Le fichier électoral national "assaini à 100%", présenté aux medias jeudi prochain 

Publié le : mardi, 05 novembre 2019 19:16
Le fichier électoral national "assaini à 100%", présenté aux medias jeudi prochain 

ALGER- Le fichier électoral national électronique "assaini à 100%", sera présenté jeudi aux médias, a affirmé mardi à Alger le Vice-président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Abdelhafid Milat.

Invité du Forum d'El-Moudjahid, M. Milat a indiqué que l'ANIE avait parachevé l'élaboration de ce fichier "qui est fin prêt et mis à jour, pour la première fois de l'histoire de l'Algérie", affirmant que "le fichier sera présenté aux médias ce jeudi".

Ce fichier "détaillé" se veut "une garantie de la transparence du processus électoral", a fait savoir le Vice-président de l'ANIE qui a tenu a préciser que l'élaboration de ce fichier s'était faite "en coordination avec les autorités administratives en un temps record. L'efficacité de ce fichier exempt de toute erreur a été établie".

"Le fichier national électoral ne contient pas de grands changements concernant la composante du corps électoral, mais plutôt de simple changements relatifs aux noms radiés, aux citoyens ayant changé leur lieu de résidence et aux nouveaux inscrits", a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, M. Milat a annoncé que la charte d'éthique de la campagne électorale devra être signé "prochainement" par les candidats à la prochaine élection présidentielle et les représentants des médias, ajoutant que cette charte, qui "ne peut prévaloir sur la loi relative au régime électoral et la Constitution, prévoit les règles régissant le processus électoral et empêchant les agissements susceptibles d'attenter à la régularité du scrutin, outre la garantie de l'égalité entre candidats".

Il a affirmé, en outre, que "cette charte est un engagement moral du candidat envers le peuple et tous les candidats ont en reçu une copie et approuvé toutes ses clauses visant une élection transparente et régulière".

Evoquant l'opération de vérification des formulaires de candidature pour la prochaine échéance électorale, M. Milat a affirmé que "l'autorité n'a lésé aucun candidat" lors de l'opération de vérification.

Sur un total de plus de 10 millions de formulaires retirés par les postulants à la candidature pour l'élection présidentielle, "876.255 formulaires ont été déposés, dont 36.557 annulés après l'opération de contrôle manuel, suivie d'une numérisation de ces formulaires, une opération qui a permis d'annuler les formulaires ne remplissant pas les conditions portant à 650.238 le nombre de formulaires recevables".


Lire aussi: Présidentielle: le Conseil constitutionnel reçoit les recours de neuf postulants


Sur l'ensemble des formulaires annulés, l'autorité a enregistré 58.349 doublons de formulaires dans les dossiers des candidats, dont la moitié appartient à un seul candidat" dont le nom n'a pas été dévoilé par M. Milat.

De même que plusieurs formulaires de mineurs ont été présentés, a-t-il fait savoir. "La question doit être posée aux candidats eux-même et aux instances ayant authentifié ces formulaires".

"Près de 9 millions de formulaires retirés par des postulants à la candidature n'ont pas été déposés", a par ailleurs indiqué M. Milat, précisant que ces formulaires "ont couté des millions de dinars au Trésor", ajoutant qu'une réflexion était engagée pour régler cette opération à partir des prochaines élections.

Après avoir mis en exergue le rôle "prépondérant" des médias dans la garantie de la régularité de la Présidentielle du 12 décembre et après avoir appelé ces médias à " contribuer à l'encadrement du processus électoral à travers les communes", M. Milat a annoncé que la campagne électorale verra "des débats entre candidats, en cours de préparation en coordination avec l’Autorité de régulation de l'audio-visuelle (ARAV)".

Quant au financement de la campagne électorale, le même responsable a indiqué que "cette opération est régie par la Loi", soulignant à cet égard que l’ARAV " ne permettra pas d’injecter des fonds issues d'activités illégales et dont l’origine est inconnue et interviendra en cas de dépenses excessives injustifiées pour demander des explication".

Soulignant  que la Présidentielle "sera régulière" grâce au recours à "des méthodes techniques inédites", lesquelles seront utilisées également lors du dépouillement à travers "un système informatique infaillible" qui permet de transmettre, en temps réel, les résultats du dépouillement et qui sera gérés par des centres d'opérations ultra-sophistiqués", le vice-président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a appelé le peuple algérien à "ne pas se laisser influencer par certaines voix qui remettent en cause la régularité du processus électoral et l'intégrité des membres de l'ANIE".

Le fichier électoral national "assaini à 100%", présenté aux medias jeudi prochain 
  Publié le : mardi, 05 novembre 2019 19:16     Catégorie : Algérie     Lu : 18 foi (s)   Partagez