Print this page

L'état des nouvelles villes et pôles urbains au centre de la réunion du Conseil interministériel

Publié le : lundi, 22 juillet 2019 11:13   Lu : 15 fois
  • Partagez
L'état des nouvelles villes et pôles urbains au centre de la réunion du Conseil interministériel

ALGER- Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a présidé, dimanche à Alger, une réunion du Conseil interministériel,consacrée à l'examen de l'état des nouvelles villes et pôles urbains, et des perspectives de leur promotion, indique un communiqué des services du Premier ministre.

Il s'agit des villes de Sidi Abdallah (Alger), Bouinane (Blida),Boughezoul (Médea-Djelfa), El Menia (Ghardaïa), Hassi Messaoud (Ouargla),et des pôles urbains Ali Mendjeli et Aïn Nehas (Constantine), Draa Errich(Annaba) et Ahmed Zabana (Oran), ajoute le communiqué.

La réunion à laquelle ont pris part les ministres de l'Intérieur, des Finances, de l'Energie, de l'Habitat, des Ressources en eau, des Travaux publics et des Transports, de l'Environnement et des énergies renouvelables, a été consacrée à l'examen des "problématiques qui entravent le parachèvement des nouvelles villes et pôles urbains dans notre pays".

Il a également été question de passer en revue, de manière exhaustive,  l'état des projets en cours de réalisation et ceux gelés dans plusieurs secteurs, en particulier ceux relatifs au raccordement aux difFérents réseaux, et à la réalisation des structures publiques élémentaires pour les habitants de ces villes et pôles urbains, notamment à Sidi Abdallah, à Bouinane, Ali Mendjeli, Aïn Nehas et Draa Errich.

La situation "a démontré une disparité entre le taux d'avancement des projets de logements et autres structures publiques, indispensables à la vie ordinaire des citoyens, en raison des entraves enregistrées en terme d'assiettes foncières destinées à abriter ces structures, et de certains projets à l'arrêt pour un manque de financement et de coordination entre les secteurs concernés, en sus de l'absence d'une organisation favorable à la gestion et à la coordination des différentes activités au sein des villes et pôles urbains".

Intervenant au terme de ces exposés, le Premier ministre a affirmé que le Gouvernement "est déterminé à lever tous les obstacles obstruant le parachèvement de certains projets inscrits, à travers l'affectation de fonds nécessaires de manière raisonnable, conformément à une approche intégrée et périodique qui tient compte des aspirations des citoyens, toutes franges confondues, et des spécificités de chaque région".  Soucieux de la prise en charge des besoins des résidents des nouvelles villes et des pôles urbains notamment à l'occasion de la prochaine rentrée scolaire et universitaire, le Premier ministre a appelé à l"'impératif de parachever les projets accompagnant les programmes de logements en cours de réalisation tels que les établissements scolaires, les réseaux de raccordement en eau, en  gaz, et en électricité, ainsi que les réseaux d'assainissement et les routes, à l'occasion de la prochaine rentrée scolaire, notamment au niveau des villes de Sidi Abdellah où la réception de 13.000 logements est attendue cette année, et de Bouinane qui sera renforcée de 9.000 logements".

Afin d'assurer un suivi efficace du dossier de redynamisation des nouvelles villes et des pôles urbains avec l'accélération de la cadence de leur réalisation, le Premier ministre a décidé ce qui suit:

Premièrement: Création d'un comité ad-hoc au niveau du Premier ministère,chargé du suivi des projets de réalisation des nouvelles villes et pôles urbains, composé de cinq (5) sous-comités chargés de l'étude des questions techniques, financières et légales et celles liées au foncier et à l'organisation et la gestion des nouvelles villes et pôles urbains.

Ce comité ad-hoc se chargera à travers ses 5 sous-comités, de la mise en place d'un plan de travail fixant les opérations d'urgence à réaliser particulièrement en matière d'aménagement, d'installation des réseaux divers, et de par achèvement de la réalisation des principales structures.

Il s'agit également de lever les obstacles entravant les opérations d'investissement.

Les premiers résultats de l'action de ces sous-comités doivent être présentés à l'occasion de la première réunion du comité ad-hoc prévue dans 21 jours.

Ce dispositif adoptera une approche rationnelle dans l'exploitation des ressources financières disponibles et se chargera de les réorienter pour réaliser les opérations prioritaires tout en réfléchissant sur la concrétisation des modes de financement participatif notamment à travers

l'encouragement de la contribution des opérateurs économiques.

A ce propos, le ministre des Finances a été chargé d'établir un état financier global sur les ressources financières mobilisées et consommées ainsi que le solde restant en vue de le réinjecter dans le cadre de la redynamisation des nouvelles villes et des pôles urbains.

Deuxièmement: Le ministre de l'Intérieur et les ministres concernés ont  été chargés d'œuvrer à accélérer la concrétisation de la décentralisation de la gestion des nouvelles villes et pôles urbains, notamment à travers l'installation des nouvelles wilayas déléguées et leurs directions exécutives à Sidi Abdellah (Alger), Bouinane (Blida), Drâa Errich (Annaba), Ali Mendjli (Constantine) dans les plus brefs délais, tout en garantissant l'encadrement administratif et technique nécessaire.

Troisièmement: Le ministre de l'Intérieur a été chargé d'élaborer une étude prospective sur les nouvelles villes et pôles urbains supervisées par la Direction générale de l'aménagement et de l’Attractivité du territoire.

La réalisation de cette étude sera confiée à l'Agence nationale de l'aménagement du territoire et Centre national d'études et d'analyses pour la population (CNEAP) avec l'association des centres de recherches et des experts en la matière. Cette étude vise à mettre en place une approche complémentaire renforçant l'attractivité des nouvelles villes et pôles urbains et présenter un concept clair sur son évolution dans le domaines économique et socioculturel dans le cadre de développement durable.

Quatrièmement: Libération de l'investissement dans les structures publiques de proximité au niveau des nouvelles villes et pôles urbains permettant aux promoteurs privés de participer à la réalisation de ces projets structurés et aux investisseurs de réaliser des projets de structures culturelles, sociales, sportives et juvéniles selon une vision participative complémentaire à même d'alléger la pression sur le budget de l'Etat de manière à répondre aux aspirations des différentes franges de la société.

Dans ce sillage, le ministre de l'Habitat a été chargé d'organiser une conférence élargie avec la participation de tous les intervenants, les opérateurs économiques et les experts pour traiter les questions relatives à l'organisation et la gestion des nouvelles villes ainsi que le financement des projets qui y sont réalisés.

 

L'état des nouvelles villes et pôles urbains au centre de la réunion du Conseil interministériel
  Publié le : lundi, 22 juillet 2019 11:13     Catégorie : Algérie     Lu : 15 foi (s)   Partagez