Algérie-France-Espagne: clôture du jumelage pour renforcer les capacités de la Protection civile

Publié le : mardi, 25 juin 2019 15:56   Lu : 2 fois
Algérie-France-Espagne: clôture du jumelage pour renforcer les capacités de la Protection civile

ALGER - Le jumelage institutionnel Algérie-France-Espagne, portant sur le renforcement des capacités des services de la Protection civile algérienne, a permis de déboucher sur des résultats "probants", ont indiqué les différents partenaires de ce jumelage, dont la cérémonie de clôture a eu lieu mardi à Alger.

"Toutes les actions prévues dans le contrat ont pu être réalisées. Elles ont contribué à renforcer les actions de la Protection civile engagées par le ministère de l’Intérieur", ont affirmé les responsables des institutions partenaires de ce jumelage, qui s'inscrit dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre de l’Accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (P3A).

Ce jumelage a été mis en œuvre par la Direction générale de la Protection civile et un consortium européen, constitué par la Direction générale française de la Sécurité civile et de la Gestion des crises, et de la Direction générale espagnole de la Protection civile et des urgences.

Les résultats obtenus "ont d'ores et déjà porté leurs fruits en termes d'organisation, de restructuration et de formation et il convient désormais de s'inscrire dans la continuité afin d'entretenir et de maximiser les apports de ce jumelage et l'impact de ces changements", a-t-on signalé.

"Cette coopération a servi à concrétiser la volonté commune d'instaurer l'échange et le dialogue", a indiqué le secrétaire général du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Mohamed Amine Deramchi, exprimant sa "satisfaction" quant aux résultats réalisés.

Il a relevé que l'Algérie "a démontré sa capacité d'ouverture et son engagement à coopérer sur la base d'une dynamique d'échange commune", exprimant, en outre, l'ambition de l'Algérie à "réaliser le développement durable en relevant les différents défis".

De son côté, le Directeur général de la Protection civile, Boualem Boughelef, a fait savoir que le jumelage entre les trois institutions a permis la réalisation de plusieurs actions, notamment la formation intensive et l'appui aux compétences pour "maitriser au mieux la gestion des crises".

Pour sa part, le chef de la délégation de l'Union européenne (UE) en Algérie, John O'rourke, a attribué le "succès" de ce jumelage à l'engagement des éléments de la Protection civile algérienne, ajoutant que la coopération entre l'Algérie et l'UE est devenue la "plus intense" parmi les pays du Sud de la Méditerranée.

Il a rappelé que cette coopération a été institutionnalisée en 2016 par la signature d'un accord entre la Protection civile algérienne et la Commission européenne en charge des questions humanitaires et de la Protection civile, précisant que qu'un tel accord est le premier conclu entre l'UE et l'un de ses voisins du Sud, témoignant de la "réputation" de la Protection civile algérienne "reconnue en Europe et dans toute la région".

"L'UE et l'Algérie ont inscrit la Protection civile dans leurs priorités de partenariat et se sont engagées à œuvrer pour la prévention, la préparation et la réponse aux catastrophes naturelles et aux risques technologiques et écologiques, notamment en appuyant et en renforçant leurs capacités en matière d'alerte précoce de veille, de préparation et de gestion à travers la coopération entre les entités en charge de la Protection civile", a-t-il relevé.

De son coté, l'ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, a salué la coopération trilatérale en matière de Protection civile entre l'Algérie, la France et l'Espagne, proposant de réfléchir à "un programme spécifique d'assistance a la lutte contre les feux de forêts", rappelant que la France "développe un partenariat avec l'Algérie depuis plus de 20 ans".

L'ambassadeur espagnol, Fernando Moran, Calvo-Sotelo, a mis en exergue, lui aussi, "les résultats positifs obtenus à travers le jumelage, tout en évoquant, par la même occasion, la coopération bilatérale en matière de Protection civile entre son pays et l'Algérie, consacrée par l'accord signé

à Alger en janvier 2013 et qui a déjà obtenu des "résultats visibles importants", s'est-il félicité.

Le jumelage institutionnel algéro-UE (France-Espagne), intitulé "appui au renforcement des capacités des services de la Protection civile", a débuté en 2017 pour une durée de 24 mois et avait pour objectifs d'accompagner la Protection civile dans le renforcement de ses capacités dans le cadre de la sauvegarde des personnes, des biens, de l'environnement et de la sécurité des populations, ainsi que dans l'amélioration qualitative de ses prestations.

Financé par l'UE à hauteur de 1,5 million d'euros, ce jumelage institutionnel a mobilisé 148 experts français et espagnols pour 794 journées d'expertise et de formation.

Au total, 1.439 officiers-cadres de la Protection civile algérienne ont été formés, 6 visites d'études au profit de 40 officiers ont été effectuées en France et en Espagne et 89 rapports d'experts enrichis d'importantes recommandations et autres axes d'amélioration ont été livrés à la Protection civile, ainsi qu'une multitude d'exercices pratiques réalisés.

Algérie-France-Espagne: clôture du jumelage pour renforcer les capacités de la Protection civile
  Publié le : mardi, 25 juin 2019 15:56     Catégorie : Algérie     Lu : 2 foi (s)   Partagez