Impératif de s’intéresser aux générations futures pour un meilleur avenir pour l’Algérie

Publié le : mercredi, 04 septembre 2019 16:12

TIPASA- Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a affirmé, mercredi à partir de Tipasa, l’impératif d'accorder présentement l'intérêt nécessaire aux générations futures en vue d’assurer un meilleur avenir pour l’Algérie.

"Il est impératif d’assurer de bonnes conditions pour la rentrée scolaire en perspective d’un meilleur avenir pour les générations futures et pour l’Algérie, avant que celles-ci (générations) n’intègrent d’autres étapes de leurs vies", a indiqué le ministre dans une déclaration à la presse, à l’issue de la cérémonie du coup d’envoi de la rentrée scolaire 2019/2020 à Tipasa qu’il a présidé en compagnie du wali Mohamed Bouchema au CEM "Chahid Djelloul Kerkoub".

M.Boukadoum a particulièrement insisté sur la nécessité de "garantir sérénité et tranquillité" pour la rentrée scolaire car, a-t-il dit, il s’agit "d’une étape d’importance dans la vie des citoyens, notamment les parents, et de celle des générations".

"L’école est le reflet de la société", a-t-il ajouté, tout en mettant l'accent sur l’" impératif de lui conférer l’intérêt nécessaire pour la sauve garde de l’avenir des enfants appelés, à l’avenir, à construire le pays et à le préserver avec la contribution des efforts de toutes les bonnes volontés, conjuguées aux staffs pédagogique, administratif et autres corps sécuritaires", a-t-il souligné.

Interrogé sur la rentrée scolaire de la communauté nationale à l’étranger, le ministre des Affaires étrangères a assuré, dans une déclaration à l'APS, que "toutes les conditions nécessitées pour les élèves de l’unique établissement éducatif national se trouvant à l’étranger, soit le lycée algérien de Paris (France), ont été réunies".

"Nous avons constaté un intérêt considérable de la part des résidants algériens, voire même des Français d’origine algérienne, pour ce lycée algérien de Paris", a- t-il ajouté, soulignant les efforts consentis par ses services, de concert avec ceux du ministère de l’Education nationale pour "lui conférer davantage d’importance", a-t-il dit.

M.Boukadoum a toutefois exprimé ses regrets à l’égard de la disponibilité d’un seul établissement scolaire algérien hors territoire national.

Plus de 173.000 élèves, tous cycles confondus, ont rejoint les bancs de l’école à Tipasa.

Impératif de s’intéresser aux générations futures pour un meilleur avenir pour l’Algérie
  Publié le : mercredi, 04 septembre 2019 16:12     Catégorie : Algérie     Lu : 60 foi (s)   Partagez