La corruption sous toutes ses formes, une atteinte aux droits de l’Homme

Publié le : jeudi, 22 août 2019 16:43   Lu : 8 fois
La corruption sous toutes ses formes, une atteinte aux droits de l’Homme

CONSTANTINE - Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Belkacem Zeghmati, a affirmé jeudi à Constantine que la corruption sous toutes ses formes constitue une "atteinte flagrante aux droits de l’Homme et aux droits des futures générations".

Présidant la cérémonie d’installation du nouveau procureur général de la Cour de Constantine, M. Zeghmati a précisé que "la corruption, le détournement de fonds, l’atteinte au foncier et aux terres agricoles, le trafic d’influence, le favoritisme, l’abus de confiance et autres écarts constituent une atteinte aux droits de l’Homme et des générations futures".

"Le perfectionnement de l'action de justice à travers un procès équitable, tant en termes d'application de la loi et de la lutte contre les crimes, qu'en termes de protection des droits et des libertés émanant de juges intègres et jouissant d'une bonne réputation, demeure la quête du secteur de la Justice", a souligné M. Zeghmati qui a insisté sur "l’éthique du juge" qu’il a considéré comme étant "l’élément clé" devant permettre "un procès équitable et des décisions impartiales pour instaurer la sécurité juridique et judiciaire au sein de la société."

"L’ancrage de ces principes et des valeurs parmi la ressource humaine de la justice constitue une obligation", a ajouté le ministre, soulignant qu’un juge intègre imprègne par son comportement les décisions rendues par la justice et contribue à l’instauration de la justice et l’égalité.


Lire aussi: Lutte contre la corruption: le rôle de la Justice pour restaurer l'autorité de l'Etat mis en avant


La majorité écrasante des juges du pays sont "intègres et œuvrent à rester fidèles au serment prêté en début de leur carrière professionnelle", a attesté le ministre, précisant que cette appréciation résultait "de la réalité du terrain".

Le dernier mouvement dans le corps des procureurs généraux a pris en considération le critère de l’éthique du juge en plus des autres conditions imposées dans ce rang de responsabilité comme l’expérience, la compétence, a souligné le ministre, affirmant que la voie a été ouverte, à ce titre, aux jeunes compétences pour consolider les efforts déployés dans le corps de la Justice sur "la voie de l’impartialité et l’égalité".

Qualifiant la justice de "gardien et accompagnateur" des efforts de protection des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, M. Zeghmati a insisté sur l’importance d’asseoir les conditions nécessaires et l’environnement appropriés pour déraciner toute les formes de la corruption et les conduites répréhensibles par la loi et l’activation des mécanismes de prévention.

Le ministre s’est également rendu au chantier de réalisation de la nouvelle Cour de Constantine où il a donné des instructions fermes à l’effet d’accélérer les travaux pour permettre sa réception "dans les meilleurs délais".

La corruption sous toutes ses formes, une atteinte aux droits de l’Homme
  Publié le : jeudi, 22 août 2019 16:43     Catégorie : Algérie     Lu : 8 foi (s)   Partagez