Coopération dans le cadre d'Afripol: une priorité confortée par des mécanismes de mise en œuvre efficaces

Publié le : mercredi, 02 octobre 2019 19:28   Lu : 54 fois

ALGER- Le Directeur général de la Sûreté nationale et président de l'Assemblée générale d'Afripol, Khelifa Ounissi a affirmé, mercredi à Alger, que la coopération dans ce cadre "constitue une priorité confortée par des mécanismes de mise en œuvre efficaces".

Intervenant lors des travaux de la 3ème Assemblée générale du mécanisme de l’Union Africaine pour la Coopération Policière (Afripol), M. Ounissi a indiqué que "la coopération dans le cadre du plan d'action d'Afripol constitue, désormais, une priorité soutenue par des mécanismes de mise en œuvre efficaces, afin de renforcer la coopération. cette dernière repose sur l'échange d'informations, la formation et le partage d'expériences et de capacités opérationnelles".

A cet effet, ajoute le DGSN, "Afripol a placé la lutte antiterroriste et la criminalité transfrontalière au cœur de ses priorités".

Afripol a mis au point une plateforme d'échange de renseignements et de contacts entre services de police africaine et pour la réalisation des bureaux de liaison relevant d'Afripol, a-t-il précisé.

Soulignant son attachement et son engagement permanent à "l'activation" de la feuille de route Afripol, M. Ounissi a mis en avant l'importance de "renforcer la coopération policière basée sur la concertation, la solidarité et l'échange d'expériences", ce qui revêt une grande importance dans la confrontation des différents défis, ajoutant que le développement en Afrique "est lié étroitement à la capacité de réunir les meilleures conditions, à savoir la sécurité et la stabilité, qualifiant cette réunion de alte historique pour débattre des questions d'intérêt commun et parvenir à un échange de vues "entre les pays membres. Cette initiative permettra de mener une action unifiée et efficace contre les défis dans le cadre d'une approche globale prenant en considération les principe de l'Union africaine (UA) et ses objectifs".

Depuis l'activation de ce mécanisme, plusieurs activités ont été menées en matière de formation spécialisée des organes chérgés de l'application de la loi dans le domaine de la prévention et la lutte contre la criminalité, la composition des équipes d'experts en cyber criminalité, la criminalité transfrontalière et le terrorisme, tout en les dotant de systèmes de communication et d'échange d'information, a-t-il rappelé.

Dans ce sens, M. ounissi a fait savoir que l'action se poursuivra afin de tirer profit des centres d'excellence en terme de formation, de formuler un guide référentiel qui veille au respect des valeurs morales et la consécration des droits de l'Homme et d'instituer une journée pour la police africaine.

 

 Signature d'une convention entre AFRIPOL et l'OACI

 

Par ailleurs, il a indiqué que plusieurs résultats et décisions importantes et vitales seront prises lors de l'AG d'AFRIPOL en faveur de la sécurité, de la paix et du développement en Afrique.

De son côté, le Commissaire à la paix et la sécurité de l'UA, Smail Chergui a appelé à "faire preuve de vigilance en vue de se prémunir contre la criminalité sous toutes ses formes dont le crime transfrontalier, insistant sur la relance de la coopération entre les différents partenaires pour renforcer les capacités, des points inscrits à l'ordre du jour de l'Assemblée.

Aussi, M. Chergui a exhorté AFRIPOL et INTERPOL, dans le cadre de leur coopération, à "concentrer leurs efforts sur les questions liées à l'exploitation, par certains groupes criminels, des ressources naturelles dont la pêche illégale et l'exploitation d'or ", annonçant qu'AFRIPOL signera prochainement une convention avec l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Dans son allocution M. Chergui  a évoqué "les conflits locaux et d'autres formes de violences et conflits sectaires motivés par des groupes terroristes pour atteindre leurs buts", des conflits, a-t-il expliqué, qui détruisent plus de vies que le terrorisme, affirmant que la Police joue un rôle primordial dans la lutte contre ces conflits pour réduire la violence et lancer le dialogue entre les agriculteurs dans le cadre de son travail quotidien de proximité. Il a annoncé, par la même occasion, qu'une réunion ministérielle aura lieu prochainement à Bamako pour examiner cette question.

Saisissant cette occasion, M. Chergui a salué le rôle que joue l'Algérie dans la lutte contre le terrorisme, la radicalisation et pour la consolidation de la sécurité et de la paix".

Coopération dans le cadre d'Afripol: une priorité confortée par des mécanismes de mise en œuvre efficaces
  Publié le : mercredi, 02 octobre 2019 19:28     Catégorie : Algérie     Lu : 54 foi (s)   Partagez