Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections, un premier pas vers la sortie de la crise

Publié le : samedi, 14 septembre 2019 18:28   Lu : 245 fois

ALGER- L'Organisation nationale des enfants de Moudjahidine (ONEM) a estimé, samedi à Alger, que les deux lois relatives au régime électoral et à l'Autorité nationale indépendante en charge des élections, adoptées par le Parlement, étaient "un premier pas pour mener l'Algérie à bon port à travers la tenue d'une présidentielle dans les délais réglementaires et constitutionnels".

Lors d'une réunion présidée par le Secrétaire général (SG) de l'ONEM, Mebarek Khelfa, les secrétaires de wilaya ont salué "les décisions du dernier Conseil des ministres portant amendement de la loi électorale et la mise en place d'un nouveau texte pour la création d'une autorité nationale chargée de l'organisation et de la surveillance des élections, deux textes approuvés par les deux chambres du Parlement", qualifiant cette démarche de "premier pas offrant à l'Algérie une sortie de crise à travers la tenue d'une présidentielle dans les délais stipulés par la loi et la Constitution".

Dans son communiqué final, l'ONEM soutient que ces deux lois constituent "un véritable gage" pour la tenue d'un scrutin présidentiel intègre, transparente et démocratique en satisfaction aux revendications du Hirak, appelant à la poursuite de "la lutte contre la corruption et les corrompus et la condamnation de tout individu impliqué dans la dilapidation des deniers publics" et à "l'indépendance de la Justice dans la lutte contre la corruption".

Par ailleurs, ils ont loué les positions historiques du Commandement de l'Armée nationale populaire (ANP) en faveur des marches populaires pacifiques, revendiquant un changement, la consécration de la démocratie pour parvenir à l'édification d'une Algérie nouvelle, ainsi que l'accompagnement de la justice dans la lutte contre la corruption.

Ils ont salué, d'autre part, "les résultats des travaux de l'Instance nationale de médiation et de dialogue (INDM) sanctionnés par les projets de lois relatifs à l'Autorité nationale indépendante en charge des élections et au régime électoral en vue d'une élection présidentielle intègre dans laquelle le dernier mot reviendra aux urnes, et partant permettre au pays de sortir de la crise qu'il traverse".

Dans son communiqué, l'ONEM a appelé tous ses enfants à "se mobiliser pour la réussite de la prochaine présidentielle à travers la mobilisation des citoyens pour participer massivement à cette échéance et parvenir ainsi à poser le premier jalon d'une véritable démocratie et à barrer la route aux ennemis de l'Algérie de manière à préserver la sécurité et la stabilité du pays et concrétiser la prospérité dans tous les domaines".

Elle a appelé la société civile, le peuple algérien ainsi que la communauté établie à l'étranger à participer massivement à la prochaine présidentielle pour contrecarrer les plans des ennemis du pays.

 Dans son allocution, le SG de l'ONEM a insisté sur l'impératif de "défendre les principes et valeurs de l'Etat ainsi que l'histoire du pays pour préserver l'unité, la souveraineté et la stabilité de la Nation",considérant que le dialogue constitue "le meilleur moyen civilisé pour faire sortir le pays de cette situation difficile".

 

Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections, un premier pas vers la sortie de la crise
  Publié le : samedi, 14 septembre 2019 18:28     Catégorie : Algérie     Lu : 245 foi (s)   Partagez