Conseil national des droits de l'Homme: 76 correspondants bénéficient de sessions de formation

Publié le : dimanche, 27 octobre 2019 16:23   Lu : 20 fois

ALGER- La présidente du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Fafa Sid Lakhdar Benzerrouki a annoncé, dimanche à Alger, l'organisation prochaine de "sessions de formation" au profit des 76 correspondants locaux du Conseil en vue de perfectionner l'exercice de leurs missions de signalement de toute violation des droits de l'Homme constatée sur le terrain. 

"Les 76 correspondants locaux du Conseil à travers le pays bénéficieront de sessions de formation", dans le domaine de la promotion des droits de l'Homme, en vue d'exercer leurs missions consistant à collaborer avec le délégué régional, pour la collecte et la synthèse de toutes les données à même de garantir au Conseil d'exerces ses missions, notamment dans le domaine du contrôle, de signalement et d'évaluation", a indiqué Mme Benzerrouki lors de sa première rencontre avec les correspondants locaux. 

Le CNDH est une instance constitutionnelle activant dans le cadre de la Loi , a-t-elle affirmé, ajoutant que, de ce fait, le Conseil " ne peut prendre aucune mesure concernant les droits de l'Homme qu'après signalement ou constat observé par l'un des membres de l'instance  sur un cas de violation, a-t-elle expliqué.

Rappelant que le CNDH avait était destinataire du 2 janvier à septembre 2019, de "plus de 700 plaintes et requêtes, dont 500 ont été prises en charge", portant notamment sur le logement et l'emploi, Mme Benzerrouki a assuré que tous les efforts du Conseil, avec toutes ses délégations, se jettent sur l'améliorer du classement international de l'Algérie dans le domaine des droits de l'Homme. 

Pour sa part, le président de la Commission permanente des Affaires juridiques du Conseil, Fadli Idriss a animé une conférence dans laquelle il a abordé les conditions ayant précédé la parution de la toute première Proclamation universelle des droits de l'Homme (décembre 1948).

Les rédacteurs de la Proclamation du 1er Novembre 1954 furent les précurseurs à défendre "le droit à la liberté" contenu dans le Pacte mondial adopté par la Communauté internationale en 1966, a-t-il rappelé.

Conseil national des droits de l'Homme: 76 correspondants bénéficient de sessions de formation
  Publié le : dimanche, 27 octobre 2019 16:23     Catégorie : Algérie     Lu : 20 foi (s)   Partagez