Print this page

3ème AG d'Afripol: exécuter des opérations conjointes de lutte contre le terrorisme

Publié le : jeudi, 03 octobre 2019 19:48   Lu : 140 fois
3ème AG d'Afripol: exécuter des opérations conjointes de lutte contre le terrorisme

ALGER- Les travaux de la 3e Assemblée générale (AG) du mécanisme de l'Union Africaine de Coopération Policière (Afripol) ont pris fin, jeudi à Alger, avec l'adoption de plusieurs recommandations, dont la coordination avec les responsables africains des organes de police pour "la mise en oeuvre d'opérations conjointes de lutte contre le terrorisme et le crime transfrontalier", a indiqué le Commissaire à la Paix et la Sécurité à l'Union africaine, Ismail Chergui.

Dans une conférence de presse coanimée par le Directeur général de la sûreté nationale et président de l'AG d'Afripol, Khelifa Ounissi, M. Chergui a affirmé que cette "Assemblée a été couronnée par plusieurs recommandations reflétant les aspirations et objectifs du continent africain à la réalisation de la paix et la sécurité, dont "l'accord de coordonner le travail avec les responsables des dispositifs de la police africaine pour l'application des missions et opérations conjointes en matière de lutte contre le terrorisme et le crime transfrontalier".

Cette recommandation exprime l'attachement des membres d'Afripol au travail collectif qui aura un impact positif sur le retour à la sécurité et à la stabilité en Afrique, selon M. Chergui.

Parmi les recommandations de l'Assemblée, il a cité "l'adoption d'un plan stratégique de prévention et de lutte contre le crime organisé, le terrorisme et la cybercriminalité pour une durée de 5 ans", précisant que ladite stratégie reposait sur 7 axes, notamment la mobilisation des moyens matériels et humains, la consolidation de la coopération entre les institutions policières et les autres forces de sécurité, en sus de la réalisation d'études stratégiques sur le crime organisé et le renforcement de la coopération internationale et régionale en matière de prévention et de lutte contre le crime et "l'adoption du système juridique devant régir le système de communication AFISCOM lancé dans 50 pays africains".

Les participants ont insisté sur l'impératif de poursuivre les efforts pour soutenir les membres du mécanisme d'Afripol et ses partenaires, et le "renouvellement de la confiance" en le bureau de l'Assemblée général d'Afripol et son directeur exécutif pour une durée de deux ans.

A une question sur les missions confiées à Afripol concernant l'extradition des individus recherchés par la justice algérienne, M. Chergui a indiqué que "cela n'est pas à écarter dans notre programme d'action et tous les individus recherchés par la justice en Algérie ou dans un autre état seront extradés par des voies sûres". "L'Afrique a un programme d'action pouvant faire d'Afripol un pivot de paix et de sécurité" dans le continent, a-t-il ajouté. 


Lire aussi : L'Algérie réélue à la tête de l'Afripol pour un nouveau mandat


Il a fait savoir, par la même, qu’Afripol "signera, prochainement, un accord avec l’Organisation d’Améripol (Organisation de la police des pays d’Amérique), soulignant que la coopération entre les organisations criminelles requérait une intensification de la coopération sécuritaire entre l’Afrique et le reste des organisations internationales et régionales".

De son côté, M. Khelifa Ounissi a estimé que les résultats sanctionnant la rencontre "donneront un fort élan" à Afripol en vue de "s’adapter aux aspirations du continent" en termes de préservation de la sécurité et de la stabilité parmi les missions de ce mécanisme qui reposent, dit-il, sur "l’échange d’informations et d’expériences, afin de lutter efficacement contre le terrorisme et le crime organisé". 

A cette occasion, les chefs des organes de police des pays africains ont salué, dans une lettre lue par le Directeur de la police soudanaise, "le rôle pionnier de l’Algérie dans le soutien aux causes africaines" ainsi que "son souci" de renforcer la coopération africaine et les efforts visant la relance et le développement de l’Afrique avec la préservation de sa sécurité et sa stabilité", en sus de "son rôle pionnier dans la lutte contre la violence et le terrorisme, et dans la diffusion des valeurs et principes des droits de l’homme".      

Ils se sont félicités, également, des efforts consentis par l’Etat algérien dans "le recouvrement de la sécurité et de la paix en Afrique à travers le dialogue sérieux et sans l’interférence dans les affaires internes des pays".  

A noter que la 3ème AG d’Afripol avait entamé, mercredi à Alger, ses travaux qui étaient consacrés à l'examen des aspects fonctionnels et organisationnels, et l’échange des vues et des expériences sur la prévention et la lutte contre les diverses formes de criminalité transnationale organisée.

Ces travaux ont été marqués par la présence des chefs de polices africaines, les hautes autorités du Gouvernement algérien, le Secrétaire général de l’Organisation internationale de police criminelle "Interpol", le SG du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, ainsi que les représentants d’organisations africaines et internationales de la coopération policière et des experts du même organe, en sus de plusieurs personnalités comme observateurs.    

Pour sa part, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune a, de son côté, souligné, mercredi à Alger, le soutien de l'Algérie au mécanisme de l'Union Africaine de Coopération Policière (Afripol) en matière de lutte contre le crime organisé et le terrorisme qui menacent le continent africain.

 

Media

3ème AG d'Afripol: exécuter des opérations conjointes de lutte contre le terrorisme
  Publié le : jeudi, 03 octobre 2019 19:48     Catégorie : Algérie     Lu : 140 foi (s)   Partagez