

Mettant l'accent sur l'impératif de conforter "l'Etat national", il a tenu à saluer le hirak populaire qui "a fait tomber la bande", soulignant que "la prochaine Présidentielle constitue une occasion pour mettre en garde lepeuple contre les tentatives des résidus de la bande visant à reconduire l'Algérie à l'ère de la corruption".

Le prétendant à la magistrature suprême a promis, s'il est élu président de la République, d'ouvrir "un dialogue élargi aussi bien avec l'ensemble de la classe politique qu'avec ceux qui s'opposent à cette élection pour regagner la confiance du peuple qui n'a plus foi en ces politiciens".

Pour le candidat à la présidentielle du 12 décembre, son programme électoral est "rassembleur du peuple algérien" et vise à "instaurer un système politique, choisi par le peuple et bénéficiant de la légitimité, un système qui consacre l'égalité entre les citoyens et entre toutes les régions du pays, qui mette un terme aux disparités et demande des comptes aux responsables".

S'engageant à ouvrir la voie à l'opposition, M. Benflis a affirmé qu'il sera "rassembleur des parties opposantes en adoptant le dialogue, loin de toute injure et de toute diffamation, de même qu'il œuvrera à l'unification des rangs des Algériens, sans distinction raciale ou idéologique".

Le président du parti Talaie El Hourriyet a passé en revue certains axes de son programme qui institue "une justice indépendante et des médias libérés et intègres, un programme qui prend en charge le pouvoir d'achat des catégories démunies, à travers l'ouverture d'un dialogue direct et franc avec les différents syndicats et partis".

M.Benflis a promis d'ouvrir le dossier des aides qui devraient bénéficier aux plus nécessiteux, refusant de faire de fausses promesses, mais des promesses fondées sur "la sincérité et la franchise, principes fondateurs de toute Nation".

Le président du parti Talaie El Hourriyet considère que "le règlement du problème du chômage exige d'instaurer un climat d'affaires en Algérie basé sur la numérisation, la lutte contre la bureaucratie et l'ouverture sur l'investissement agricole et industriel".

Evoquant la situation locale dans la wilaya de Ghardaïa, Ali Benflis a rappelé les incidents survenus dans la région il y a  quelques années, imputant à l'ancien régime la responsabilité de ces évènements.

Il a plaidé pour le développement de la région, notamment dans les secteurs agricole et industriel, en se focalisant sur la  catégorie des jeunes.

Benflis s'engage de Ghardaïa à être "le rassembleur" des Algériens
  Publié le : mardi, 26 novembre 2019 17:21     Catégorie : Algérie     Lu : 16 foi (s)   Partagez