Dialogue: l'instance "accordera une chance à toutes les franges de la société"

Publié le : dimanche, 18 août 2019 15:39   Lu : 231 fois
Dialogue: l'instance "accordera une chance à toutes les franges de la société"

ALGER - Le coordinateur de l'Instance de dialogue et de médiation, Karim Younes, a affirmé dimanche à Alger que l'instance "accordera la chance de dialogue à toutes les franges de la société, en vue de trouver des solutions à la crise politique que vit le pays".

Lors d'une rencontre avec des jeunes du Hirak populaire, issus des wilayas de Guelma, Souk Ahras, Batna, Tébessa et Khenchela, M. Karim Younes, a indiqué que l'instance veillait à "accorder une chance de dialogue à toutes les franges de la société algérienne, notamment aux jeunes, à travers l'ensemble du territoire national, en vue de trouver des solutions à la crise politique actuelle".

Il a, d'autre part, tenu à rappeler que l'Instance de dialogue et de médiation "ne parle pas au nom du peuple algérien, ni au nom du Hirak populaire ou du pouvoir".

La rencontre a été une occasion pour ces jeunes de formuler plusieurs propositions, dont celles de "fixer la date de la présidentielle dans les plus brefs délais et de garantir les conditions nécessaires pour la tenue d'une élection régulière et transparente, en sus de l'installation d'une instance nationale indépendante pour la surveillance de cette élection, depuis le début des préparatifs jusqu'à l'annonce des résultats définitifs".


Lire aussi: L'Instance de dialogue et de médiation: des visites prochainement dans différentes wilayas du pays


Ils ont insisté, en outre, sur l'importance d'éviter le vide constitutionnel pour préserver les institutions de l'Etat, préconisant que "le président élu procède à une révision de la Constitution et engage de profondes réformes pour l'édification de l'Etat de droit".

La majorité des intervenants ont proposé de "démettre le gouvernement actuel et de le remplacer par un gouvernement technocrate, formé de compétences nationales".

Ils ont également appelé à "la libération des manifestants arrêtés lors du Hirak dans plusieurs wilayas", exigeant "d'écarter les partis pro-système et des personnes impliquées dans des affaires de corruption du dialogue national".

En marge de la rencontre, la présidente de la commission de la jeunesse, de la femme et de la société civile de l'Instance de dialogue et de médiation a souligné que cette commission "est ouverte à tous les jeunes, aux femmes et aux acteurs de la société civile et du Hirak à travers tout le territoire national, sans exclusive", ajoutant que "les propositions formulées pour la sortie de crise et leur débat se fait en toute liberté".

Dialogue: l'instance "accordera une chance à toutes les franges de la société"
  Publié le : dimanche, 18 août 2019 15:39     Catégorie : Algérie     Lu : 231 foi (s)   Partagez