Mihoubi refuse toute ingérence étrangère dans les affaires internes de l'Algérie

Publié le : dimanche, 24 novembre 2019 19:15   Lu : 5 fois

BISKRA- Le candidat à la présidentielle du 12 décembre prochain, Azzedine Mihoubi a exprimé, dimanche depuis Biksra, son refus catégorique de toute ingérence dans les affaires internes de l'Algérie, et ce après l'annonce de la tenue d'une session au Parlement européen consacré à l'examen de la situation en Algérie.

Lors d'un meeting animé à la salle omnisport de Sidi Abdoun au 8e jour de la campagne électorale, M. Mihoubi a qualifié cette ingérence du Parlement européen de "flagrante" et de "tentative désespérée", ajoutant que "certains députés européens n'arrivent pas toujours à réaliser que l'époque de la tutelle est révolue et que l'Algérie est un pays indépendant".

Il a estimé, dans ce sens, que ces ingérences vouées à l'échec face à l'unité du peuple, sont un signe de "faiblesse et de peur face à la volonté du peuple algérien".

L'Algérie, dont la diplomatie consacre le principe de non-ingérence dans les affaires internes des autres pays, refuse toute ingérence dans ses affaires et aspire à ce que ses problèmes internes soient résolus par ses enfants, a-t-il poursuivi.

M.Mihoubi a insisté sur l'importance de la prochaine élection présidentielle, étant "la seule issue" pour l'Algérie qui a grand besoin de "solutions constitutionnelles".

Mettant en avant les marches populaires appelant à la participation à l'élection présidentielle, le candidat a estimé que les participants à ces marches sont "la force motrice de l'Algérie pour un meilleur lendemain".

Expliquant son programme électoral, la candidat s'est dit prêt à édifier "une République des institutions" basée sur "des institutions solides et unies en toutes circonstances".

"Nous voulons construire une République qui repose sur quatre principes élémentaires : la confiance, l'excellence, la compétence et l'efficacité".

Au volet économique, M. Mihoubi s'engage à encourager l'agriculture à Biskra, en remédiant au problème du foncier agricole à travers la garantie du droit d'appropriation aux agriculteurs producteurs. Il s'agit également d'encourager l'exportation par la création d'une agence nationale spécialisée chargée de la distribution des produits agricoles sur les marchés étrangers.

Le candidat a évoqué l'importance des activités manufacturières des produits agricoles, revalorisation de l'aide au logement rural et la revivification des projets des barrages pour assurer les ressources en eau.

Le meeting était l'occasion pour le prétendant à la magistrature suprême du pays d'aborder la dimension civilisationnelle de Biskra, évoquant l'histoire de la région qui a enfanté plusieurs savants et écrivains ainsi que "des héros de la Révolution nationale à l'image de Ben M'hidi, le Colonel Chaâbani, Mohamed Khider et Si El Haoues".

Media

Mihoubi refuse toute ingérence étrangère dans les affaires internes de l'Algérie
  Publié le : dimanche, 24 novembre 2019 19:15     Catégorie : Algérie     Lu : 5 foi (s)   Partagez