Anniversaire de la mort de Souidani Boudjemaâ: un sacrifice pour une Algérie meilleure

Publié le : mardi, 16 avril 2019 16:01   Lu : 12 fois
Anniversaire de la mort de Souidani Boudjemaâ: un sacrifice pour une Algérie meilleure

TIPASA - La ville de Koléa (Tipasa) a commémoré mardi le 63ème anniversaire de la mort au champ d’honneur du héros de la Révolution algérienne, Souidani Boudjemâa (16 avril), en présence du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, qui avait souligné que le chahid s’était sacrifié "pour un meilleur avenir pour l’Algérie".

"Ce grand homme, considéré parmi les précurseurs de la Révolution, était doué d'une extrême intelligence l’ayant habilité à être membre du groupe historique des 22", a indiqué le ministre dans son allocution, après la lecture de la Fatiha du Livre saint et le dépôt d’une gerbe de fleurs au niveau de la stèle commémorative de cet héros national tombé au champ d’honneur le 16 avril 1956, au niveau de l'Oued Mazafran.

Dans sa déclaration à la presse, Zitouni n’a pas manqué de souligner le rôle précurseur de Souidani Boudjemâa durant la Révolution de Novembre, tout en citant les innombrables qualités de ce "chahid qui s’est sacrifié pour l’Algérie et non pour ses enfants, ou son village".

"Son intelligence rare et sa maturité politique à un âge précoce, l'ont habilité à prendre les commandes et à jouer un rôle de premier ordre durant la Révolution, avant de tomber au champ d’honneur pour une Algérie libre et indépendante" a-t-il soutenu.

L'opportunité, marquée par la présence du wali de Tipasa, Mohamed Bouchama, de membres de la famille révolutionnaire, des autorités locales militaires et civiles et de citoyens, a donné lieu à la tenue d’une exposition mettant en exergue le parcours révolutionnaire de cet enfant prodigue de la ville de Guelma, à la bibliothèque publique de Tipasa.


Lire aussi: Les qualités des martyrs Ahmed Benchiha et Mohamed Aït Boudjemaa mises en avant à Alger


Des chants et des pièces théâtrales ont été également animés par des troupes d’enfants à l’occasion de la célébration de la Journée du Savoir (16 avril). Des veuves de Chouhada et nombre de moudjahidine ont été honorés, à cette occasion.

Le Chahid Souidani Boudjemâa, dit Si L’djilali, est né à Guelma. Tout jeune il rejoignit les rangs des Scouts musulmans, avant d’adhérer au Parti du peuple algérien en 1942, puis à l’Organisation secrète. Il participa, entre autres, à l’attaque contre la poste d’Oran, tout en ayant pris part à la planification de nombreuses opérations à Guelma.

Les massacres du 8 mai 1945 affectèrent profondément cet héros national qui opta dès lors pour le combat politique, avant de se spécialiser dans les armes entre 1948 et 1950, puis de se rendre à Alger pour entraîner les combattants à l’usage des armes.

Le Chahid Souidani Boudjemâa fut également l’un des membres du Comité révolutionnaire d'unité et d'action (CRUA), fondé début 1954 pour préparer le déclenchement de la Révolution armée. Il fut, à ce titre, nommé commandant de la région de la Mitidja, dont il mena la résistance contre l’ennemi français, jusqu’à sa mort au champ d’honneur, dans un barrage tendu par les forces coloniales au niveau de l’Oued Mazafran.

Anniversaire de la mort de Souidani Boudjemaâ: un sacrifice pour une Algérie meilleure
  Publié le : mardi, 16 avril 2019 16:01     Catégorie : Algérie     Lu : 12 foi (s)   Partagez