1.000 postes de formation au profit du secteur des affaires religieuses  

Publié le : mardi, 25 juin 2019 17:11   Lu : 59 fois
1.000 postes de formation au profit du secteur des affaires religieuses   

 

ORAN- Le ministre des affaires religieuses et des wakfs, Youcef Belmehdi, a annoncé, mardi à Oran, l’accord du gouvernement pour l’ouverture de 1.000 postes de formation au profit de son secteur.

Intervenant à l’ouverture d’une conférence scientifique sur les œuvres et parcours des défunts docteurs Abdelmadjid Meziane et Abderrahmane Taleb, le ministre a souligné que le gouvernement a donné son accord pour l’ouverture de 1.000 postes de formation au profit des imams, des enseignants, des muezzins et des enseignants du coran pour encadrer les mosquées".

Cette année, le secteur a bénéficié également de l’ouverture de 400 postes de recrutement en faveur des imams diplômés universitaires, des récitants du coran, a ajouté le ministre avant de souligner que son département " œuvre à sécuriser l’imam en lui offrant un logement pour être au service de la société".

Dans ce contexte, il a indiqué que "le prêcheur ne doit pas semer la zizanie, la fitna ou la haine entre les fidèles mais les rapproche et œuvre à l’unité de la Oumma". Le ministre a appelé à œuvrer au service du pays et répondre à tout appel réunissant les citoyens autour du dialogue. "Nous sommes tous au service de l’Algérie notamment en ces circonstances difficiles", a-t-il ajouté.

Répondant à une question sur le Hirak, le ministre a appelé les jeunes "à préconiser le dialogue pour aboutir à un projet permettant une sortie de cette crise que traverse le pays".

Concernant les agressions visant des imams, le ministre a souligné qu’il s’agissait de "cas isolés et seront traités", assurant que son département "accompagne l’imam en lui assurant la sécurité dans l’exercice de ses missions".

De son côté, le président du Haut Conseil Islamique, Bouabdellah Ghoulamallah a rappelé dans son allocution que "le regretté Abdelmadjid Meziane a été un chercheur et savant progressiste qui a appelé à sortir du carcan des idées anciennes et à adopter les nouvelles idées".

"Le défunt Abderrahmane Taleb a été le premier a indexé et catalogué le hadith. Ces deux savants ont été les serviteurs de la religion et la Sunna", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le président du HCI a souligné que l’Algérie a perdu au mois de Choual, plusieurs érudits dont Cheikh Mohamed Boukaboura, Cheikh et muphti de Mostaganem Cheikh Djillali Benmehdi et Dr Mohamed Benbrika. "Ces disparus ne meurent pas car, leurs œuvres sont entre de bonnes mains, celles de leurs disciples", a-t-il estimé.

Les travaux de cette conférence sur les parcours des regrettés Dr. Abdelmadjid Meziane et Taleb Abderrahmane se poursuivront deux jours durant à la mosquée-pôle "Abdelhamid Ibn Badis" d’Oran. Deux rencontres "le conseil dans le discours religieux" et "le rôle de la Zakat et des Wakfs dans le développement économique et social".

Initiée par le HCI, en collaboration avec le ministère des affaires religieuses et des wakfs, cette rencontre est marquée par une forte participation d’imams, de cheikhs de zaouïas et d’étudiants.

 

 

 

1.000 postes de formation au profit du secteur des affaires religieuses  
  Publié le : mardi, 25 juin 2019 17:11     Catégorie : Algérie     Lu : 59 foi (s)   Partagez