Print this page

 Boukadoum s'entretient à New York avec plusieurs de ses homologues et de hauts responsables

Publié le : mercredi, 25 septembre 2019 18:28
  • Partagez

ALGER- Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum s'est entretenu, à New York, avec plusieurs de ses homologues et de responsables d'organisations régionales et internationales, indique mercredi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le chef de la diplomatie algérienne a rencontré, en marge des travaux de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations unies, ses homologues de la Suisse, d'Indonésie, d'Ethiopie, de la Jamaïque, d'Estonie, de la Namibie et d'Irlande.

M.Boukadoum s'est entretenu également avec le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Abou El Gheit, avec la secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale, Rola Dashti et avec le président en exercice de l’Assemblée générale des Nations unies,Tijjani Muhammed Bande.

Le ministre des Affaires étrangères et son homologue suisse, Ignazio Cassis ont convenu, lors de l'entretien qui a permis de passer en revue plusieurs dossiers inscrits à l’agenda de la coopération bilatérale, "d’œuvrer de concert pour approfondir et élargir cette coopération".

Les deux parties ont abordé également lors de cette rencontre "les crises régionales et l’importance de minimiser leurs conséquences en matière de sécurité et de l’immigration illégale".Avec son homologue d’Indonésie, Mme Ritno Marsudi, Boukadoum a passé en revue la coopération politique et économique.

Les deux ministres "se sont félicités de la qualité des relations politiques bilatérales", et ont souligné "l’importance de maintenir la tradition de concertation et de coordination entre les deux pays".

Lors de cet entretien, M. Boukadoum a fait part des dernières mesures facilitant l’investissement en Algérie. Il a été convenu, à ce titre, de "réactiver la Commission mixte algéro-indonésienne pour mieux identifier les opportunités d’investissement et d’échanges économiques entre les deux pays".

Avec le ministre des Affaires étrangères d’Ethiopie, M. Gedu Andargachew Alene, M. Boukadoum a évoqué "les perspectives de développement de la coopération, notamment, dans le domaine économique".

L’entretien a permis aux deux ministres de "relever avec satisfaction la bonne coordination et la concertation qui existent entre les deux pays" et de souligner "la nécessité de la renforcer davantage.

L’entretien du ministre des Affaires étrangères avec le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes a porté essentiellement sur "le rôle que joue l’Algérie dans le cadre de l’action arabe commune et la nécessité impérieuse pour les pays arabes de préserver leurs intérêts stratégiques".

Le chef de la diplomatie algérienne a évoqué avec la secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale, Rola Dashti, "le potentiel de coopération entre l’Algérie et cette organisation dans les domaines économique et social et les voies et moyens de lui conférer davantage de substance".

L'entretien du ministre avec son homologue de la Jamaïque, Mme Kamina Johnson Smith, a offert aux deux ministres "l’opportunité d’échanger de vues sur l’état de la relation bilatérale et les perspectives de son développement futur".

Les deux ministres ont mis également en exergue "l’importance de veiller à assurer la régularité de la concertation politique sur les questions d’intérêt pour les deux parties".

Promouvoir un multilatéralisme qui répond aux attentes de l’ensemble des Etats membres de l'ONU Avec le président en exercice de l’Assemblée générale des Nations unies,Tijjani Muhammed Bande, Sabri Boukadom a réitéré "le soutien de l’Algérie au rôle joué par le Bureau du Président de cet organe axial des Nations unies dans la promotion d’un multilatéralisme qui répond aux attentes de l’ensemble des Etats membres".

Le Président en exercice de l’Assemblée générale des Nations unies a encensé l'Algérie, à l’issue de cette rencontre, soulignant "le rôle tant régional que global de l’Algérie ainsi que son soutien à l’AG des Nations unis".

Avec son homologue estonien, Urmas Reinsalu, le ministre des Affaires étrangères a débattu "des questions prioritaires inscrites à l’ordre du jour du Conseil de sécurité, notamment dans les domaines de la paix, de la sécurité et des changements climatiques".

"L’accent a été, également, mis sur le traitement par cet organe onusien de la situation dans le Sahel", a-t-on ajouté.

Lors de cet entretien, M. Boukadoum a exposé "l’approche prônée par l’Algérie en vue du règlement des questions inhérentes aux crises et aux conflits soumises au Conseil de sécurité, notamment en Libye, au Mali et au Sahara occidental".

M.Boukadoum a mis à profit cette rencontre pour féliciter son homologue estonien pour l’élection de son pays au Conseil de sécurité.

Par ailleurs, l'entretien du ministre des Affaires étrangères avec son homologue namibien, Mme Netumbo Nandi Ndaitwah, a été l’occasion pour les deux parties pour "se féliciter des relations historiques excellentes entre les deux pays" et de "réaffirmer leur volonté commune de les hisser à un niveau qui traduit tout le potentiel existant dans divers domaines".

Il a permis, également, au chef de la diplomatie algérienne "d’informer la responsable namibienne des derniers développements sur la scène nationale, notamment la tenue des élections présidentielles le 12 décembre prochain".

Les deux ministres ont enregistré, avec "satisfaction", la convergence de leurs points de vue sur nombre de questions d’actualité. Ils ont mis l’accent, à ce titre, sur les crises que connaît le continent africain, notamment en Libye, au Mali et au Sahara occidental, et "souligné la nécessité pour l’Union africaine de jouer le rôle qui est le sien dans leur résolution, sur la base du dialogue et de la concertation entre les parties concernées, loin de toute interférence étrangère".

Le ministre des Affaires étrangères a abordé avec le ministre des Affaires étrangères et du Commerce d’Irlande, George Noble Plunkett, "les relations bilatérales et les perspectives de leur développement et de marquer l’intérêt qu’ils portent au renforcement de la concertation politique et de la coopération économique entre les deux pays".

 A ce titre, M. Boukadoum a fait part à son homologue de la décision de l’Algérie d’ouvrir une nouvelle Ambassade à Dublin.

Les chefs de la diplomatie des deux pays ont également évoqué les questions régionales et internationales d’intérêt commun. M. Boukadoum a partagé avec son homologue irlandais, la vision de l’Algérie concernant la situation en Libye, au Mali et au Sahara occidental.

 

 

 Boukadoum s'entretient à New York avec plusieurs de ses homologues et de hauts responsables
  Publié le : mercredi, 25 septembre 2019 18:28     Catégorie : Algérie     Lu : 104 foi (s)   Partagez