FLN: les solutions à la crise doivent être envisagées dans le cadre de la Constitution

Publié le : jeudi, 20 juin 2019 18:58
FLN: les solutions à la crise doivent être envisagées dans le cadre de la Constitution

ALGER - Le Secrétaire général (SG) du parti du Front de Libération nationale (FLN), Mohamed Djemaï a affirmé, jeudi à Alger, que les solutions susceptibles de faire sortir le pays de la crise doivent être envisagées dans le cadre de la Constitution, mettant l'accent sur l'importance d'accélérer l'organisation de l'élection présidentielle.

Dans une allocution à l'occasion de l'installation de trois commissions du parti, le SG du FLN a souligné que les "véritables solutions" à la crise que vit l'Algérie doivent être envisagées "dans le cadre de la Constitution et des lois de la République algérienne", relevant, à ce propos, que l'Algérie "n'était ni un terrain, ni un champs d'expérimentation pour les aventuristes".

Appelant à "l'accélération de l'organisation de la Présidentielle, une échéance électorale durant laquelle le peuple pourra exprimer son choix en toute souveraineté", il a assuré que "la solution réside dans l'application de la Constitution et de ses dispositions et non pas dans l'adoption de l'expérience des périodes transitoires, menée par d'autres pays".

M. Djemaï a mis l'accent, dans ce contexte, sur l'importance du dialogue, qui doit être axé sur "un seul point", à savoir "les modalités de mise en place des mécanismes sérieux et essentiels devant faire sortir l'Algérie de sa crise, et ce à travers l'organisation d'une élection présidentielle".

Par ailleurs, le SG du FLN a salué l'alignement de l'Armée nationale populaire (ANP) et de son Commandement aux côtés du peuple algérien, affirmant que cette position a permis la réalisation de plusieurs acquis, notamment la libération de la justice qui lutte actuellement contre la corruption et les corrompus.             

M. Djemaï a saisi cette occasion pour dénoncer "les parties qui complotent de l'étranger contre l'Algérie", lesquelles, a-t-il dit, "misaient sur une position de l'ANP contre le mouvement pacifique et civilisé du peuple algérien, l'alignement de l'armée aux cotés du peuple a déjoué, toutefois, leurs manouvres et révélé les bonnes intentions de l'ANP et de son Commandement".

Dans ce cadre, il a souligné que "toute atteinte à l'institution militaire est une atteinte aux Algériens et Algériennes", qualifiant ces comportements d'attaques désespérées et lâches.  

M. Djemaï a salué également la teneur du discours du général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), dans lequel il a mis en garde contre "les tentatives d'infiltration des marches et porter d’autres emblèmes que notre emblème national, pour lequel des millions de Chouhada sont tombés en martyr", qualifiant ce discours de "courageux".

Par ailleurs, il a renouvelé son appel au président de l'APN, Mouad Bouchareb à démissionner de son poste de président de la Chambre basse, mettant l'accent sur "la nécessité de satisfaire la revendication du hirak populaire et de respecter la volonté du peuple algérien".

Le FLN compte organiser un forum national avec la participation de jeunes et compétences pour débattre des développements que connait le parti et la scène politique nationale, a fait savoir M. Djemaï, ajoutant que sa formation politique compte également créer un espace consacré aux actions de solidarité.

Lors de cette réunion, il a été procédé à l'installation de trois commissions, à savoir la commission des finances, présidée par Mohammed Djellab, la commission des cadres, présidée par Aissa Khellaf et la commission du contrôle et du suivi de la situation juridique, présidée par Ali Sadiki.

FLN: les solutions à la crise doivent être envisagées dans le cadre de la Constitution
  Publié le : jeudi, 20 juin 2019 18:58     Catégorie : Algérie     Lu : 61 foi (s)   Partagez